Scrigroup - Documente si articole

Username / Parola inexistente      

Home Documente Upload Resurse Alte limbi doc  

CATEGORII DOCUMENTE




BulgaraCeha slovacaCroataEnglezaEstonaFinlandezaFranceza
GermanaItalianaLetonaLituanianaMaghiaraOlandezaPoloneza
SarbaSlovenaSpaniolaSuedezaTurcaUcraineana

AdministrationAnimauxArtComptabilitéDiversesDroitéducationélectronique
FilmsL'économieL'histoireL'informatiqueLa biologieLa géographieLa grammaireLa littérature
La médecineLa musiqueLa politiqueLa psychologieLa sociologieLe tourismeLes mathématiquesManagement
PersonnalitésPhysiqueRecettesSportTechnique

Le chien compagnie fidèle de l’homme

animaux

+ Font mai mare | - Font mai mic






DOCUMENTE SIMILARE

Trimite pe Messenger

Introduction

Le chien compagnie fidèle de l’homme


J’ai choisi ce thème  parce que,j’aime les animaux,en particulier les chiens.  J’aime les chiens,pourquoi il estfidele de l’homme.   Les chiens sont des animaux considérés comme les meilleurs amis  de l’homme ,  il ont la  sens de la responsabilité à son maitre, en alternance avec leur caractère ludique et de sincérité. La  fidélisation est leur  élément le plus important .  Je le considére  comme l’un de ses amis qui  n'a pas seulement besoin d'amour, mais aussi la compagnie d'un ami sincère, à qui je peux confier des secrets.  Ainsi, nous pouvons dire que ces animaux domestiques sont une sorte de journal de l'homme.  La  relation entre le chien et le maitre dépend de l'autre . Un chien a besoin d'attention et d'affection, et ne doit pas être négligé pas du tout  .  Le maitre doit lui consacrer plus de temps  , et bien sûr de lui assurer  le  confort à chaque fois occasion . D'autre part, un chien a besoin, d'amour, mais aussi soins . Cet aspect du ‘’chien-maitre’’  est tout à fait essentiel. C’est  un animal familier,L’amour  est la chose la plus essentielle dans les  relations avec lui  on beaucoup à apprendre de lui . Un chien  aide à être plus responsable et  d’aimer á  apprendre et apprenez à apprécier les moments de bonheur passé avec lui,á être  et fidèlls  pour ses succès manifester  de  l'amour inconditionnel.Il faut  admettre que le chien est  vraiment   l'ami dont  a besoin de tout le monde!

                                        

Chapitre I

                                              

HISTORIQUE

Le chien (Canis lupus familiaris) est un mammifère domestique de la famille des canidés, proche du loup et du renard. Autrefois regroupé dans une espèce à part entière, connue sous le nom scientifique de Canis canis ou encore Canis familiaris, son origine est en fait probablement diverse[1],[2]. Par défaut, les scientifiques regroupent l'ensemble des races de chiens au sein d'un groupe nommé Canis lupus familiaris, une sous-espèce de Canis lupus, à laquelle appartiennent également d'autres sous-espèces comme le loup gris commun. Des chiens domestiqués redevenus sauvages (marronnage) ont créé leur propre groupe homogène qui sont considérés comme autant de sous-espèces de Canis lupus, par exemple les dingos et le chien chanteur.

Il existe de nombreuses races de chiens. Environ les trois quarts de celles reconnues sont très anciennes et issues de la sélection naturelle sur la morphologie, combinée à une sélection artificielle sur le comportement (exemples : Husky sibérien, Berger de Brie). Le dernier quart est issu d'une sélection artificielle récente (exemples : Berger allemand, Golden Retriever) ; ces dernières sont souvent les plus populaires car modelées à la convenance de l'homme. Certaines races de chiens furent créées à partir de croisements dans le passé. De nos jours, afin qu'un chien puisse se mériter l'appellation de pure race selon la loi dans les pays régis par la Fédération cynologique internationale (dont ceux d'Amérique du Nord et d'Europe), il doit obligatoirement être enregistré dans les livres des origines de son pays de naissance. Sans ces enregistrements, un chien, bien qu'apparaissant appartenir à une race, pourrait posséder des croisements dans sa généalogie et devrait donc être considéré comme tel par la loi[3],[4].

C'est aussi une appellation pour plusieurs autres espèces de canidés de type Atelocynus et Speothos, voire de rongeurs du genre Cynomys (chien de prairie). La domestication du chien débute probablement entre 16000 et 15000 avant J.-C. dans des groupes de chasseurs. En comparaison, le cheval sera domestiqué par des groupes nomades entre 4000 et 3000 avant J.-C.

Le chien aurait été simplement apprivoisé parmi d'autres animaux, tels les chacals ou les rongeurs. Mais c'est le seul maintenu en dépendance, car il aurait montré le plus d'aptitudes à une socialisation primitive. Le chien a pour ancêtre le loup mais des expériences, en cours depuis une cinquantaine d’années avec des croisements sélectifs de renards semblent donner des résultats similaires à ceux observés chez le chien (comportement particulièrement social, pédomorphisme, tempérament enfantin…).

Le chien primitif serait un chien de chasse qui aidait l'homme.

    * Dans l'Antiquité, les chiens servaient aux combats (exemple : Irish Wolfhound), à la production de viande et étaient aussi supports de croyances et de rites de type religieux.

    * Plus tard, sous l'Empire romain, ils étaient des animaux de compagnie, des gardiens de troupeaux et utilisés pour la chasse.

    * Au Moyen Age, dans les campagnes et les milieux populaires, les chiens suscitent des peurs collectives et faisaient l'objet d'exterminations quotidiennes. Pour la noblesse, par contre, ce fut l'age d'or de la vénerie.

    * À la Renaissance, la passion des hommes pour la chasse parvint à conserver une place aux chiens dans la société. La noblesse considérait le chien comme un signe de puissance et de grandeur. Ceci permit le développement de races de chiens de compagnie.

    * Au XIXe siècle, la population de chiens connait une expansion numérique. Il est devenu un animal commun.

    * Vers 1855, les anciennes races de chiens sont reconnues officiellement et leur type est homogénéisé (fixé) tandis que de nouvelles races créées par l'homme apparaissent. C'est l'apparition de la cynophilie.

    * À la Belle Époque, puis entre les deux guerres, les artistes, les écrivains, et les politiciens choisissent des animaux qui les différencient du commun tel que les teckels par leurs petites tailles ou encore les caniches pour leurs poils. L'étude des chiens et des races de chiens est appelée cynologie.

La Fédération cynologique internationale reconnait 335 races. C'est elle qui définit les « standards », c'est-à-dire l'ensemble des caractéristiques définissant une race.

Un Parson russel terrier

On distingue plusieurs catégories de chiens, selon leur morphologie générale :

    * Les molossoïdes sont des chiens au museau court et à la tête plutôt ronde ; molosses, chiens de type montagne.Ils proviennent des montagnes d'Asie.

    * Les lupoïdes ont une tête « pyramidale » et des oreilles droites en général ; chiens de berger, terriers, chiens de type spitz et primitif. Ils proviennent du nord de l'Europe.

    * Les braccoïdes possèdent un museau long carré et des oreilles tombantes ; chiens de chasse sauf terriers, lévriers et primitifs.Ils proviennent du nord de l'Europe également.

    * Les Graïoïdes ont un corps « fin » et une tête longue ; lévriers. Ils proviennent du proche orient.

Ces catégories sont elles-mêmes divisées en dix groupes basés sur la morphologie et l'utilisation des chiens.

Caractéristiques physiques: e squelette du chien compte environ 300 os (soit environ 80 de plus qu'un squelette humain adulte), le nombre étant variable d'une race à l'autre.Malgré sa domestication et la dépendance à l'homme qui en découle, le chien a gardé sa musculature athlétique qui en fait un animal sportif et actif. Il possède un thorax large et descendu, et des pattes qui ne reposent au sol que par leur troisième phalange. Les membres antérieurs comportent 4 doigts, les postérieurs généralement 5, le pouce pouvant manquer chez certaines races (s'il existe, il ne touche pas le sol). Les doigts se terminent par des griffes et sont soutenus par des coussinets plantaires. Le chien est donc un digitigrade.La tête du chien comporte une machoire puissante. La morsure d'un rottweiler a été mesurée à 149 kg/cm2, celle d'un berger allemand a une pression de 108 kg/cm2, et celle d'un pitbull 106 kg/cm2[8]. La denture définitive, constituée de 42 dents, est en place vers 6 mois.

Chez le chien, taille et poids sont très variables d'une race à l'autre : dans les extrêmes, le poids du chihuahua peut être de 900 g et celui du mastiff peut atteindre 140 kg.L'espérance de vie de cet animal est en moyenne de 11 ans, mais peut aller de 8 à 20 ansSon sens de l'orientation est beaucoup plus précis que celui de l'homme. De même, son sens de l'équilibre serait légèrement plus aiguisé.La température corporelle normale du chien va de 38,5 à 38,7 °C. Sa respiration normale va de 16 à 18 mouvements à minute (le jeune 18 à 20, le vieux 14 à 16). Son pouls va de 90 à 100 pulsations à la minute (le jeune 110 à 120, le vieux 70 à 80). Il se prend à la face interne de la cuisse.

LE SENS

Le cerveau des chiens est d'assez petite taille, puisqu'il ne pèse, en moyenne, que les deux tiers de celui du loup. En revanche il possède des sens très développés.

Chien regardant son reflet dans une glace

Petit bichon maltais

    * Le sens de l'odorat, 35 fois plus développé chez le chien que chez l'homme. Sa membrane olfactive mesure 130 cm2 (contre 3 cm2 chez l'homme). À noter que ce sens est discriminant (le chien est capable de déceler et de suivre une odeur précise parmi une multitude d'autres odeurs, même si celle-ci est en proportion infime), capacité largement utilisée par l'homme pour les recherches de drogues, explosifs, personnes disparues, etc.

    * L'ouïe est aussi un sens très précis : le chien est capable d'entendre des sons inaudibles pour l'homme (ultrasons). De plus, les oreilles du chien peuvent s'orienter vers une source sonore en pivotant grace à de nombreux muscles. Enfin, il peut dissocier des sons et donc n'entendre que les « sons intéressants ».

    * La vue du chien est meilleure de nuit, car, même s'il distingue mal les couleurs (son spectre visuel va seulement du jaune au bleu) et les détails, il possède une surface réfléchissante derrière la rétine (le Tapetum Lucidum), qui renvoie la lumière et donne un effet d'yeux brillants dans l'obscurité. Le champ de vision du chien est d'environ 250 degrés.

    * Le toucher est en revanche peu perfectionné chez le chien. Ce dernier fera la différence entre une caresse et une correction, la chaleur et le froid, mais de façon limitée.

    * De même, le goût est peu développé puisque son rôle, relativement limité, est compensé par un odorat fin.

Éducation

Dressage d'un Berger de Beauce

L'apprentissage peut être très long et peut demander des années dans certains cas spécifiques: chien d'aveugle, chien d'assistance, chien policier, etc..L'éducation fait aussi partie de la santé de l'animal domestique : l'autorité du propriétaire doit être établie dès que possible et la socialisation permet d'intégrer le chien au sein d'une famille avec enfants et/ou autres animaux domestiques.
Comme pour tout apprentissage, il n'y a pas UNE unique efficace dans toutes les situations, mais une large palette de moyens d'apprentissage : à chaque maitre de trouver celle qui fera le mieux comprendre à son chien ce qu'on attend de lui.
De plus, bien que certaines races de chiens soient plus « calmes » que d'autres, le comportement d'un chien dépend toujours de l'éducation et de l'attention qu'il aura reçues.

Il faut tout de même rester conscient qu'un animal le reste, avec sa part d'instinct et de prédateur.

Le chien a droit à la santé et à la protection, comme tout animal domestique, ce qui implique que son maitre ait des devoirs et responsabilités envers lui et vis-à-vis de la sécurité d'autrui.

En France, les mauvais traitements envers les animaux sont pénalisés, ainsi que leur trafic, par des peines d'amendes. Un décret[10] impose depuis 2008 une évaluation comportementale des chiens. En Suisse, les propriétaires de chiens doivent suivre une formation.

Maladies et vaccinations

Chien avec une collerette l'empêchant de toucher à ses plaies

Dentiste pour chien (U.S.Navy)

Les chiens de compagnie sont surveillés et référencés, afin d'assurer leur santé et leur protection. Vermifugations et vaccinations font partie du suivi médical des animaux, qui possèdent papiers et carnet de santé mis à jour lors des visites chez le vétérinaire. Ces « formalités », importantes pour la santé du chien, le sont aussi lorsqu'il s’agit de le faire voyager.Les obligations varient d'un pays à l'autre, mais la rage reste en général une maladie grave pour laquelle le vaccin est requis.



Les vermifuges délivrés par les vétérinaires visent à éliminer les parasites internes (vers) dont les chiens pourraient être porteurs et victimes.

Dipylidium caninum est un ténia de taille moyenne, parasite habituel du chien, qui détermine un tæniasis : la dipylidiose.

Les parasites internes sont peu spécifiques, comme les parasites intestinaux que ce soit les ténias ou ascaris, les coccidies, les trichuris, et d’autres causent des maladies comme la gale auriculaire, la démodécie, la toxoplasmose, la dirofilariose, les ankylostomes, la douve du foie, la Gardiose. La giardose du chien est fréquente en France, touchant les animaux de tout age, avec une prévalence plus élevée chez les jeunes qui sont plus sensibles à la contamination fécale et sont immatures au plan immunologique.

Un chien en bonne santé possède une truffe humide, des yeux, des oreilles, et un arrière-train propres. L'haleine ne doit pas être nauséabonde et le poil doit être propre et soyeux. La température « normale » du chien oscille entre 38 et 39 °C, en fonction de la race et de l'activité. Son rythme cardiaque est d'environ 90 à 120 pulsations par minute, pour environ 20 mouvements respiratoires dans ce temps.

Si la température du chien s'élève à plus de 39 °C, c'est que le chien est certainement malade. Pour prendre sa température on peut utiliser un thermomètre légèrement lubrifié. Le chien malade ne pouvant pas clairement s'exprimer, c'est au propriétaire de prêter attention aux éventuels symptômes, manifestations et comportements inhabituels de son compagnon. Pour savoir si l'animal est malade il ne faut pas hésiter à observer son comportement, par exemple, s'il ne mange plus, ou ne souhaite pas sortir se promener, ou bien encore jouer à son jeu favori. Il faut penser à observer aussi ses selles, s'il à la diarrhée, des vomissements, du mal à se déplacer ou bien encore gémit, il ne faut pas hésiter à aller voir un vétérinaire.

Les principales maladies infectieuses chez le chien sont la maladie de Carré, la maladie de Rubarth, la leptospirose, et la parvovirose. Ces maladies peuvent faire l'objet de vaccinations, et nécessitent une prise en charge par un vétérinaire. Le chien peut aussi souffrir d'affections telles que des problèmes digestifs, cardiaques ou urinaires.

Parasites

Le brossage, en particulier pour les chiens à poil long, permet d'éliminer les poils morts. Il permet aussi de repérer la présence éventuelle de parasites externes, tels que les tiques ou les puces. Ces derniers, responsables de démangeaisons intempestives, peuvent entrainer allergies, chutes de poils, et irritations de la peau du chien. Ils doivent donc être retirés selon les conseils d'un vétérinaire.

Quand le chien à des puces il faut les éliminer sur le chien mais aussi à l'endroit où il dort, car les puces peuvent aussi aller se loger dans les fissures du sol près de sa caisse et sa couverture. Un nettoyage à fond sera donc nécessaire. Quant aux tiques, elles sont plus faciles à éliminer que les puces. Elles peuvent être enlevées avec une pinces à épiler mais mieux vaut laisser le vétérinaire s'en charger car il faut avoir une certaine technique ; En effet un tique mal retiré et sa « trompe » peut risquer de rester coincée dans la peau du chien et entrainer une inflammation et infection. En cas de nécessité, un shampooing adapté peut être utilisé pour laver l'animal. En revanche il ne faut laver le chien que très rarement car des bains trop fréquents peuvent irriter la peau de l'animal et lui provoquer de l'eczéma. Les yeux et les oreilles doivent aussi être nettoyés mais avec grande précaution. Pour les pattes, vérifiées au retour des promenades ou en cas de boitements, afin d'éviter qu'un corps étranger (épine, clou…) ne cause des lésions entre les coussinets. Il faut aussi penser à vermifuger les chiens, car ceux-ci peuvent avoir des vers intestinaux. La prise de cachets ou autres permet d'éviter et de supprimer ces vers. Avant de partir en vacances ou si vous habitez dans des endroits susceptibles d'avoir plusieurs insectes et où votre chien peut attraper des tiques, des puces et autres, il faut lui appliquer le traitement adéquat. Les deux traitements doivent de préférence être prescrits par le vétérinaire.

Alimentation

Comme pour tout animal domestique, il faut veiller à mettre de l'eau à disposition, jour et nuit, et en quantité suffisante. Cependant pendant les repas il faut penser à retirer la gamelle d'eau car l'ingestion d'eau et de nourriture rend celle-ci plus difficile. On pourra remettre l'eau environ un quart d'heure après le repas terminé.

Dans le nature, le chien sauvage est avant tout un charognard. Le chien domestique est un carnivore à tendance omnivore ; cependant il est parfois considéré comme étant réellement omnivore, du fait de son comportement opportuniste. La moitié de son alimentation devrait être constituée de viandes. Les aliments du commerce font l'objet de contrôles et sont adaptés aux différents stades de vie de l'animal (chiot, adulte, senior). Toutefois, il est possible de composer soi-même un repas équilibré et adapté aux besoins d'un animal. Pour cela, il est judicieux de demander conseil à un vétérinaire[réf. nécessaire].

Certaines céréales et légumes sont pratiques car ils continnent des fibres et permettent aux chiens de mieux digérer. Même si le chien peut se permettre de manger plusieurs catégories d'aliments (viandes, poissons, légumes…), certains se révèlent être de véritables dangers pour lui.

Les propriétaires sont souvent tentés de donner des os à leur compagnon, il faut savoir qu'il ne faut donner au chien que des os crus. Les os cuits peuvent être dangereux car trop friables ils se fractionnent en petits morceaux pointus (os de poulet par exemple), et peuvent causer des lésions lors de l'ingestion (ex: perforation de l'intestin).
C'est pareil pour les bouts de bois que le chien à tendance à ronger lors sa balade[réf. nécessaire].

Des friandises peuvent être offertes en récompense à cet animal plutôt gourmand. Attention toutefois à l'embonpoint, courant chez certaines races (labradors, boxers…).

Le chocolat contient de la théobromine, substance mal tolérée par les chiens : des doses faibles (deux grammes suffisent pour les plus petits), peuvent leur être mortelles.[réf. nécessaire]

Pour un chiot les repas devront être donnés 4 fois par jour, car comme pour un bébé, leur estomac est plus petit et la digestion se fait plus vite. À 6 mois, on pourra descendre les repas à 3, et adulte, 1 à 2 repas seront suffisants.

 

Reproduction

Chienne avec chiots

La chienne, qui n'accepte le male que pendant sa période d'ovulation, est en chaleur deux fois par an. Toutefois, ce rythme n'est qu'une moyenne, les chaleurs pouvant se produire selon les races entre 5 et 9 mois d'intervalle. Chez les races les plus primitives et chiens-loups, la femelle n'est en chaleurs qu'une fois par an, comme la louve.
La gestation dure entre 59 et 63 jours. L'alimentation sera modifiée le deuxième mois, sur les conseils d'un spécialiste.

Quelques jours avant la mise bas, qui dure en moyenne 10 heures, la femelle prépare un endroit et s'agite. Le vétérinaire doit être prévenu, afin d'être disponible en cas de complications. Lors de la mise bas, la chienne s'occupe des chiots au fur et à mesure de leur arrivée, coupant le cordon ombilical et mangeant le placenta : ceci est normal et nécessaire à la lactation.

Les portées peuvent être nombreuses (suivant la race), allant de 2 à 12 chiots. Le propriétaire est responsable de chacun des chiots nés : il a le devoir de s'en occuper ou de leur trouver un foyer.

Il est souvent difficile de placer chacun des nouveau-nés, c'est pourquoi la stérilisation est recommandée. Selon l'avis des experts, la stérilisation n'influence pas le comportement de l'animal, et ne le rendra pas non plus obèse. En fait, elle assurerait une baisse considérable des risques de développer certaines tumeurs (spécialement chez les femelles) et atténuera la tentation de fuguer et l'agressivité du chien.[réf. nécessaire]

Cession d'un chiot

Pour ce qui concerne la descendance de l’étalon, le possesseur de l’étalon n’a pas le droit, vis à vis du propriétaire de la lice, à des dédommagements autres que ceux prévus pour la saillie. Il n’a aucun droit de se faire remettre un chiot sauf si le propriétaire de l’étalon désire en garder un pour son propre élevage, sous condition de ne pas le vendre.

Lorsque les parties se sont mises d’accord pour la remise d’un chiot en tant qu’indemnité pour la saillie, cet accord doit être formulé par écrit et avant la saillie. Dans un tel accord, les points suivants doivent être formulés et respectés :

Le moment du choix du chiot par le propriétaire de l’étalon (le premier choix lui appartenant).

Le moment de la remise du chiot au possesseur de l’étalon.

Le moment à partir duquel le droit au choix par le possesseur de l’étalon est irrévocablement passé.

Le règlement des frais de transport.

Les accords spéciaux pour le cas où la lice ne met bas que des chiots mort-nés ou qu’un seul chiot vivant ou pour le cas où le chiot choisi viendrait à décéder avant le remise.Les chiens mangent beaucoup et vite.

Chapitre II

La role et la place des chiens dans la societe

Leur rôle le plus général semble bien d' être avec l'homme, étant donné que l'homme aime bien avoir des chiens près de lui. Ceci est probablement dû à la fois à la psychologie humaine et à la psychologie canine. Chiens d’utilité plus spécifique

Chiot de race Gos d'Atura, chiens de berger ou de garde

En dehors du cadre familial, où il aime à se dépenser, partager les jeux et les joies tout en protégeant son foyer en montant la garde, on trouve le chien dans diverses activités aux côtés de l’homme.

Les chiens sont utilisés à de nombreuses taches, qui font appel à différentes qualités, selon les besoins :

Depuis longtemps, les chiens de bergers surveillent les troupeaux en montagne.

Au XIXe siècle, des chiens, appelés chiens de charrette, étaient utilisés, notamment en France, en Belgique et aux Pays-Bas, pour tracter la petite charrette des livreurs de lait ; cette pratique est aujourd'hui interdite.

Les chiens de races reconnues pour leur résistance et leur endurance peuvent être utilisés comme chien d’attelage, de sauvetage et d’assistance.

Ceux dont les capacités d’attention, d’obéissance et de flair sont appréciées aident les chasseurs (chien de chasse), les chercheurs de truffes (chien truffier), ou encore les forces de police dans la lutte anti-drogue (chien de détection) et la recherche de personnes (chiens pisteurs, comme les bergers allemands).

Le chien de garde doit être à la fois agressif et obéissant.

Certains chiens sont dressés afin d’aider les personnes handicapées, et notamment les personnes non voyantes (chien guide d’aveugle, comme les labradors).

Ceux enfin suffisamment curieux, joueurs, complices avec leur maitre, peuvent être chien de cirque, chien acteur de cinéma, chien de sport ou de loisirs.

On utilise aussi les chiens en temps de guerre, l'exemple le plus connu étant celui des chiens anti-char.

Aujourd'hui, l'armée française emploie un certain nombre de chiens militaires. Ils sont des aides très efficaces pour la recherche d'explosifs (des opérations ont été menées pour la recherche de mines anti-personnelles, de stupéfiants, pour la détection d'intrus dans les locaux de la défense. Du personnel hautement qualifié forme chaque année des équipes cynégétiques. Le maitre-chien militaire doit instaurer avec son partenaire canin une complicité résistant à toute épreuve dans les pires situations. Il doit maitriser l'ensemble des techniques permettant de transporter le chien en montagne, comme sur mer (faire du rappel avec son chien, mais également faire des sauts en parachute avec son chien, etc.). Le Berger Belge Malinois est un chien très apprécié pour son tempérament rusé, sa vivacité et sa perspicacité.

Les chiens, principalement des beagles, sont également utilisés pour la recherche scientifique. En France, cet usage est réglementé par le décret de 1987 : la fourniture de chiens pour les laboratoires est légale, comme l'expérimentation animale, pourtant de nombreuses associations s'insurgent contre ces pratiques. Au Canada, les conditions d'expérimentation sont notamment définies par le Conseil canadien de protection des animaux[12].

La zoothérapie fait parfois appel à des chiens pour aider à résoudre des problèmes comportementaux chez l'enfan

Alimentation humaine: Dans certaines civilisations, on mange de la viande de chien. Le chow-chow et les chiens nus américains (Chien nu mexicain et Chien nu du Pérou), en particulier, sont des races sélectionnées spécifiquement comme source de viande.
Aussi, certains pays comme la Chine sont le théatre d'un trafic de chiens, détenus et utilisés dans des circonstances qualifiées d’inhumaines par les associations de défense des animaux, qui s’insurgent contre leurs pratiques.

Le chien est utilisé dans l'alimentation sur pratiquement toute la planète sauf pour les musulmans. Il est cependant culturellement mal vu de consommer du chien en Europe et aux États-Unis ainsi qu'au Canada depuis quelques décennies. Certains États des États-Unis vont même jusqu'à interdire sa vente dans un but de consommation alimentaire.

Services pour les chiens: La société s'adapte à la présence des chiens au sein des familles et de villes. Ainsi, de nombreuses structures spécialisées ont vu le jour afin de répondre aux besoins des compagnons et de leurs maitres.

Dressage et éducation : Des centres d'éducation permettent aux propriétaires d'obtenir des conseils auprès de spécialistes. Ces centres proposent en général des « cours » dans lesquels les chiens apprennent les ordres de base.

Soins : Les cabinets vétérinaires permettent un suivi médical des animaux. De plus, comme il existe des médecins de garde, il existe des vétérinaires de garde pour faire face aux urgences.

Toilettage : En plus des boutiques spécialisées dans le soin pour les « concours de beauté canins », certaines animaleries offrent un service de lavage et mise en beauté des animaux de compagnie.

Transport : Les réseaux ferroviaires et aériens proposent aussi des solutions pour que les animaux puissent suivre leurs maitres lors de voyages ou déménagements.

Garderie : Outre les établissements spécialisés, le « dog-sitting », qui consiste en un placement en « famille d'accueil » pendant les déplacements des propriétaires, permet d'éviter de nombreux abandons à la veille des vacances.




Refuges : Trop souvent surchargés, ils sont les derniers refuges des animaux abandonnés, perdus, victimes de maltraitance, ou simplement dans l'attente d'un nouveau maitre.

Comportementaliste : Le métier de comportementaliste permet d'analyser les interactions homme/animal et ainsi aide les propriétaires à régler les différents problèmes de comportement.

Problème des déjections canines en ville: Les problèmes liés aux déjections canines sont importants dans les villes. Par exemple, dans la ville de Paris, 200 000 chiens produisent à eux tous chaque jour 16 tonnes de déjections[15].

Pour ceux qui auraient l'infortune de marcher dedans, non seulement elles sont nauséabondes (même si la coutume dit que marcher du pied gauche dans une crotte de chien porte bonheur), mais elles peuvent également provoquer des accidents. Il peut arriver que des personnes agées soient grièvement blessées ou décèdent en glissant dessus[16].

Des moto-crottes ont été créées dans les années 1990 à Paris pour ramasser les déjections canines, en plus d'espaces dédiés. De nombreuses campagnes de communication tentent d'avertir les propriétaires des problèmes provoqués par leurs chiens. De nombreuses villes ont mis en place des systèmes de distribution de sacs en plastique, nommés Toutounet, obligeant les propriétaires à ramasser les déjections de leurs animaux et punissent d'amendes ceux qui ne se plient pas à l'obligation.

La France se situe très en retard par rapport à ses voisins européens en matière d'éducation et de comportement des propriétaires de chiens vis à vis du ramassage des déjections, même si des progrès ont été réalisés ces dernières années.

Nom des chiens en France: En France, une règle impose que tous les chiens descendant de deux parents inscrit au LOF et de ce fait titulaires du « certificat de naissance et d'inscription provisoire au LOF au titre de la descendance » qui naissent une même année portent des noms commençant par la même lettre. Cette règle a été instaurée pour mettre de l'ordre dans le « Livre des origines français » ou LOF, registre d'état civil canin depuis 1885.
Durant longtemps, les propriétaires n'étaient pas contraints de déclarer rapidement leur animal et certains le faisaient même plusieurs années après la naissance. De ce fait, le fichier national était vite devenu un véritable casse-tête lors des consultations puisque les chiens n'étaient pas inscrits dans l'ordre chronologique de la date de leur naissance.

En 1926, la Société centrale canine, chargée de tenir à jour le registre « LOF », met en place un premier système de lettrage pour simplifier la consultation. Tous les chiens nés une même année doivent porter dorénavant un nom dont la première lettre est celle choisie pour l'année en cours : « A » en 1926, « B » en 1927, etc. (le « Z » fut exclu). Cependant de 1948 à 1952, de nombreux propriétaires se sont insurgés contre ce système qui leur imposait les lettres « W », « X » ou « Y », car elles offraient trop peu de possibilités de noms, ce qui eut pour conséquence qu'en 1952 un chien sur quatre portait le nom de « Zorro ».

Finalement, en 1973, la Société centrale canine supprima définitivement les lettres jugées difficiles « K », « Q », « W », « X » ou « Y », réduisant à vingt l'alphabet des noms canins. Cette année-là, on choisit la lettre « J .

En 2009, la France en est actuellement à la lettre E.

Chapitre III

Que signifie la compagnie d’un chien ?

La compagnie d’un chien aiderait à réduire le risque d’obésité infantile:

Une étude australienne montre que des enfants de 5 à 6 ans vivant avec un chien sont 2 fois moins exposés au risque d’obésité

La prévalence du surpoids et de l’obésité chez l’enfant augmente régulièrement dans les pays industrialisés. En France, elle concerne aujourd’hui 12 % de la population infantile. Face à ce risque de santé, des chercheurs australiens ont récemment publié les résultats d’une étude originale qui met en lumière l’influence positive de la compagnie d’un chien sur la réduction du risque d’obésité chez l’enfant, et ce dès  son plus jeune ages.
Maintenir ou permettre de tisser du lien entre tous les usagers de la ville est un enjeu majeur. Faciliter la relation au vivant est un élément constitutif de la qualité de vie en milieu urbain. La présence de l’animal contribue sans nul doute à l’élaboration d’un projet durable de prise en compte des attentes du citoyen. Chiens, chats mais aussi oiseaux, rongeurs ou tout autre représentant de la faune autochtone participent à l’humanité de l‘espace public. A la demande
du Président de la République, les Rencontres Animal & Société ont largement abordé cette question. D’ailleurs, le rapport général met en lumière la nécessité d’une politique de gestion de l’animal dans la cité qui embrasse la totalité de la problématique. L’évolution des modes de vie, l’altération des relations interpersonnelles et la perte de lien avec le monde “naturel” conduisent certains édiles à concevoir le vivant autre qu’humain comme un facteur positif. L’animal fait société tant il permet la permanence ou
le rétablissement de passerelles sociales. Débats, enjeux, rejet, acceptation, information, éveil, aménagements techniques et éducation sont
les ingrédients à utiliser pour réussir le pari ambitieux d’une ville vivante !

Rencontres Animal et Société

 


L’évolution des modes de vie sur les 50 années écoulées a modifié le rapport que nos contemporains ont à l’animal. De leur côté, les politiques publiques ne prennent pas toujours en compte le nouveau regard que porte l’opinion sur les animaux de compagnie. Pour faire un état des lieux et identifier les attentes, le Gouvernement a organisé les Ren-contres Animal et Société, au printemps dernier. Comme pour les débats ouverts à l’échelle nationale sur les enjeux du Grenelle de l’environnement, la question du lien au vivant a été manipulée au cours du premier semestre. A la demande du président de la République, le ministre de l’Agriculture et de la Pêche a lancé une consultation nationale et le travail de trois groupes d’experts pour la constitution d’un rapport. Rassemblant les acteurs concernés, les élus, les ministères impliqués et des scientifiques, ces séances de travail ont permis de dégager la nécessité d’une réflexion à long terme. Le rapport général met d’ailleurs en lumière la conclusion réclamant “un concept fédérateur pour la conduite des politiques publiques”. Thierry Tuot, Conseiller d’Etat, auteur du document de synthèse, a préconisé l’élaboration d’une loi d’orientation et de programmation “Animal et Société”. Le rapporteur général a aussi souhaité la création d’une structure nationale porteuse d’un programme d’action. Cette préconisation qui faisait l’unanimité des membres de la commission “Animal en Ville”, a été retenue par Michel Barnier. Lors de la réunion de clôture, le ministre de l’Agriculture et de la Pêche a notamment fixé pour objectif de “recréer un lien entre les citadins et les animaux”. Pour cela, plusieurs actions ont été entérinées qui portent toutes sur le respect de l’animal en éduquant et en informant les enfants, le grand public et les professionnels de l’animal. Enfin, un groupe interministériel doit ouvrir un chantier légal pour “assurer à droit constant, la cohérence technique des codes pour les différentes catégories d’animaux”.


 

 

Chapitre IV

                           Thérapie animale auprès des personnes agées

Thérapie

Les bienfaits de la zoothérapie avec des aides soignant qui ont du chien…

 

L’association quatre pattes tendresse se rend dans les hôpitaux pour un atelier auprès des personnes agées. Une heure pour soigner grace à nos amis à quatre pattes et pour créer un lien qui aide les patients à se sentir mieux.

 

Catherine Barthalot, présidente de l’association, infirmière de formation, a eu l’idée de mettre Mike, son terrier du Tibet à contribution pour tenir compagnie à ses patients.

 

Les résultats ne se sont pas fait attendre. Les progrès réalisés, notamment pour les personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer, lui ont donné l’idée de développer son atelier quatre pattes tendresse.

 

Le chien joue les médiateurs auprès des personnes agées qui réapprennent des gestes simples et rompent leur isolement.

 

Pour en savoir plus sur l’association quatre pattes tendresse



 

 

Chapitre V

PROBLEMATIQUES

La

A la première heure, ce 26 août, la SPA, depuis son siège 39, boulevard Berthier à Paris, a fait procéder à la saisie de 50 rottweilers dans un élevage insalubre et douteux des Boûches-du-Rhône.

 Sur place le cadavre d'une femelle rottweiler a été retrouvé dans un box où se trouvaient plusieurs chiens. Elle aura succombé à ses blessures suite à une bagarre. Ses 3 autres congénères de cellule portaient également des blessures corporelles, preuve du manque de professionnalisme des propriétaires.

 En mars 2007, la Cellule Anti-Trafic de la SPA avait déjà réalisé une enquête sur cet établissement et avait alerté la Direction des Services Vétérinaires. Virginie POCQ SAINT-JEAN, Présidente Nationale de la SPA se félicite de la réactivité du Procureur de la République et de la DSV, en charge du dossier, qui ont permis le retrait des animaux et ont exceptionnellement retenu les mauvais traitements infligés dans ce prétendu élevage.

 7 chiots, une vingtaine de reproducteurs et une vingtaine « d'invendus », (agés de 2 et 3 ans), soit un total de 48 chiens ont été transférés en lieu sûr, dans le département du Rhône.

 L'intégralité des frais inhérents à l'opération de retrait, de transport, d'hébergement et de soins des animaux ont été pris en charge par la SPA, sans quoi, ils auraient été euthanasiés.

 Les chiens sont actuellement sous réquisition judiciaire, en attente d'une décision de la cession de ces animaux à la SPA qui compte bien les placer, malgré les difficultés.

 Rappelons que les chiens de race rottweiler étant classés en 2ème catégorie, leur placement va s'avérer difficile. C'est justement parce que la SPA en a conscience qu'elle a décidé d'intervenir, alors que les chihuahuas et les chats de race Sacré de Birmanie avaient déjà été pris en charge. La SPA ne pouvait pas rester indifférente au sort de ces chiens sans leur porter secours, grace entre autres à l'intervention de son service juridique.La Présidente de la SPA s'insurge et tient à rappeler qu'à compter du 31 décembre 2009, tous les propriétaires de chiens catégorisés « seront censés avoir obtenu un permis de détention » qui ne pourra être délivré qu'à la suite d'une formation d'aptitude. Or, à ce jour, la mise en place de cette mesure reste irréalisable dans ces délais et la SPA renouvelle sa demande de report.  Par ailleurs, la Société Protectrice des Animaux estime que les Pouvoirs Publics ne se montrent pas suffisamment fermes à l'égard des élevages et autres trafiquants.

 « Commençons par sanctionner ces filières douteuses qui ont pignon sur rue avant de faire payer de leur vie les animaux. Il n'est pas normal que ce soit à la SPA de pallier à cette situation scandaleuse. Nous attendons du Ministère de l'Agriculture des actions concrètes et plausibles », conclut Virginie POCQ SAINT-JEAN.

 

 

Chapitre VI

 SPA : Le Conseil d'Administration

SPA

Conformément aux statuts de l‘Association, samedi 14 novembre 2009, les 24 Administrateurs de la Société Protectrice des Animaux se sont réunis pour procéder à l'élection de leur Présidente et du Bureau National.

Caroline LANTY, avocate de 29 ans, a été élue Présidente pour un mandat d'une année, fonction qu'elle avait déjà occupée de 2006 à 2008.



 Le Conseil d'Administration lui a accordé de nouveau sa confiance comme l'explique son Secrétaire Général, Sylvain BIDAULT : « Les Administrateurs ont pris acte des reproches émis par la Cour des Comptes. Ils ont estimé que Caroline LANTY, par sa connaissance des dossiers et son dynamisme, était la mieux placée pour accompagner la nécessaire réorganisation de la SPA tout en poursuivant son objet social, jamais démenti, protéger et défendre les animaux, et surtout maintenir une pression sans relache sur les pouvoirs publics pour faire reculer la maltraitance animale.»

 Le nouveau Bureau rappelle que si la Cour des Comptes a souhaité réduire la SPA à une série de dysfonctionnements, la réalité c'est aussi : «40 000 animaux sauvés de l'euthanasie chaque année, 57 refuges ouverts toute l'année, 8 000 animaux à adopter en permanence dans ses structures, 12 dispensaires au sein desquels sont pratiquées 110 000 consultations vétérinaires, 600 salariés au service des animaux abandonnés et maltraités, 1 500 bénévoles au sein des refuges ou qui effectuent les enquêtes de maltraitance, une cellule anti-trafic permettant la saisie de plusieurs centaines d'animaux,  700 plaintes déposées chaque année devant les tribunaux pour les violences envers les animaux, 21 clubs jeunes qui sensibilisent et éduquent les enfants au respect de l'animal. La SPA, forte du soutien de ses adhérents et donateurs, sans aucune aide des Pouvoirs Publics, continuera d'affecter son budget de 40 millions d'euros à ces missions», poursuit avec force Caroline LANTY.

 Le 19 novembre prochain, le Tribunal de Grande Instance de Paris décidera de désigner ou non un administrateur judiciaire à la SPA. « Dans cette éventualité, je souhaite avant tout qu'une bonne collaboration s'instaure», a affirmé Caroline LANTY, « Je suis soucieuse de restaurer au plus vite la confiance dans la SPA ; il faut mettre en œuvre une gestion rigoureuse, transparente et professionnelle, redonner à la SPA une dynamique, des buts et des objectifs clairs en concertation avec toute mon équipe, administrateurs, salariés et bénévoles. C'est une tache difficile qui nous attend, chacun en a conscience », a-t-elle ajouté, « Mais je ne doute pas que nous ayons tous la volonté de rompre avec les habitudes du passé pour réussir ce défi au service des animaux et de l'Association », conclut Caroline LANTY, Présidente Nationale.

 

La SPA lance un appel européen contre le trafic d'animaux !

La

La Société Protectrice des Animaux, soutenue dans sa démarche par l'Association Belge Veeweyde, lance ce jour un appel européen contre le trafic d'animaux domestiques, le 3ème en termes d'importance au niveau mondial, après les armes et la drogue.

 

Virginie Pocq Saint-Jean, Présidente Nationale de la SPA et Brigitte Piquetpellorce, Responsable de la Cellule Anti-Trafic (CAT) de l'association cosigneront un manifeste contre le trafic d'animaux.

 

Ce manifeste décrit une situation déjà trop connue par la SPA, qui, dès janvier 1993, a décidé de créer une structure permettant de lutter contre les trafics d'animaux et, plus durablement, contre les abandons.

 

« Chaque année, la France est championne d'Europe de l'abandon. 100 000 chiens et chats sont lachement abandonnés sur les routes ou dans nos 57 refuges. A la base de ce problème, la production industrielle des animaux de compagnie. 1 million de chats et de chiens sont produits annuellement pour le territoire français. Les animaux sont élevés dans des conditions déplorables, dans le noir pour la plupart, dans les pays de l'Europe de l'Est et transitent par la Belgique, une des grosses plaques tournantes, avant d'arriver sur le territoire français », déclarent Virginie Pocq Saint-Jean, et Brigitte Piquetpellorce.

 

La SPA, qui a longuement enquêté en Belgique, remettra à Veeweyde, à l'occasion de cette rencontre, un rapport confidentiel sur une animalerie, bien connue des Belges, qui participe à ce trafic mondial.

 

« Il y a, en Belgique, plusieurs marchands de chiens multi-races et une grosse animalerie qui participent à ce trafic et ne s'en cachent pas. Ils n'hésitent pas à utiliser toutes les méthodes, plus illégales les unes que les autres, pour vendre à prix d'or la misère animale. Des animaux de quelques semaines qui arrivent, dans de nombreux cas, malades, à peine sevrés et qui développeront des troubles importants du comportement. Cela conduira très fréquemment à l'abandon de l'animal, le propriétaire ne pouvant faire face à cette situation inédite. La remise de ce rapport est pour nous très importante. Nous tirons la sonnette d'alarme et espérons que la situation pourra changer en Belgique et plus généralement en Europe », déclare Virginie Pocq Saint-Jean.

 

Cet évènement est également l'occasion de dresser un bilan financier de ce que rapporte le trafic d'animaux à celles et ceux qui y participent.

 

« Maintenant plus que jamais, les éleveurs et animaleries font des culbutes financières égales à 2 ou 3 et proposent en France, aux potentiels acheteurs, des facilités de paiement allant jusqu'à 10 mensualités sans frais. Un labrador produit 150 € en Slovaquie sera revendu 400 € en France. L'animal n'est plus traité comme un être vivant mais comme un objet de consommation. C'est cela que nous sommes venus dénoncer à Bruxelles », conclut Brigitte Piquetpellorce.

 

La Société Protectrice des Animaux (SPA) demande donc aux Instances françaises et européennes d'interdire la vente des animaux en animalerie et la cession à titre gracieux ou onéreux des animaux par le biais des petites annonces et sur internet..

 

CONCLUSIONS

En conclusion,je suis d’accord avec la affirmation:’’Le chien est le meilleur ami de l’homme’’.Parce gue quand tu acheter un chien,y il voit qui donne de la nourriture, et prend soin de lui,il aime beaucoup cette person.Meme lorsque,son maitre est malade,le chien souffrance,et s’asseoir a cote de lui.

Je pense que tous devraient de aime les animaux,parce qu’ils tambient ont une ame et souffrent.En Europe les animaux sont beaucoup bien aimee de l’homme.En Roumanie,la situation est complete different.Il y des person qui a des animaux,mail il y beaucoup de person qui maltraiter les animaux qui sont dans la rue.Mais pourquoi?Les animaux  n'ont pas d'ame?Ou si vivant dans la rue signifie qui sont agresiffs?

Je pense que no.Tant que tu ne pas la loi des animaux,elles ne peuvent devenir agresiff.

             

BIBLIOGRAPHIE

 

 

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chien

http://www.scc.asso.fr/home.php

http://www.fci.be/

http://www.cedia.fr/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Comportementaliste

http://fr.wikipedia.org/wiki/Soci%C3%A9t%C3%A9_centrale_canine

Table de matieres

Introduction                                                              1

Chapitre I :

1.1 Historique                                                                                                                …2

1.2.Le sens                                                                                                                     …5

1.3.Education                                                                                                                 …6

1.4.Maladies et vaccinations                                                                                          …6

1.5.Parasites                                                                                                                    7

1.6.Alimentation                                                                                                             8

1.7.Reproduction                                                                                                           …8

 

Chapitre II:

2.1.La role et la place des chiens dans la societe                                                         . ..10

2.2. Nom des chiens en France                                                                                   ….12

Chapitre III :

3.1.La compagnie d’un chien aiderait à réduire le risque d’obésité infantile              …13

3.2.Rencontres Animal et Société                                                                                …1314

Chapitre IV:

4.1.Thérapie animale auprès des personnes agées                                                       …15

Chapitre V :

5.1.Problematiques                                                                                                       …16

Chapitre VI :

6.1.SPA :le conseil d’administration                                                                            …17

6.2. La SPA lance un appel européen contre le trafic d'animaux !                              …1819

Conclusions                                                                                                    …20

Bibliographie                                                           21

 








Politica de confidentialitate

DISTRIBUIE DOCUMENTUL

Comentarii


Vizualizari: 2395
Importanta: rank

Comenteaza documentul:

Te rugam sa te autentifici sau sa iti faci cont pentru a putea comenta

Creaza cont nou

Termeni si conditii de utilizare | Contact
© SCRIGROUP 2019 . All rights reserved

Distribuie URL

Adauga cod HTML in site