Scrigroup - Documente si articole

Username / Parola inexistente      

Home Documente Upload Resurse Alte limbi doc  

CATEGORII DOCUMENTE





BulgaraCeha slovacaCroataEnglezaEstonaFinlandezaFranceza
GermanaItalianaLetonaLituanianaMaghiaraOlandezaPoloneza
SarbaSlovenaSpaniolaSuedezaTurcaUcraineana

AdministrationAnimauxArtComptabilitéDiversesDroitéducationélectronique
FilmsL'économieL'histoireL'informatiqueLa biologieLa géographieLa grammaireLa littérature
La médecineLa musiqueLa politiqueLa psychologieLa sociologieLe tourismeLes mathématiquesManagement
PersonnalitésPhysiqueRecettesSportTechnique

Association humanitaire « aly k et peb »

la sociologie

+ Font mai mare | - Font mai mic







DOCUMENTE SIMILARE

Trimite pe Messenger

 ASSOCIATION HUMANITAIRE « ALY K et PEB »

Dans la Roumanie le secteur civil n'est pas encore connu,  jusqu'au  ici  l'état  était  le  tout,  aucune alternative pour  la  société  civile  n'existait  jusqu'au 1989.



          Une bonne partie du secteur civil est constitué et animé par des associations  libres non  gouvernementales crées  pour   un but précis:   culturel,   touristique, religieux,  sportif,  aides  pour  les  démunis, handicapés, sans logement, sinistrés etc.

            Définition  donnée par la  Commission  européenne (art.31):'Association  est   la  convention   par  laquelle plusieurs personnes   proposent  en commun, de façon permanente, leur contributions  matérielles, leurs  connaissances  et  leurs activités pour réaliser un but qui n'apporte aucun avantage pécuniaire ou patrimonial.'

Cette année, un nombre impressionnant de 10 millions d’enfants n’atteindront pas leurs 5 ans. Leur engagement: lutter contre la pauvreté à travers huit objectifs spécifiques à l'horizon de 2015.

Buts:

         l'aide au prochain, solidarité envers de tout bord, être au service des malades et des pauvres

        faire rayonner dans ce monde,et en fonction de nos moyens,  un peu  de joie  selon l'exemple  chrétien, en portant la  bonne nouvelle  de l'évangile  à  ceux  qui  le désirent

            notre  mission est  de   venir en  aide au prochain,   sans discrimination de race, nationalité, de religion et d'opinion politique

            lutte cntre la pauvreté à travers le renforcement des capacités de nos cibles pour les aider à se prendre en charge.

         …délivrer nos semblables – hommes, femmes et enfants – de la misère, phénomène abject et déshumanisant

Association n'exige rien en retour à ceux à qui elle donne des biens matérels.

Ceux qui reçoivent n'ont pas aucune obligation.

        Mais notre association croit que par notre geste chrétien le monde deviendra plus  tolérant, plus  fraternel,  plus uni et  plus social.  Qu’ à leur  tour, ceux  qui  reçoivent aujourd'hui une aide  donneront, quand  ce sera  possible, de l’aide aux autres.

         On demande à l’association d’intervenir auprès de médecins  français pour pratiquer  une opération de chirurgie faciale pour une fille.  Les membres d'association arrivent dans Tismana faire la  connaissance avec la famille. La fille est vu, les radiographies  envoyés au Paris. Attente de la fin de croissance de la fille pour intervention chirurgicale.

        A cette  occasion on  apporte  et quelques colis familiaux qui sont distribué aux pauvres.

       En passant, dans les villages pauves, on apporte  des  colis de  vêtements  et  chaussures  pour  enfants  qui  sont distribué aux pauvres.

         On  demande des colis familiaux pour ceux dont a été suspendue l'aide sociale de l'état.

 Les actions de ces derniérs années ocuperont quelques pages speciales. Nous ferons un lien ici quand tout sera prêt.



Quoi?

Lutter contre la faim dans le monde

Des droits fondamentaux pour tous

Préserver la nature, gérer les ressources

Des services élémentaires pour tous

Une société libre et sûre

Lutter contre la faim dans le monde

Les mots «J’ai faim» n’ont pas le même sens pour tous à travers le monde.

Pour certains, il s’agit d’un simple tiraillement d’estomac, pour d’autres d’une sensation aiguë de vide due à une famine prolongée. Entre ces deux extrêmes se trouve la malnutrition – lorsque des personnes se nourrissent d’aliments contenant peu ou pas de valeur nutritive parce qu’elles ne peuvent se procurer suffisamment de fruits, de légumes et de viande pour répondre à leurs besoins en protéines, vitamines et minéraux.

Le terme insécurité alimentaire décrit une situation dans laquelle les personnes ne disposent pas suffisamment d’aliments nutritifs. Ce problème ne résulte pas d’un manque de nourriture, mais plutôt d’une mauvaise distribution des vivres de par le monde.

Cet état de fait est lié aux racines mêmes de la pauvreté: déforestation, manque d’eau pour l’irrigation, marchés qui fonctionnent mal, inégalités sociales, conflits et gouvernements fragilisés. Et les perspectives d’avenir sont loin d’être bonnes compte tenu de la hausse des prix des denrées alimentaires et de l’énergie.

Rendre la nourriture accessible à tous est possible, et devrait faire l’objet d’actions tant au niveau national que régional. L’accès à l’alimentation ne devrait pas dépendre de notre habileté à se la procurer– chacun devrait avoir le droit à une alimentation saine et équilibrée.

Des droits fondamentaux pour tous

Le droit à une bonne éducation, aux soins de santé et à l’égalité de traitement entre hommes et femmes devrait être tenu pour acquis. Mais tout le monde n’a pas la chance de bénéficier de ces droits fondamentaux.

Education

 L’éducation de base est un droit fondamental pour chaque enfant. Pourtant, beaucoup n’y ont pas accès – parce qu’il n’existe pas d’école aux alentours, ou parce qu’ils doivent travailler pour aider leur famille. Et s’ils vont à l’école, il arrive qu’il n’y ait pas assez de salles de classe, ou que les professeurs ne soient pas correctement formés. Dans ces conditions, vivre décemment et sortir de la pauvreté est pratiquement impossible. Garantir une éducation de base à tous les enfants, garçons et filles, est indispensable, mais nous ne devrions pas oublier l’importance d’élargir l’enseignement secondaire et supérieur, de même que les formations professionnelles.

Soins de santé

 Santé et pauvreté forment un cercle vicieux: la pauvreté génère une mauvaise santé par le biais de la malnutrition, et la mauvaise santé, rendant inapte à travailler, implique une pauvreté accrue.

Les pays en développement rencontrent dès lors plus de difficultés à combattre la malaria, la tuberculose et d’autres maux curables. Même une maladie commune et facilement soignable, telle que la diarrhée, tue 6 000 enfants … chaque jour.

Émancipation des femmes

 La majorité des pauvres dans le monde sont des femmes. Ces femmes qui travaillent se retrouvent bien souvent dans des boulots informels, mal payés, tels que les ménages et la garde d’enfants, pour lesquels la protection sociale est souvent non existante. Beaucoup de femmes sont illettrées en raison de l’absence de scolarisation, et nombre d’entre elles sont victimes de violences et de la traite des êtres humains.

En outre, avec «trop peu de sièges» aux assemblées où  les décisions économiques et politiques sont prises, les femmes ont peu de chances de corriger les inégalités existantes.

Préserver la nature

Et gérer les ressources

Dans les pays en développement, la plupart des personnes défavorisées vivent dans des zones rurales, et leur survie quotidienne dépend de la disponibilité des ressources naturelles. Les plantes et les animaux sauvages deviennent alors les principales sources de nourriture, de médicaments, de matériaux de construction et d'approvisionnement en énergie.

C’est pourquoi, lorsqu’une catastrophe naturelle se produit ou lorsque les ressources se tarissent, les personnes vivant dans les pays développés sont particulièrement vulnérables. En résultent une compétition féroce et même des luttes pour avoir le contrôle des terres, de l’eau et d’autres ressources naturelles.

Penchons-nous de plus près sur la question

Les forêts sont vitales pour maintenir un environnement sain, réguler la qualité de l'eau, protéger la faune sauvage et réduire les effets du changement climatique. Elles ont toutefois aussi une valeur économique énorme: le commerce international du bois atteint une valeur de 100 milliards d’euros. Ceci explique pourquoi un si grand nombre de forêts sont abattues chaque année.




 Pour de nombreuses personnes dans les pays en développement, le secteur de la pêche est la principale source d’emplois (pêche, déchargement, traitement, distribution, construction et entretien des bateaux de pêche) mais aussi la principale source de protéines d’un point de vue alimentaire. Cependant, à cause de l’énorme demande en poissons de la part du monde développé, 75 % des espèces les plus communes sont aujourd’hui en train de s’épuiser. Pire encore, plus d’1 milliard de personnes dans les pays pauvres risquent de perdre leur principale source de revenus et de nourriture.

 Les pays en développement sont également les plus affectés par les effets du changement climatique. Les changements de température peuvent mener à l’extinction d’espèces, à la dégradation des terres, à la sécheresse et à la désertification. Accompagnés de précipitations, ils peuvent devenir vecteurs de maladies comme le paludisme, la dengue, le choléra et la diarrhée, et les propager dans de nouvelles régions. Les tempêtes et la montée du niveau des mers peuvent obliger des populations entières à se déplacer, causer la perte de vie et endommager les infrastructures.

Des services élémentaires pour tous

La plupart des pays en développement disposent de services de base et d’infrastructures médiocres

Les transports publics, de bonnes installations sanitaires, l’accès à l’électricité et aux moyens de communication sont essentiels si l’on veut assurer un niveau de vie décent aux populations des pays en développement.

Pourquoi les services de base sont-ils si importants?

Sans des routes propres, se rendre à l’école ou à l’hôpital prend beaucoup plus de temps, et le transport des produits de la ferme vers les marchés de la ville est encore plus long. Sans aéroports et sans ports, les agriculteurs ne peuvent exporter leurs produits, et les touristes ne peuvent se rendre sur place pour visiter.

Sans accès à une eau potable sûre, la population doit utiliser l’eau sale des mares ou des rivières polluées, et prévoir quotidiennement plusieurs heures pour la transporter (au lieu d’aller au travail ou à l’école). Et quels risques ces personnes encourent! Elles sont en effet exposées à des maladies mortelles telles que la diarrhée (oui, la diarrhée tue encore dans ces pays!), la tuberculose ou le choléra.

En l’absence de toilettes décentes, les populations sont plus sujettes aux maladies. C’est l’une des raisons pour lesquelles tant d’enfants, dans le monde en développement, n’atteignent pas leur cinquième anniversaire. Pas moins de 4 500 enfants de moins de cinq ans meurent chaque jour.

Sans lignes électriques convenables, la population ne peut utiliser d’outils de base tels que des lampes, des téléphones et des réfrigérateurs. Ceci est courant dans les zones rurales des pays en développement. Même lorsque des populations ont accès à l’électricité et qu’elles en ont les moyens, elles n’ont pas accès au même niveau d’approvisionnement électrique que les populations des pays développés.

Sans lignes téléphoniques appropriées, il est possible que des appels téléphoniques entre deux villes africaines doivent transiter par l’Europe ou les États-Unis simplement parce que ces villes ne sont pas connectées! Si c’était le cas, le prix des appels téléphoniques serait réduit radicalement. Jusqu’à récemment, les appels téléphoniques de Kinshasa à Brazzaville, à seulement 7 km de distance, devaient passer par Paris!

Paix et sécurité

Les fondements d’une société libre et sûre

La plupart d’entre vous considèrent sans doute la capacité de leurs gouvernements à garantir la paix et la sécurité dans l’UE comme acquise.

Tout gouvernement moderne devrait en effet être capable d’en faire autant en faisant respecter la loi et l’ordre.

Pourtant, ce n'est pas le cas dans de nombreux pays en développement.

Une criminalité incontrôlée, des troubles publics et des crises intestines y sont courants. Ces problèmes n’ébranlent pas seulement la sécurité nationale, ils compliquent également le travail des organismes d'aide qui tentent d'apporter un soutien là où il est le plus nécessaire.

La sécurité et le développement sont interdépendants.

Lorsqu'un pays se trouve menacé par une situation d’insécurité, de crises et de conflits internes, le processus d'éradication de la pauvreté est beaucoup plus long. En même temps, aucune paix durable n’est possible sans développement.

La racine du problème

Insécurité et conflits apparaissent à cause de la pauvreté, des maladies et de la mauvaise gouvernance, mais aussi en conséquence de nouvelles menaces internationales. Le changement climatique et ses effets dévastateurs, comme les inondations et les sécheresses, en sont une. L’exploitation illégale des ressources naturelles en est une autre.

et ses conséquences

Les conséquences désastreuses des conflits sont bien connues: des hommes et des femmes sont contraints d'abandonner leur maison, voire leur pays, la violence est généralisée, les maladies se répandent comme une trainée de poudre, les économies s'effondrent, tout comme les institutions gouvernementales. Pour les pays qui ne disposent pas d’une infrastructure viable ni d’institutions fortes, il est pratiquement impossible de s’en sortir sans aide extérieure.








Politica de confidentialitate

DISTRIBUIE DOCUMENTUL

Comentarii


Vizualizari: 630
Importanta: rank

Comenteaza documentul:

Te rugam sa te autentifici sau sa iti faci cont pentru a putea comenta

Creaza cont nou

Termeni si conditii de utilizare | Contact
© SCRIGROUP 2019 . All rights reserved

Distribuie URL

Adauga cod HTML in site