Scrigroup - Documente si articole

Username / Parola inexistente      

Home Documente Upload Resurse Alte limbi doc  

CATEGORII DOCUMENTE





loading...

AnimaleArta culturaDivertismentFilmJurnalismMuzica
PescuitPicturaVersuri

Traian Vuia

diverse

+ Font mai mare | - Font mai mic







DOCUMENTE SIMILARE

Trimite pe Messenger
Mori pentru macinarea deseurilor din mase plastice
BATRANUL SI CLOPOTELUL
SCHEMA REPERELOR IN CADRUL PLUTONULUI CERCETARE
Timp si infinit
OZN ? UFO sau nori?
Dimensionarea depozitului frigorific pentru materia prima
Cunoasteti-va inamicii
Presupozitii si tematizari antropologice in filosofie
PROIECT TEHNICIAN IN GASTRONOMIE - ANALIZA ORGANIZARII PROCESULUI DE PRODUCTIE LA SC.ANAHOTELS.SA, UNITATEA HOTEL EUROPA
Termometrul - Tipuri de termometre

Traian Vuia

« Je ne travaille pas pour ma gloire personnelle,




mais je travaille pourla gloire du génie humain » (T. Vuia)

aeroplane de Traian Vuia a Montesson

S’il est peu connu du grand public français, Traian Vuia, Roumain d’origine, est en revanche un personnage célèbre dans son pays. On ne compte plus en Roumanie le nombre de rues, d’écoles et d’établissements qui portent son nom, notamment l’aéroport international de Timisoara et l’université polytechnique de cette même ville. Passionné par la mécanique du vol, il étudie les différentes expériences aéronautiques poursuivies en Europe. Déterminé à construire un appareil plus lourd que l’air, Vuia décide de venir s’installer à Paris,ville considere comme le haut lieu de la recherche aéronautique.

  Traian Vuia 17 août 3 septembre ) était un inventeur roumain. Un des pionniers du vol mécanique, il réussit à se détacher du sol avec un appareil plus lourd que l’air (aérodyne), inventé par lui-même

La réalisation de sa machine volante est rendue difficile, car il ne bénéficie d’aucun moyen matériel. Par chance, il sait s’attacher le concours de plusieurs personnalités, en particulier celui de Georges Besançon, un des fondateurs de l’Aéro-club de France, séduit par son projet. Le montage de « l’aéroplane automobile » de Traian Vuia est entrepris à Courbevoie en 1905. Il est suivi par les essais à Montesson en 1906. C’est relativement discrètement que le 18 mars 1906, Vuia réussit sur le « petit chemin de la plaine », son premier décollage.

 


C:UsersInaDesktopvuia_boisboulogne_1_500.jpg

Cet avion a été appelé ' ; Traian Vuia 1' ; et c'était un avion de simple-avion avec un à haute voilure, qui était complètement en décembre le établi 1905 . Il a trouvé un endroit dans le Montesson , près du Paris , où il pourrait examiner son avion, les premières expériences commencé dans le 1905, au début il a utilisé la machine seulement

 


comme voiture, sans ailes montées là-dessus, ainsi il pourrait recueillir l'expérience de la conduire, puis sur le ' du 1906 du 18 mars ; Vuia I' ; a été placé pour décoller. Il a accéléré et après environ 50 mètres, la gauche plate le sol et a piloté à environ un mètre de hauteur environ 12 mètres puis le propulseur arrêté et les avions ont débarqué.

Beaucoup de journaux en France, aux USA, et au Royaume-Uni ont écrit au sujet du premier homme à la mouche avec une machine de lourd-que-air avec leurs propres enlèvent des systèmes, des unités de propulsion et le train d'atterrissage. La chose qui a été soulignée depuis au sujet de l'accomplissement de Vuia, est que sa

 

machine pouvait décoller sur un ' de surface plate ; seulement par le means' à bord ; , sans tout ' ; assistance' extérieur ; , que ce soit une pente, des rails, une catapulte, etc. Cependant il y avait, et est, beaucoup de désaccord au-dessus de la définition précise du ' ; first' ; avion (voir la première machine de vol pour plus de discussion).




En août 1906, il a établi le ' ; Bis' de Vuia I ; avion et fait plusieurs expériences.

Caractéristiques du Trajan Vuia N°1

Aujourd'hui l'aéroport international (TSR), l’ aéroport de Timisoara de la Roumanie 'deuxième plus grand, porte son nom.

En 1907, son ' ; Vuia II' ; l'avion, avec un moteur des puissances en chevaux (19 kilowatts) de d'Antoinette 25, a été exhibé au premier salon aéronautique à Paris.

Entre 1918 et 1921 il a construit deux hélicoptères expérimentaux sur le Juvissy et des aérodromes d'Issy-les-Moulineaux , contribuant au développement du décollage vertical.

 


Une autre grande invention à lui était un générateur de vapeur avec la combustion interne qui pourrait produire de la vapeur avec très la pression de plus de 100 atmosphères (MPA 10), celle est toujours employée aujourd'hui dans toutes les centrales thermiques

Le 16 février 1903, Vuia présentait à l'Académie des Sciences de Paris le 'Projet d'aéroplane-automobile'. Le projet prévoyait pour l'appareil un poids de 155 kg, pour le moteur une force de 30 CV, une superficie de 18 m2 et une vitesse de 20 m/s. Le projet a été renvoyé à la Commission pour les problèmes d'aéronautique de l'Académie des Sciences, qui a manifesté très peu d'intérêt, en considérant que 'trouver la solution du problème du vol avec un appareil plus lourd que l'air est une chimère'. Ce qui montre bien que la pensée de Vuia était extrêmement en avance même pour les cercles de spécialistes

 
Arrivé en France, Vuia s'est adressé aux personnalités de l'époque dans le domaine de l'aéronautique. Georges Besançon n'a pas manifesté beaucoup de confiance, mais ultérieurement il a commenté favorablement les premiers essais de rouler au sol faits par l'appareil de Vuia. Il a parlé aussi à Victor Tatin, qui lui a attiré l'attention sur le fait que son appareil avait besoin d'un moteur d'un poids réduit, mais assez puissant pour élever l'appareil en l'air. Traian Vuia avait répondu à Victor Tatin : 'Je ferai cet appareil!'.

schita_av_vuia.jpg

de ces temps là. Le passage du temps a corrigé une telle attitude de méfiance, qui était en total désaccord avec les articles de la loi française du 5 juillet 1844 portant sur les inventions. L'article premier de cette loi prévoyait que la constatation du fait que quelq'un devenait auteur d'invention tel jour, à telle heure, était naturellement considérée comme officielle. Intitulé 'Aéroplane-automobile', le premier brevet Vuia a été sollicité par son auteur, en France, le 15 mai 1903. Dans le manuscrit qu'il a déposé à la Mairie du departement de la Seine pour ce brevet, Vuia décrivait lui-meme son appareil : ' L'appareil repose sur quatre roues au moyen d'amortisseurs. Au sol, l'appareil avance par la propulsion de l'hélice et lorsque la vitesse nécessaire au décollage est atteinte, l'appareil quitte le sol'. Le brevet lui a été octroyé le 17 août et, le 16 octobre de la même année, il a été rendu public.

vuia_nyherald_350.jpg

BIBLIOGRAPHIE : www.montesson.fr

www.wikipedia.ro

www.referatele.com



loading...







Politica de confidentialitate

DISTRIBUIE DOCUMENTUL

Comentarii


Vizualizari: 1418
Importanta: rank

Comenteaza documentul:

Te rugam sa te autentifici sau sa iti faci cont pentru a putea comenta

Creaza cont nou

Termeni si conditii de utilizare | Contact
© SCRIGROUP 2019 . All rights reserved

Distribuie URL

Adauga cod HTML in site