Scrigroup - Documente si articole

Username / Parola inexistente      

Home Documente Upload Resurse Alte limbi doc  

CATEGORII DOCUMENTE





BulgaraCeha slovacaCroataEnglezaEstonaFinlandezaFranceza
GermanaItalianaLetonaLituanianaMaghiaraOlandezaPoloneza
SarbaSlovenaSpaniolaSuedezaTurcaUcraineana

AdministrationAnimauxArtComptabilitéDiversesDroitéducationélectronique
FilmsL'économieL'histoireL'informatiqueLa biologieLa géographieLa grammaireLa littérature
La médecineLa musiqueLa politiqueLa psychologieLa sociologieLe tourismeLes mathématiquesManagement
PersonnalitésPhysiqueRecettesSportTechnique

Christian Dior

diverses

+ Font mai mare | - Font mai mic







DOCUMENTE SIMILARE

Trimite pe Messenger

 

MINISTERUL EDUCATIEI, CERCETARII SI TINERETULUI

COLEGIUL NATIONAL „MIHAI EMINESCU”



BAIA MARE

Christian Dior

INTRODUCTION

2007 a été l’année Dior : cette année-là, la maison de haute couture a fêté ses 60 ans d’existence, ses 10 ans de collaboration avec John Galliano et a rendu hommage au créateur de la maison décédé il y a 50 ans.

La première collection, New Look, avait été lancée par Christian Dior en 1947. Depuis, le couturier talentueux, lauréat du Neiman Marcus Award, Oscar de la mode américain, qui succomba à une crise cardiaque le 24octobre1957, n’a eu de cesse de développer sa maison et de diffuser son prestige dans le monde entier. Du 13 mai au 23 septembre 2007 au musée Christian Dior de Granville, Dior et ses 60 années hautes en couleurs rend hommage à la prestigieuse maison de haute couture. Zoom sur Christian Dior et la maison Dior. Haute couture. Le couturier britannique John Galliano a marqué le soixantière anniversaire de Dior par un extravagant défilé de haute couture inspiré par les peintres et déroulé sous les ors du chateau de Versailles. Il a invité lundi les femmes à un bal hors du temps, en somptueuses robes aux coloris éclatants, bouillonnant généreusement de soie richement brodée d'or, de cristaux, de jais.

Dans le cadre de son 60ème anniversaire, la Maison Dior a sorti 3 nouveaux parfums de Haute Parfumerie. La Collection Particulière est composée de trois parfums qui ont pour nom des numéros comme les passages d'un défilé Haute Couture. Le Passage n° 4 nous offre la fragrance d'une rose

L’histoire Dior fascine de nos jours encore le monde entier.

                                    

Première partie: Christian Dior, 60 ans de rêve

 1.1. Qui est Christian Dior ?

Christian Dior naquit en 1905 et passa toute son enfance, en Normandie, auprès de ses parents. En 1928, celui-ci ouvrit une galerie de peinture et exposa des œuvres de très grands artistes tels que Picasso, Salvador Dali, Jean Cocteau, etc… mais hélas, ses parents furent ruinés par la crise boursière de 1929 et il dût fermer sa galerie. Plus tard, vers 1935, il apprit les techniques du dessin de mode et vendit ses croquis à quelques grands couturiers puis il fût mobilisé en 1939.

A son retour, il entra chez Lucien Lelong, très célèbre couturier de cette époque. Il dessina les futures collections pendant plusieurs saisons.En 1946, il quitta Lucien Lelong et fonda sa propre maison de couture au 30 avenue Montaigne à Paris. En 1947, il présenta sa première collection. Ce fut une véritable révolution. Christian Dior avait inventé le style « New-Look », épaules arrondies, taille fine avec jupe ample en forme de corolle à 20 centimètres du sol. Avec Christian Dior, Paris redevint la ville du monde ou naissaient les plus belles robes.                          

 1.2. Les grandes réalisations de Christian Dior

Aux Etats-Unis, le couturier reçu l’Oscar de la mode, mais le succès n’aurait pas été complet sans la création de sa maison de parfum et l’apparition de sa première fragrance chyprée intitulée « MISS DIOR » (1947) (annexe 1). Ce parfum sera commercialisé, au début, dans un flacon Baccarat en forme d’amphore. Plus tard, on le retrouvera dans un flacon ou apparaitra le motif pied-de-poule du Tweed. DIORAMA parut en 1949, l’EAU FRAICHE en 1953, DIORISSIMO en 1956 et DIORLING en 1963.
Notons qu’en 1955, Christian Dior embaucha comme assistant Yves Saint-Laurent.

En 1957, monsieur Dior mourut d’une crise cardiaque, il avait seulement 52 ans. Sa gloire internationale n’aura duré qu’une décennie mais celle-ci l’aura fait entrer dans la légende de la haute couture. En 1966, la maison Dior lança sa première fragrance masculine, EAU SAUVAGE (annexe 2), créée par Edmond Roudnitska (célèbre « nez »). Ce parfum pour homme deviendra un « classique ». Edmond Roudnitska composa également DIORELLA en 1972. Ce dernier dira plus tard « DIORELLA est le parfum dont je suis le plus fier ».DIOR-DIOR fut créé en 1976, DIORESSENCE en 1979, JULES en 1980 et EAU SAUVAGE EXTREME en 1984. En 1985, lancement de POISON, parfum dit ambré, fleuri et épicé. En 1988, création de FAHRENHEIT ; en 1991, DUNE (annexe 3) composé par Jean-Louis SIEUZAC ; en 1994, TENDRE POISON ; en 1995, DOLCE VITA composé par Pierre Bourdon et Maurice Roger. En 1997, DUNE pour Homme ; en 1998, EAU DE DOLCE VITA et HYPNOTIC POISON (annexe 4) ; en 1999, J’ADORE qui a remporté un énorme succès et a représenté un chiffre d'affaires de 130 millions d'euros l'année de son lancement. En 2000, création de REMENBER ME ; en 2001, FOREVER AND EVER. Créations 2002 : I LOVE DIOR (annexe 5), HIGHER, TELLEMENT OR de J'ADORE et DIOR ADDICT.
                                       Rachetée en 1968, la maison Christian Dior fait partie du groupe LVMH. Elle fabrique elle-même ses parfums (son usine principale se trouve à Saint-Jean-de-Braye).                                                                                                                                                                                                                                                 .4rtie : on                       

Deuxième partie: Dior fête ses soixante ans à Versailles

 2.1. La naissance d’une idée brillante

Le styliste John Galliano a proposé une collection de robes fastueuses évoquant les artistes préférés du couturier Dior et inspirées de leurs œuvres.Le couturier britannique a marqué lundi 2 juillet au soir ses dix ans à la tête de la création chez Dior par un extravagant défilé de haute couture inspiré par les peintres et déroulé sous les ors du chateau de Versailles.La maison Dior, que les audaces créatrices ont aidé à se hisser au rang de marque française la plus connue dans le monde, fêtait à cette même occasion ses soixante années d'existence dans une opulence que n'aurait pas reniée le Roi-Soleil.Que de chemin parcouru entre le fameux 'New Look' qui révéla Christian Dior au sortir de la Deuxième guerre mondiale et les robes théatrales de son talentueux successeur. Lundi soir à Versailles, John Galliano, qui est né à Gibraltar, a rendu à la fois hommage à l'Espagne et à Christian Dior au cours d'un défilé de trente minutes où les plus belles filles du monde s'étaient donné rendez-vous.Il y a dix ans, John Galliano arrivait chez Dior. Et même si la maison compte fêter avec pompe et fanfare cet anniversaire en juillet prochain «c’est cette collection là qui pour moi est la plus sentimentale »(annexe 6) , précisait le couturier il y a quelques jours. Lui qui a dédié aux femmes les créations plus délirantes comme les plus sublimes, lui qui a pourfendu les codes de la haute couture allant jusqu’à contrecarrer, parfois, les désirs des clientes, consacre cette fois sa collection à des geishas précieuses dans leurs atours brodés de glycines, de carpes koï, enveloppées comme des paquets cadeaux sous les pliages origami en organza céladon.Après un défilé éblouissant de maitrise, apparait enfin celui qu’on attend. En tenue de général de l’armée napoléonienne, sabre au côté et bicorne sur cheveux bouclés, il passe en revue l’armée de son pays du Soleil Levant sous une pluie de papillons en papier de soie. Un défilé prouesse dont on sort comme d’un rêve, en apnée, l’esprit ailleurs.

 2.2. Féminité et romantisme

Gisele Bundchen, Naomi Campbell, Amber Valetta et Linda Evangelista étaient éblouissantes dans des robes inspirées par des peintres de tous temps, de Cocteau à Picasso en passant par Renoir, Degas et Goya.

Sur fond de musique flamenca, les modèles aux visages poudrés de blanc donnaient vie aux personnages de tableaux célèbres comme l''Arlequin' de Picasso ou 'La Gouloue', la danseuse du Moulin Rouge qui inspira Toulouse-Lautrec.

Sous la magie des ampleurs kimono ou des dos à la Watteau, rien qui ne passe fermement corseté, lacé jusque sous les seins, la hanche ronde sous une basque armée. Le défilé dans son entier milite pour le maintien, la tournure, la pose. Sur ces édifices fragiles, courent une frise plissée d’organdi dégradé, un motif de feuilles de bambou comme infusé de teinture lie de vin. Plus loin les grues ou les chrysanthèmes font partie de cet album qui déroule très lentement un diorama d’un autre monde. Celui des ateliers qui deux fois l’an s’en donnent à coeur joie. A tel point qu’on cherche la robe de cliente, le tailleur, le pantalon idéal. Galliano revisite ici le tailleur Bar en rose shocking pour celles qui viennent rêver avenue Montaigne, pas pour leur dressing. Dans un glissement subtil, la ligne kimono évolue vers de grandes robes d’apparat sortie des années New Look de Christian Dior. Jupon de tulle plissé, taille étranglée, collier de perles 1900, on reconnait là les tics Galliano. Comme le montre le décor aux boiseries décrochées, aux fauteuils Louis XVI surdimensionnés, gris perle et blanc, les références Dior sont chahutées et pourtant bien là -et plus sages qu’elles ne l’ont bien souvent été depuis l’arrivée de John Galliano.



'John a des talents de créateur qui sont proches de ceux de M. Dior et c'est la raison pour laquelle je l'ai choisi il y a dix ans', a raconté Bernard Arnault, le président de LVMH,propriétaire de Dior.

'Ils ont en commun la féminité et le romantisme, mais aussi la modernité et l'extravagance () Christian Dior n'était pas du tout classique dans les années 1950. Il était révolutionnaire. Aujourd'hui, il a l'air classique. C'est comme Picasso,' a poursuivi l'homme d'affaires.

 2.3. Un grain de folie en plus

John Galliano a réduit au silence ceux qui lui ont reproché d'avoir trahi l'esprit de Christian Dior en imaginant une robe de satin blanc à la taille marquée ornée d'une rose géante et aux épaules étroites.

L'actrice Kate Hudson a applaudi de bon coeur en aperçevant le dernier modèle, une robe au bustier brodé couleur émeraude. Quelques secondes plus tard, John Galliano venait saluer un public conquis en habit de torero, ses longs cheveux lachés dans son dos.'Je l'aime', a simplement commenté la 'James Bond girl' Eva Green, vêtue d'une robe chinoise de satin rose signée Dior. 'Il a le chic de Dior et un grain de folie en plus'.C'est en gitan et entouré de danseurs et de guitaristes de flamenco que John Galliano est ensuite apparu au grand bal donné par LVMH dans les jardins de l'Orangerie éclairés à la bougie et flanqués des deux immenses escaliers menant au chateau.



  2.4. New Look

Parmi les centaines d'invités, on reconnaissait les cinéastes espagnol Pedro Almodovar et américaine Sofia Coppola.

Présentée en 1947, la première collection de Christian Dior fit sensation. Ses modèles à la taille de guêpe s'ouvrant en corolle sur une jupe de 20 mètres de tour paraissaient d'un luxe inouï au sortir d'années de pénurie.

'J'ai dessiné des femmes-fleurs', commentait alors le couturier normand, dont le style fut baptisé 'New Look' par une journaliste américaine de Harper's Bazaar.

Yves Saint Laurent et le couturier italien Gianfranco Ferré, décédé le mois dernier, ont aussi oeuvré pour la maison Dior.

Les extravagants défilés de John Galliano, l'accent mis sur les accessoires, sacs, lunettes, bijoux mais aussi parfums, ont transformé la petite maison de couture française en un groupe mondial (annexe7).

CONCLUSIONS

                            

                             Les recettes qui ont fait le succès et qui font actuellement le succès de la maison Christian Dior sont très caractéristiques du milieu du luxe : créativité à outrance, qualité, passion, innovation, culture, notion du rêve et sensibilité artistique. Cette alchimie du produit, alliée à une bonne gestion financière, permet à cette maison de haute couture de demeurer pérenne.Comme ça à  2 juillet 2007, la maison Dior fête à l'Orangerie de Versailles ses soixante ans. Ambiance flamenco et extrême élégance. Le ciel se charge de drama. Les reines de la mode défilent devant un parterre d'exception. Les grandes eaux jaillissent et servent d'écran de projection au film d'une soirée historique(annexe 8). L'arrivée à l'Orangerie des 2 500 invités a lieu sous un ciel de traine. Dior fête ses soixante ans avec un défilé couture hommage à Steven Robinson, l'associé de John Galliano, trop tôt disparu(annexe 9). Hommage à l'art du flamenco. L'orchestre s'échauffe au milieu des éléments de scénographie. Une chevauchée fantastique signée par Michael Howells(annexe 10).A été un  evénement exceptionnel, cabine extraordinaire. Les roses, mauves, bleu glacier s'épanouissent sur des satins duchesse drapés en volutes. Les arlequines esquissent un pas de danse entre deux marquises(annexe 11). Chaque robe fait écho à une photo ou une toile de maitre chérie par Christian Dior, l'esthète. Irvin Penn, Horst, Cocteau, Gruau, Bérard, Picasso, Boldini, Rubens(annexe 12). Les fourreaux jettent une ombre hollywoodienne sur la scène versaillaise. Les top models prennent la pose sur un podium en pente douce(annexes  13 et 14).En fin sont dix ans de règne au firmament de la couture made in “France”(annexe 15).

                                                                                                             

Annexes

Annexe 1                                                                                     Annexe 2

Annexe 3                                                                                     Annexe 4                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         

                                                    

                                              

                                       

Annexe 5   

                                                                                     Annexe 6

Annexe 7




 

Annexe 8                                                                                        Annexe 9

                      Annexe 10                                                                    Annexe 11

annexe 10).                                                             Annexe 9    Annexe 6

Annexe 12   

Annexe 13                                                                                         Annexe 14

                          

                                  Christian Dior    

Annexe 15  

BIBLIOGRAPHIE

1.  http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/culture/20070703.OBS4832/ dior_fete_ses_soixante_ansa_versailles.html?idfx=RSS_culture

1.           http://madame.lefigaro.fr/mode/en-kiosque/575-christian-dior-60-ans-de-reve

2.           http://fr.wikipedia.org/wiki/Dior

3.           http://www.dior-finance.com/fr/index.asp

4.           http://www1.yoox.com/searchresult.asp?textsearch=CHRISTIAN%20DIOR&gender=D&toll=P&ipp=20&tskay=2FA4E164&tp=13573&areaid=7








Politica de confidentialitate

DISTRIBUIE DOCUMENTUL

Comentarii


Vizualizari: 1425
Importanta: rank

Comenteaza documentul:

Te rugam sa te autentifici sau sa iti faci cont pentru a putea comenta

Creaza cont nou

Termeni si conditii de utilizare | Contact
© SCRIGROUP 2019 . All rights reserved

Distribuie URL

Adauga cod HTML in site