Scrigroup - Documente si articole

Username / Parola inexistente      

Home Documente Upload Resurse Alte limbi doc  

CATEGORII DOCUMENTE





BulgaraCeha slovacaCroataEnglezaEstonaFinlandezaFranceza
GermanaItalianaLetonaLituanianaMaghiaraOlandezaPoloneza
SarbaSlovenaSpaniolaSuedezaTurcaUcraineana

AdministrationAnimauxArtComptabilitéDiversesDroitéducationélectronique
FilmsL'économieL'histoireL'informatiqueLa biologieLa géographieLa grammaireLa littérature
La médecineLa musiqueLa politiqueLa psychologieLa sociologieLe tourismeLes mathématiquesManagement
PersonnalitésPhysiqueRecettesSportTechnique

Le Donjon de Naheulbeuk

la littérature

+ Font mai mare | - Font mai mic







DOCUMENTE SIMILARE

Trimite pe Messenger

Le Donjon de Naheulbeuk - Episode 01 - La Communauté.

<Musique> : Ambiance médiévale calme.

Le Ranger :                 Et merde, on se les gèle ici Tiens, voilà quelqu'un.

Le Ranger :                 Salut, tu viens pour l'aventure ?



Le Nain :                     Hé ouais ! Je suis le Nain !

Le Ranger :                 Ca se voit.

Le Nain :                     Et ça, c'est le donjon ?

Le Ranger :                 Effectivement. C'est le donjon de Naheulbeuk.

Le Nain :                     Il a pas l'air terrible !

Le Ranger :                 Faut pas s'y fier, car personne n'en est ressorti !

Le Nain :                     Ah bon ?

Le Ranger :                 Faut dire aussi que personne y est entré.

L'Elfe :                        Bonjour, bonjour !

Le Ranger :                 Ah ! Voilà l'Elfe !

L'Elfe :                        Et oui c'est moi, mais qui est ce petit personnage ?

Le Nain :                     Je suis un Nain, connasse !

L'Elfe :                        Un Nain ? Mais quelle horreur !

Le Nain :                     Mais ta gueule

Le Ranger :                 S'il vous plait, ne commencez pas à vous battre !

<Baston Orale> :                    L'Elfe :            Mais ouais ! Tu fais chier

                                               Le Nain :         Mais ouais c'est ça allez

                                               L'Elfe :            Non mais vraiment t'es t'es trop con toi, allez

                                               Le Nain :         Ouais, ouais, ouais c'est ça, ta gueule !

                                               L'Elfe :            T'es t'es stupide !

                                               Le Nain :         Tu fais chier, merde !

Le Ranger :                 Et voilà, c'est déjà le bordel ! VOS GUEULES !

Le Ranger :                 Y'a un mec bizarre qui s'approche.

Le Voleur :                 Salut à vous, belle compagnie. Vous m'attendiez ?

Le Ranger :                 Tu viens pour le donjon ?

Le Voleur :                 Certes. Je suis le Voleur.

L'Elfe :                        Oh, un monstre !

L'Ogre :                      Gotfeurdom !

La Magicienne :          Salut ! Kof kofff

Le Ranger :                 Ah, mais qui voilà donc ?

La Magicienne :          Je suis la Magicienne, et voilà l'Ogre.

L'Ogre :                      Zog zog.

Le Nain :                     Mais on comprend rien quand il parle !

La Magicienne :          Je vous ferai la traduction.

Le Ranger :                 J'espère bien !

Le Barbare :                Salut !

Le Voleur :                 Tiens donc, un Paysan !

Le Barbare :                Chuis un Barbare !

Le Voleur :                 Aucune différence !

Barbare :                     Weuah !

<Bruit> : Le Barbare frappe le Voleur.

Le Ranger :                 Je crois que c'est ça la différence.

Le Voleur :                 Mais il est con

Le Barbare :                Tarlouze !

<Bruit> : Le Barbare donne une baffe au Voleur.

Le Ranger :                 Bon alors est-ce que vous avez bien tous votre équipement ?

Le Nain :                     Mais bien sûr qu'on a notre équipement !

Le Ranger :                 Est-ce que vous avez des torches

Le Nain :                     Mais bien sûr qu'on a des torches !

Le Ranger :                 De quoi manger

Le Nain :                     Mais ouais, on a pris à manger !

Le Ranger :                 Est-ce que vous avez à boire et

Le Nain :                     Mais bien sûr qu'on a de la boisson !

Le Ranger :                 Est-ce que vous avez vos armes et

Le Nain :                     Mais bien sûr qu'on a des armes !

Le Ranger :                 Mais tu va la fermer oui ?!

<Bruit> : Le Ranger frappe le Nain.

Le Ranger :                 Mais quel chiant ce Nain !

L'Ogre :                      Akala volo.

Le Ranger :                 Qu'est-ce qu'il a ?

La Magicienne :          Il a envie de chier.

Le Ranger :                 Ah, c'est malin, il aurait pu faire à l'auberge !

Le Ranger :                 Bon vas-y on t'attend.

La Magicienne :          Broudaf zog zog.

L'Ogre :                      Doula.

Le Ranger :                 Halala

La Magicienne :          Les Ogres sont sensibles

Le Ranger :                 Rien à foutre !

La Magicienne :          Les Ogres sont parfois poètes

Le Ranger :                 Ca nous intéresse pas !

<Bruit> : L'Ogre défèque près du donjon.

L'Elfe :                        Mais il pourrait aller plus loin quand même !

La Magicienne :          Les Ogres peuvent chanter et danser

Le Ranger :                 J'ai dit ça nous intéresse pas !

La Magicienne :          Un Ogre peut faire la cuisine ou les papiers peints

Le Ranger :                 Tu veux vraiment mon poing sur la gueule ?

La Magicienne :          Et ben puisque c'est comme ça, restez incultes !

L'Ogre :                      Huh huh huh huh huh

Le Nain :                     J'aimerai bien rentrer dans le donjon, j'ai froid !

L'Ogre :                      Akala miammiam.

Le Ranger :                 Qu'est-ce qu'il dit ?

La Magicienne :          Il dit qu'il a faim.

Le Ranger :                 Mais on a mangé y a deux heures !

L'Elfe :                        C'est vraiment un ventre, cet Ogre !

Le Ranger :                 Bon, l'Ogre peut toujours manger un sandwich avant d'entrer, mais qu'il se dépêche.

La Magicienne :          Zog-zog akiita.

L'Ogre :                      Doula.

Le Voleur :                 Au fait, quel est le but de notre mission ?

<Bruit> : Le Ranger déplie un parchemin.

Le Ranger :                 Nous devons retrouver la douzième statuette de Gladeulfeurha

L'Elfe :                        Une statuette ?

Le Ranger :                 Il est écrit dans les tablettes de Skeloss que seul un Gnome des Forêts du Nord unijambiste dansant à la pleine lune au milieu des douze statuettes enroulées dans du jambon ouvrira la porte de Zaral Bak et permettra l'accomplissement de la prophétie.

Le Voleur :                 Mais quelle est donc cette étrange prophétie ?

Le Ranger :                 Aucune idée, c'est la fortune qui nous intéresse.

L'Elfe :                        C'est pas grave, c'est toujours bien une prophétie.

Le Ranger :                 Ca dépend, des fois ça parle de détruire le monde.

Le Barbare :                On entre ?!!

L'Ogre :                      Glozou bok.

Le Nain :                     Qu'est-ce qu'il dit ?

La Magicienne :          Il a terminé son sandwich.

Le Voleur :                 Nous devons trouver une solution pour entrer dans ce donjon

L'Ogre :                      Akala glouglou.

Le Ranger :                 Qu'est-ce qu'il a encore, l'ahuri ?

La Magicienne :          Il dit qu'il a soif maintenant.

Le Ranger :                 Mais qu'il boive, et qu'il fasse pas chier !

<Bruit> : L'Ogre débouche une bouteille et commence à boire.

Le Nain :                     Ah j'en ai marre, il fait froid, j'me barre !

L'Elfe :                        Bon débarras !

L'Ogre :                      Burp !

Le Ranger :                 Hé le Nain ! Reste avec nous sinon tu vas faire plaisir à l'Elfe !

Le Nain :                     Ha, merde.

Le Nain :                     T'as raison ! Rien que pour l'emmerder, j'vais rester !

L'Elfe :                        Rien à foutre, moi je vais ouvrir cette porte

<Bruit> : L'Elfe frappe à la porte.

Le Ranger :                 Mais qu'est-ce que tu fais ?

L'Elfe :                        Et bien, je frappe pour qu'on vienne nous ouvrir.

Le Ranger :                 Bravo, ça va être discret comme entrée !

<Bruit> : Le groupe applaudit.

Le Nain :                     Mais quelle conne !

<Bruit> : La porte s'ouvre.

L'Elfe :                        Vous voyez, ça marche.

Le Barbare :                Hmf !

Le Voleur :                 Mes amis, la porte est ouverte


Le Donjon de Naheulbeuk - Episode 02 - La Visite du Premier Niveau.

<Musique> : Ambiance lugubre.

Le Ranger :                 Et voilà, nous allons entrer dans le fameux donjon de Naheulbeuk.

L'Elfe :                        Je n'sais pas ce qu'on va y trouver mais ça schlingue.

Le Ranger :                 Ca peut s'expliquer facilement, l'Ogre a chié à deux mètres de la porte.

L'Ogre :                      Huh huh huh.

La Magicienne :          Et où est la statuette ?

Le Ranger :                 Comme toutes les statuettes elle est dans une salle du trésor gardée par un puissant magicien.

Le Barbare :                Baston !

La Magicienne :          Si ça se trouve ses pouvoirs sont plus forts que les miens.

Le Nain :                     Hé, ça va pas être dur.

La Magicienne :          C'est malin !

Le Ranger :                 Alors comme monstres si on regarde dans la table des rencontres on peut trouver toutes sortes de Morts-Vivants (Le Groupe : Mh mh), des Araignées Géantes (Le Groupe : Mh mh), des Orques et des Gobelins (Le Voleur et l'Elfe : Mh mh), des Trolls dans les souterrains (Le Groupe : Mh mh), des Sorciers, des Guerriers Maudits (Le Nain : Mh mh), des Rats Mutants, une bouteille d'huile, du papier toilette, deux éponges et des raviolis.

Le Nain :                     Je crois que tu as lu aussi ton post'it pour les courses.

Le Ranger :                 Euh désolé.

La Magicienne :          Et y'a pas de Dragons ?

Le Ranger :                 On a pas le niveau.

Le Voleur :                 Je crois que l'un d'entre nous devrait monter la garde à la sortie du donjon.

Le Ranger :                 Tu parles d'un mec qui ne toucherait pas sa part des huit milles pièces d'or ?

Le Voleur :                 Mmmh, oublie ca

La Magicienne :          Quelqu'un devrait faire un plan pour noter nos déplacements

Le Ranger :                 J'ai pas envie.

L'Elfe :                        J'ai pas envie.

Le Voleur :                 J'ai pas envie.

L'Ogre :                      Takala.

La Magicienne :          D'accord, d'accord, je m'occupe du plan.

Le Ranger :                 En avant.

<Bruit> : Le groupe se déplace bruyamment.

Le Barbare :                Keuf keuf.

<Bruit> : Le Nain siffle.

Le Ranger :                 Stop !

( Le Barbare :              Hé ben !

( L'Elfe :                      Hooo ! Mince alors

( Le Nain :                  Qu'est-ce-qu'y a ?

( Le Voleur :               Rhôôôô

( La Magicienne :        Rhôôôô

( L'Ogre :                    Swobok ?

Le Ranger :                 Vous êtes obligés de faire tout ce bordel quand vous marchez ?

Le Nain :                     Oh, c'est à cause de l'équipement !

Le Ranger :                 Mais qu'est-ce que je fous là moi bon c'est parti.

<Bruit> : Le groupe se déplace bruyamment.

La Magicienne :          Tu connais la blague de l'Orque bourré ?

Le Nain :                     Non

Le Ranger :                 Stop !

( Le Barbare :              Hé ben !

( L'Elfe :                      Hooo ! Mince alors

( Le Nain :                  Qu'est-ce-qu'y a ?

( Le Voleur :               Rhôôôô…

( La Magicienne :        Rhôôôô

( L'Ogre :                    Swobok ?

Le Ranger :                 Faudra m'expliquer pourquoi l'Ogre chante à chaque fois qu'il marche.

La Magicienne :          Attends je vais lui demander. Gravoz vrotapa bozoh ?

L'Ogre :                      Gnolo.

La Magicienne :          Il dit qu'il t'emmerde.

Le Ranger :                 Bon d'accord on en parle plus.

<Bruit> : Le groupe se déplace bruyamment.

L'Elfe :                        C'est sinistre.

Le Nain :                     Alors cette blague ?

La Magicienne :          C'est pas le moment je crois.

Le Ranger :                 Stop !

( Le Barbare :              Hé ben !

( L'Elfe :                      Hooo ! Mince alors

( Le Nain :                  Qu'est-ce-qu'y a ?

( Le Voleur :               Rhôôôô…

( La Magicienne :        Rhôôôô

( L'Ogre :                    Swobok ?

Le Ranger :                 Nous arrivons à une intersection et trois choix s'offrent à nous. Il faut décider d'une direction à prendre

( L'Elfe :                      A droite.

( Le Nain :                  Tout droit.

( La Magicienne :        A gauche.

( Le Voleur :               En arrière.

Le Ranger :                 D'accord je vais décider tout seul. On va à droite.

La Magicienne :          C'est noté.

Le Nain :                     Je suis pas d'accord tu as choisi la direction de l'Elfe.

L'Elfe :                        Nanaanananaaaa !

Le Nain :                     J'irai pas à droite !

<Bruit> : Le Barbare frappe le Nain.

Le Nain :                     OK, on va droite.

Le Barbare :                Humf.

Le Ranger :                 De toutes façons on y voit plus rien, faut allumer les torches.

La Magicienne :          Ouais c'est vrai, qui a un briquet ?

<Bruit> : Contrebasse.

Le Ranger :                 Si vous me dites que vous n'avez pas de briquet c'est décidé je me barre !

L'Elfe :                        Moi j'ai pas besoin de torche, je suis nyctalope.

Le Nain :                     Je le savais bien que t'étais une salope !

L'Elfe :                        Mais non, nyctalope ça veut dire que je vois dans la nuit !

La Magicienne :          Bon, sortez vos torches je vais lancer un sort de Boule de Feu Mineure.

<Bruit> : Le groupe sort ses torches.

La Magicienne : (Echo) Azdaaa ven bahadhooo

<Bruit> : Les torches s'allument.

La Magicienne :          Et voilà.

Le Ranger :                 En avant.

<Bruit> : Le groupe se déplace bruyamment.

L'Elfe :                        Mais pourquoi les Nains sont-ils aussi moches ?

Le Nain :                     Va chier !

Le Ranger :                 Stop !

( Le Barbare :              Hé ben !

( L'Elfe :                      Hooo ! Mince alors

( Le Nain :                  Qu'est-ce-qu'y a ?

( Le Voleur :               Rhôôôô…

( La Magicienne :        Rhôôôô

( L'Ogre :                    Swobok ?

Le Nain :                     Il a raison cette dalle de pierre est plutôt étrange. C'est sans doute un piège.

L'Elfe :                        Mais quel nase ce mec. Y'a rien du tout regarde j'avance et

<Bruit> : La dalle s'ouvre.

L'Elfe :                        (écho)  Haaaaaaaaaaaaaa !

<Bruit> : L'Elfe touche le sol.

Le Ranger :                 Bravo !

<Bruit> : Le groupe applaudit.

L'Elfe :                        (écho) J'ai mal !

Le Ranger :                 Qu'est-ce qu'elle dit on entend rien !

Le Nain :                     Elle dit qu'on devrait la laisser là et continuer.

L'Elfe :                        (écho) Sortez-moi d'ici c'est tout gluant !

Le Nain :                     Elle dit qu'on devrait lui balancer des rochers sur la gueule pour l'achever.

Le Ranger :                 Pas question, on va la sortir d'ici. Passez-moi une corde.

Le Nain :                     Mais elle bonne à rien, on perd not'temps !

<Bruit> : Le Voleur fouille dans son sac.

Le Voleur :                 Voilà une corde mon ami.

Le Ranger :                 (écho) Bon tu nous entends ?

L'Elfe :                        (écho) Oui !

Le Ranger :                 (écho) Je t'envoie une corde !

<Bruit> : La corde tombe.

L'Elfe :                        (écho) Aïe !

Le Voleur :                 Je crois qu'elle l'a eue.

Le Ranger :                 (écho) Accroches toi on va te hisser !

Le Nain :                     Qu'est-ce qu'il faut pas entendre

L'Elfe :                        (écho) C'est bon .

<Tous en même temps> : Ho Hisse ! Ho Hisse ! Ho Hisse ! Ho Hisse !

Le Nain :                     Ouais, ça va je la vois qui remonte.

Le Ranger :                 Dis donc le nain tu pourrais nous aider à tirer !

Le Nain :                     J'aimerais mieux mourir que faire ça.

<Tous en même temps> : Ho Hisse ! Ho Hisse ! Ho Hisse ! Ho Hisse !

Le Nain :                     Elle a posé sa main sur le rebord.

<Bruit> : Le Nain écrase la main de l'Elfe.

L'Elfe :                        Aeeiiiiieehh !

Le Ranger :                 Mais pourquoi tu lui marches sur la main ?

Le Nain :                     Bah, c'est pour pas qu'elle retombe.

<Bruit> : L'Elfe sort du piège.

L'Elfe :                        Et bien merci vous m'avez sauvé la vie.

Le Nain :                     J'y suis pour rien, héhé

Le Ranger :                 Faudrait qu'on avance un peu quand même !

Le Barbare :                On s'emmerde dans cette aventure !

Le Ranger :                 Suivez-moi et faites attention aux pièges.

L'Elfe :                        Hooo ça va hein !

<Bruit> : Le groupe se déplace bruyament.

La Magicienne :          Ca fait longtemps que parcours les donjons toi ?

Le Barbare :                Bof

L'Elfe :                        Moi c'est ma première fois.

Le Ranger :                 Stop !

( Le Barbare :              Hé ben !

( L'Elfe :                      Hooo ! Mince alors

( Le Nain :                  Qu'est-ce-qu'y a ?

( Le Voleur :               Rhôôôô…

( La Magicienne :        Rhôôôô

( L'Ogre :                    Swobok ?

Le Ranger :                 C'est un cul de sac !

La Magicienne :          Merci on a vu.

Le Nain :                     Je savais bien que c'était une décision de con !

<Bruit> : Le Barbare frappe le Nain.

La Magicienne :          Regardez il y a une énigme sur un écriteau !

Le Ranger :                 Enigme numéro 1 : Prononcez l'allocution habituelle des situations désastreuses.

La Magicienne :          C'est foutu on trouvera jamais !

Le Barbare :                Euuh merde !

<Bruit> : Un passage secret s'ouvre.

L'Elfe :                        Regardez ça s'ouvre !

<Bruit> : Incantations.

L'Ogre :                      Gnagolo plaf razogh.

La Magicienne :          Il dit que le Barbare est vraiment un génie.

Le Barbare :                Merci vieux.

La Magicienne :          Zboualaf.

L'Ogre :                      Shlobok.

Le Ranger :                 J'entends comme une mélopée qui monte de cette crypte

La Magicienne :          C'est une incantation. Ceci est probablement l'antre des sorciers.

Le Barbare :                Baston !

La Magicienne :          Je vais préparer mes sorts

<Son> : Jingle de fin d'épisode.


Le Donjon de Naheulbeuk - Episode 03 - L'Escalier vers le Second Niveau.

<Musique> : Ambiance étrange.

Le Ranger :                 Je vais passer devant comme d'habitude. Faut toujours tout faire ici.

L'Ogre :                      Ekeellee azerhof.

Le Ranger :                 Qu'est-ce qu'il dit ?

La Magicienne :          Il dit qu'il veut bien passer devant.

Le Ranger :                 Ha non il est incapable de marcher silencieusement !

Le Nain :                     Alors faut pas te plaindre !

Le Ranger :                 Ca va, ça va..

La Magicienne : J'ai une idée. Je vais lancer un sort de détection pour savoir s'il y a des ennemis en bas de l'escalier.

Le Barbare :                Super

<Bruit> : La Magicienne fouille dans son sac.

Le Ranger :                 Allez lance-le ton sort si ça t'amuse.

La Magicienne :          J'ai ça dans le livre

<Bruit> : La Magicienne feuillette son grimoire.

La Magicienne :          Alors rôtir un poulet coudre une chaussette éloigner sa belle-mère

Le Ranger :                 Alors ça vient ?

La Magicienne : Oui, oui, je connais pas cette formule, je dois chercher dans mon livre de sorts.

Le Nain :                     Le temps que tu trouves les ennemis seront morts de vieillesse !

La Magicienne :          Ca y est ! Détecter les Ennemis en Bas des Escaliers !

Le Barbare :                J'en ai plein le cul !

Le Ranger :                 Allez dépêche-toi !

La Magicienne :          (écho) Aflaaaadanal zwadoooh !

<Bruit> : Sortilège de Detection d'Ennemis.

<Musique> : Ambiance magique.

Le Ranger :                 Elle est sûrement en communication avec un autre monde.

La Magicienne :          Je vois je vois

La Magicienne : Un aventurier avec une cape grise je vois une femme toute vêtue de vert avec les oreilles pointues. je vois un Barbare et une espèce de nabot avec un casque en fer je vois une grande créature avec un pagne je vois

<Bruit> : Interruption de la concentration.

Le Ranger :                 Te fatigues pas, c'est notre groupe que tu vois.

Le Nain :                     Et t'as oublié une Magicienne complètement nase !

<Musique> : Ambiance Etrange.

La Magicienne : Désolée, il y a beaucoup d'interférences ici. Sûrement une puissante magie à l’œuvre !

Le Voleur :                 En tout cas, nous avons constaté l'efficacité de la tienne.

La Magicienne :          Mhhh

Le Ranger :                 Bon c'est pas grave je vais descendre en premier en utilisant ma compétence naturelle pour le déplacement silencieux.

Le Nain :                     Fais gaffe, les escaliers sont glissants.

Le Ranger :                 Bon, j'y vais, on va bien voir. Passez-moi une torche !

<Bruit> : Le Ranger prend une torche.

Le Nain :                     Excusez-moi, mais j'vais pisser.

Le Ranger :                 Je vais doucement, ça glisse

<Bruit> : Le Nain se débraguette et pisse.

Le Barbare :                J'en ai marre.

L'Elfe :                        Tu vois quelque chose dans l'escalier ?

Le Ranger :                 C'est comme si quelqu'un avait vomi par terre !

La Magicienne :          Mais fais pas de manières, avance donc !

Le Ranger :                 Mais ouais, mais j'ai pas envie de me

<Bruit> : Le Ranger tombe dans l'escalier.

Le Ranger :                 Aïe ahehee maismaismais merdeaïehaaa

L'Elfe :                        Attention !

<Bruit> : Le Ranger touche le sol.

Le Ranger :                 (écho) Aïe !

<Bruit> : Le Nain referme sa braguette.

Le Ranger :                 (écho) Heuaaaaheuuuu

Le Nain :                     Ca va ?

Le Ranger :                 (écho) Y'a une porte en bas.

Le Voleur :                 Et alors ?

Le Ranger :                 (écho) Et alors elle est fermée, merde !

Le Voleur :                 Je l'avais bien dit, on n'a pas encore visité le niveau.

Le Nain :                     Hey, tu peux pas ouvrir la porte au lieu de raconter des conneries ?! C'est toi l'Voleur !

Le Voleur :                 Bon, je descends, pas la peine de t'énerver.

Le Ranger :                 (écho) Ca glisse !

<Bruit> : Le Voleur tombe dans l'escalier.

Le Voleur :                 Haaaaaaaïïïaeuhhaaaaheeeehaaa !

<Bruit> : Le Voleur touche le sol.

Le Voleur :                 (écho) Ouch !

Le Ranger :                 (écho) Aïeuh ! Il m'a mis son pied dans l'oeil ce con !

La Magicienne :          On est cerné par les incapables ici !

Le Nain :                     Tu veux qu'on r'parle de ta magie ?

L'Ogre :                      Huh huh !

Le Barbare:                 Et alors ?

Le Voleur :                 (écho) Attendez, j'examine la porte !

Le Voleur :                 (écho) Vous allez rire, il n'y a pas de serrure ! Impossible d'utiliser mes talents.

Le Nain :                     Bordel, on va pas passer la nuit sur une putain de porte ! J'y vais !

Le Ranger :                 (écho) Ca glisse !

<Bruit> : Le Nain tombe dans l'escalier.

Le Nain : Haa aïe haaaa ouchouh

<Bruit> : Le Nain touche le sol.

Le Nain :                     (écho) Haahee !

Le Ranger                   (écho) Aïeuh !

Le Voleur :                 (écho) Aïeuh !

L'Elfe :                        Ah, il est aussi empoté que les autres !

<Musique> : Ambiance d'action.

Le Nain :                     (écho) Vous allez voir comment on ouvre une porte !

<Bruit> : Le Nain frappe la porte avec sa hache.

La Magicienne :          Mais ça fait un boucan du diable !

Le Ranger :                 (écho) Mais ? Donne-moi cette hache !

<Bruit> : Le Nain arrache les planches de bois de la porte.

Le Nain :                     (écho) Voilà !

Le Ranger :                 (écho) Et merde, tu veux sonner l'alerte ?

Le Nain :                     (écho) C'est déjà fait, cette connasse d'Elfe a frappé à la porte.

L'Elfe :                        Je t'emmerde, péquenot.

Le Barbare :                Et comment c'est en bas ?

Le Ranger : (écho) Une grande salle avec un couloir. Venez !

La Magicienne :          Il faut descendre avec prudence

<Bruit> : La Magicienne, le Barbare, l'Elfe et l'Ogre tombent dans les escaliers.

La Magicienne, le Barbare, l'Elfe et l'Ogre : Aïe haaaa ouchheeee.haaaaïehahou

<Bruit> : La Magicienne, le Barbare, l'Elfe et l'Ogre touchent le sol.

La Magicienne, le Barbare, l'Elfe et l'Ogre : (écho) Aheee

Le Nain :                     (écho) Aïe !

Le Ranger et le Voleur : (écho) Aïeuh !

Le Ranger :                 Ca va ?

Le Barbare :                Bof.

La Magicienne :          Ouais.

L'Elfe :                        Ca va je crois que j'me suis tordu la cheville ! Hiiihiiihiii

Le Ranger :                 Ah, bravo !

Le Nain :                     Ah, t'es vraiment un boulet !

La Magicienne :          Je vais te faire un soin des blessures légères.

L'Elfe :                        Euh, je n'suis pas sûre que

La Magicienne :          Mais si, bouge pas

<Bruit> : Sortilège de Soin.

La Magicienne :          Et voilà !

L'Elfe :                        Merci mais c'était l'autre jambe.

La Magicienne :          Et galère !

<Bruit> : Sortilège de Soin.

L'Elfe :                        Ha, je m'sens super bien !

La Magicienne :          Maintenant, tu as deux chevilles neuves !

Le Ranger :                 Si ça ne vous ennuie pas, on pourrait avancer ?

L'Ogre :                      Gnagof dzo kagoula

Le Nain :                     Quoi ?

La Magicienne :          Il dit qu'il a vu des choses bouger dans l'ombre

<Son> : Jingle de fin d'épisode.


Le Donjon de Naheulbeuk - Episode 04 - Premier Combat.

Le Ranger :                 Mettez-vous en position, nous avons des créatures à combattre !

<Bruit> : Des Orques crient au lointain.

L'Elfe :                        Ils vont sortir du couloir.

Le Voleur :                 Hum, moi je vais rester ici pour heuu surveiller.

Le Nain :                     Mais t'es vraiment un dégonflé !

Le Barbare :                Baston !

L'Elfe :                        Je vois des oreilles pointues et et des crocs

Le Ranger :                 Alors qu'est-ce que c'est ?

<Bruit> : Le Barbare dégaine son épée.

Le Barbare :                Des Orques ! A l'assaut !

<Musique> Ambiance de Bataille.

Le Ranger :                 Mais attendez, là !

<Bruit> : Les Orques poussent des cris de guerre.

Le Nain :                     Ahhhhhhhhhhhhhrrrrrrrrrrrrrr j'vais me les faire !

Le Ranger :                 J'suis pas prêt !

L'Ogre :                      Zadouma !

<Bruit> : L'Ogre avance vers les Orques.

Le Voleur :                 C'est mal parti.

Le Nain :                     Aarh !

Le Ranger :                 Attendez !

<Bruit> : Le Nain, le Barbare et l'Ogre se battent contre les Orques.

Le Barbare :                A moooooort !

L'Elfe :                        le Nain et le Barbare sont déjà sur eux !

Le Ranger :                 Du calme

La Magicienne :          Talomaaah akvo zodimiiiiiii !

Le Ranger :                 P'tin mais je chuis vraiment pas prêt là !

<Bruit> : Le premier Sortilège de la Magicienne.

Le Nain :                     Haaaarh !

Le Ranger :                 Faut s'organiser.

L'Elfe :                        'tention !

<Bruit> : L'Elfe décoche une flèche qui touche un Orque.

Le Ranger :                 Hé, non mais pas tous en même temps !

Le Voleur :                 Hey ! Fais attention avec les flèches !

La Magicienne :          Heyaaa ! Talééé !

Le Ranger :                 Bon, je vais sortir mon épée.

La Magicienne :          Tatatatatataaaaa !

<Bruit> : Le second Sortilège de la Magicienne.

Le Ranger :                 Qu'est-ce que c'est cette lumière ?

La Magicienne :          C'est la Gifle de Namzar !

Le Ranger :                 Mais c'est pas la peine de gaspiller tes sorts contre des Orques !

<Bruit> : Un Orque pousse un cri de guerre.

La Magicienne :          Je fais c'que je veux !

<Bruit> : Un Orque pousse un cri d'agonie.

Le Nain :                     Prend ça, enfoiré d'mes deux !

Le Ranger :                 Quel bordel !

<Bruit> : Un fracas d'armes métalliques.

<Bruit> : Un Orque meurt.

La Magicienne :          He he he heeee !

<Musique> : L'ambiance de la bataille s'arrête.

Le Nain :                     Ouaiiiis !

Le Barbare :                C'est trop facile !

L'Elfe :                        Ils sont vraiment horribles !

L'Ogre :                      Volo.

<Musique> : Ambiance paisible.

Le Ranger :                 Mais vous êtes malades !

Le Voleur :                 Ces gens sont des brutes !

Le Nain :                     Mais ouais, c'est ça ! Bon, je vais les fouiller !

Le Ranger :                 Doucement, nous devons partager le butin.

Le Nain :                     Pas question, celui-là il est à moi !

La Magicienne :          Et moi j'ai lancé un sort !

Le Barbare :                C'est d'la merde ta magie !

L'Elfe :                        Et moi j'ai tiré une flèche !

Le Nain :                     C'était pas la peine.

L'Elfe :                        C'est vraiment injusteuuh !

Le Voleur :                 Tu auras plus de chance la prochaine fois.

Le Ranger :                 Euh bon heu, j'vais fouiller l'autre.

L'Ogre :                      Takala !

Le Ranger :                 Qu'est-ce qu'y a ?

La Magicienne :          Il veut pas qu'on touche à son Orque.

Le Ranger :                 Et meeeeeerde !

Le Voleur :                 Il détient peut-être un objet capital pour notre mission !

L'Ogre :                      Aknouh ma zogdo.

La Magicienne :          Il dit qu'il te donnera ses vêtements quand il l'aura mangé.

L'Elfe :                        Mais il il va vraiment manger cette créature puante ?

Le Ranger :                 Hélas

<Bruit> : Le Nain revient vers le groupe.

Le Nain :                     Bon, j'ai terminé avec l'Orque !

Le Barbare :                Alors ?

<Bruits> : Le Nain dépose toute ses trouvailles par terre en les énonçant.

Le Nain :                     Bah j'ai trouvé une vieille gourde avec du vin pourri, une épée cassée, un couteau, un bouclier merdique, deux pièces d'or, et une clef avec une étiquette.

<Musique> : Ambiance Etrange.

Le Voleur :                 J'aimerai bien examiner cette clef.

Le Nain :                     Tu peux toujours courir !

Le Voleur :                 Allez, donne-la-moi !

Le Nain :                     Va chier !

Le Ranger :                 Pour l'instant nous n'avons pas besoin d'clef, alors poursuivons.

Le Barbare :                J'ai soif !

La Magicienne : J'ai besoin de faire le plan. La pièce fait 6 mètres 34 sur 10 mètres 78 et la hauteur au plafond est de 3 mètres 55

Le Ranger :                 Hé ben.

La Magicienne : Les murs sont de granit noir et on peut voir ici la marque de l'architecte, mort il y a 400 ans étouffé par son édredon

L'Elfe :                        C'est stupéfiant.

La Magicienne : La pièce, complètement vide, est éclairée par une torche, le couloir d'une largeur de 2 mètres 55 se dirige vers le nord et disparait dans les ténèbres

Le Ranger :                 Le Voleur va passer en premier pour détecter les pièges.

Le Voleur :                 Euuhmmmheuh, vous êtes sûrs ?

Le Ranger :                 Oui c'est capital, allez vas-y.

Le Voleur :                 Mais il il y a peut-être d'autres Orques !

La Magicienne :          Si vous voulez je peux lancer un sort de détection pour les

<Tous en même temps> : NON !

Le Nain :                     Tu vas les détecter ces pièges oui ou non ?

L'Elfe :                        Je peux te couvrir avec mes flèches.

Le Voleur :                 D'accord, j'y vais

L'Ogre :                      Slouba gof

<Musique> : Ambiance triste au piano.

Le Ranger :                 Attends, avant que tu partes euh j'voulais te dire, euh tu sais on on a pas-t-été toujours justes avec toi et s'il t'arrive quelque chose, euh j'veux que tu saches qu'on pensera longtemps à toi et à ton courage.

Le Voleur :                 Merci, c'est c'est vraiment rassurant.

<Musique> : Arrêt de l'ambiance triste au piano.

Le Nain :                     Allez avance, qu'est-ce que t'attends ?

<Musique> : Ambiance tendue.

L'Elfe :                        J'ai préparé mon arc.

Le Ranger :                 Tiens, voilà ma torche.

Le Voleur :                 J'y vais, j'y vais.

<Bruit> : Le Voleur marche sur les dalles du couloir avec une torche à la main.

Le Ranger :                 Un mètre

Le Nain :                     Deux mètres

L'Elfe :                        Trois mètres

La Magicienne :          Quatre mètres

L'Ogre :                      Chokma

Le Ranger :                 Six mètres

Le Nain :                     Il s'en sort bien.

L'Elfe :                        Huit mètres

Le Voleur :                 (écho) Hey, y'a quelque chose là !!!

<Musique> : Ambiance d'action.

<Bruit> : L'Elfe décoche une flèche qui se plante dans le dos du Voleur.

Le Voleur :                 (écho) Haaaaaaaa ! J'ai mal !! J'ai maaaal !!

L'Elfe :                        Ah merde, j'l'ai touché !

Le Voleur :                 (écho) Aaaïïïeuuuuh !!

Le Ranger :                 Mais pourquoi t'a tiré ??

L'Elfe :                        Mais j'ai pensé qu'y avait un monstre !

<Bruit> : Le groupe court vers le Voleur.

Le Nain :                     Mais c'est pas vrai ! Quelle débile !

Le Voleur :                 Je ne sais pas ce qui se passe, mais ça fait très mal !

Le Ranger :                 L'Elfe t'a tiré une flèche dans le dos.

L'Elfe :                        Chuis vraiment désolée.

Le Voleur :                 J'ai plus envie de détecter les pièges ! Enlevez-moi ça !

Le Ranger :                 Fais voir cette blessure

La Magicienne :          Ah, tu l'as pas loupé !

<Musique> : Ambiance étrange.

Le Barbare :                Bravo !

Le Ranger :                 Toi la Magicienne, fais quelque chose pour soigner cet homme qui souffre !

La Magicienne :          Désolée, je ne suis pas doctoresse ! Je fais de la magie de combat !

Le Nain :                     Tu mens ! Tu as soigné l'Elfe y'a dix minutes !

La Magicienne :          Je n'ai plus de sort de Soin disponibles !

Voleur :                       Ca fait atrooocement maaaaaaal !

L'Ogre :                      Zboualaf !

<Bruit> : L'Ogre avance vers le Voleur et le frappe.

Le Ranger :                 Mais vous êtes tous dingues ??!

Le Nain :                     Il a assommé le Voleur !

Le Barbare :                A plus mal maintenant.

L'Ogre :                      Kadoula opog.

La Magicienne :          Il dit que c'est pour l'anesthésie. Il faut enlever la flèche.

L'Elfe :                        J'vais l'faire J'ai des compétences en chirurgie.

Le Ranger :                 Eclairez-la !

L'Elfe :                        Passez-moi un couteau !

<Bruit> : Le Ranger dégaine son couteau.

Le Ranger :                 Tiens.

<Bruit> : L'Elfe déchire l'habit du Voleur.

La Magicienne :          C'est une vilaine plaie.

Le Nain :                     On ferait mieux de le laisser là, il va nous encombrer !

<Bruit> : L'Elfe commence à découper autour de la plaie.

Le Barbare :                De toutes façons c'est un connard !

Le Ranger :                 Un peu de solidarité, bordel !

L'Elfe :                        Attention, je tire la flèche un, deux, trois !

Le Voleur :                 Ouuuuaaaaaaaaïïïïïïe !!!

Le Nain :                     Et ben, ça l'a réveillé !

L'Elfe :                        Ca pisse le sang, il ira pas loin !

Le Voleur :                 J'ai pas envie de mourir moi !

Le Ranger :                 Pose la torche sur la plaie, on va le faire cicatriser.

Le Voleur :                 Attendez

<Bruit> : L'Elfe pose sa torche sur la plaie du Voleur.

Le Voleur pousse un cri inhumain : HAAAAAAAAAAARRRRRRRRRRRGGGGGGGG !!!

Le Nain :                     Ca va mieux ?

Le Voleur :                 Heuuu heu heuuuu heu heuheuuheuuuuu

Le Ranger :                 Je crois qu'il va s'en sortir

Le Voleur :                 Aïïïïeeee

La Magicienne :          Il faut maintenant voir ce qui se cache dans ce tunnel

<Son> : Jingle de fin d'épisode.


Le Donjon de Naheulbeuk - Episode 05 - Le Magasin.

<Musique> Ambiance tendue.

<Bruit> : Le Nain s'approche du groupe.

Le Nain :                     Voilà ce que j'ai trouvé dans le couloir.

<Bruit> : Le Nain montre ce qu'il a trouvé.

L'Ogre :                      Zogla doulo ?

La Magicienne :          Il demande si c'est mangeable.

Le Ranger :                 Pas vraiment, ce sont les provisions des Orques.

L'Elfe :                        Mais alors y'avait pas de piège ?

Le Nain :                     Bien sûr que non.

Le Voleur :                 J'ai essayé d'vous le dire, mais j'n'ai pas eu le temps !

L'Elfe :                        Oh ça va, j'ai pas fait exprès !

Le Ranger :                 Et il n'y a rien d'autre dans ce couloir ?

Le Nain :                     Y'a une porte au fond.

Le Ranger :                 Quel genre de porte ?

Le Nain :                     Une grosse porte noire avec une serrure et un crane en bronze.

Le Ranger :                 C'est moche !

L'Elfe :                        C'est affreux !

La Magicienne :          C'est abominable !

Le Voleur :                 C'est ignoble !

Le Barbare :                J'ai soif !

<Bruit> : Le Barbare débouche une bouteille et boit.

Le Ranger :                 Je propose d'avancer et d'ouvrir cette porte.

Le Voleur :                 Moi je reste ici, j'ai besoin de récupérer.

La Magicienne :          C'est sans doute le choc opératoire

Le Ranger :                 En avant !

<Bruit> : Le groupe marche jusqu'à la porte.

<Bruit> : Le Barbare siffle.

L'Ogre :                      Gola tounda !

Le Barbare :                Quoi ?

La Magicienne :          Il dit qu'il aime pas ta chanson.

Le Ranger :                 Stop, nous y voilà !

L'Elfe :                        Quelle horrible porte !

Le Nain :                     Je vous l'avais bien dit !

La Magicienne :          Regardez, il y a des runes ici.

L'Elfe :                        Et un genre de bouton.

Le Ranger :                 Tu pourrais traduire ?

La Magicienne :          Je crois que c'est écrit en Moriaque des Collines de l'Est.

L'Elfe :                        Et qu'est-ce que ça raconte ?

La Magicienne :          Je dois chercher dans mon grimoire.

<Bruit> : La Magicienne feuillette son grimoire.

Le Voleur :                 Je me demande ce que tu ferais sans tes livres

Le Nain :                     Tiens, je croyais que tu voulais rester derrière.

Le Voleur :                 Je me sentais seul.

La Magicienne :          J'ai trouvé le chapitre Moriaque.

Le Ranger :                 Je crois qu'on pourrait au moins essayer d'ouvrir la porte.

L'Elfe :                        Et si y'a une malédiction ?

Le Voleur :                 Ou un glyphe de protection ?

Le Nain :                     Ou un gaz toxique ?

Le Barbare :                Mais non, c'est juste une porte !

La Magicienne :          Attendez, j'ai la solution !

<Bruit> : Contrebasse.

Le Ranger :                 Alors ?

La Magicienne :          C'est écrit 'Le magasin est ouvert tous les jours jusqu'à 19H00'.

L'Elfe :                        Un magasin ?

La Magicienne :          Ensuite c'est écrit 'Sonnez et attendez'.

Le Ranger :                 Ils nous prennent pour des cons !

Le Barbare :                Ca sent l'arnaque !

<Bruit> : Un coup de sonnette.

Le Ranger :                 ET merde ! Qui a sonné ?

L'Ogre :                      Golo !

Le Ranger :                 Je savais pas que les Ogres étaient aussi crétins !

L'Elfe :                        Ha, c'est pas moi cette fois !

L'Ogre :                      Huh huh huh !

Le Nain :                     Et ça le fait rire en plus !

Le Voleur :                 On voit bien qu'il a pas pris une flèche dans le dos lui !

L'Ogre :                      gasna turlu da.

La Magicienne :          Il dit que si on appuie pas sur le bouton, on saura pas si y'a un piège.

Le Ranger :                 C'est stupide !

L'Elfe :                        Il se passe rien.

Le Barbare :                C'est long !

L'Elfe :                        Ca pue l'Orque ici !

<Bruit> : Deux coups de sonnette.

Le Ranger :                 Ca va, arrêtez d'appuyer !

L'Ogre :                      Huh huh huh !

Le Voleur :                 Bon moi je vais reculer un peu

L'Elfe :                        Moi je prépare mon arc

Le Ranger :                 Tu ranges cet arc tout de suite !

Le Nain :                     Allez, plus vite que ça !

L'Elfe :                        Holala !

Le Ranger :                 Bon, on va retourner dans la salle.

<Bruit> : La porte s'ouvre.

<Musique> : Ambiance calme à la flûte.

Une Vendeuse :          Bonjour.

Le Ranger :                 Euh bonjour.

La Vendeuse :             Vous voulez acheter des armes et des objets magiques ?

Le Ranger :                 Euh oui mademoiselle.

La Vendeuse :             Vous avez de l'argent ?

Le Ranger :                 Euh

Le Nain :                     Non, on a pas d'argent !

La Vendeuse :             Revenez quand vous en aurez.

<Bruit> : La Vendeuse ferme la porte.

<Musique> Ambiance tendue.

Le Ranger :                 Mais quel con ! C'est pas vrai !

<Bruit> : Le Ranger frappe le Nain.

Le Nain :                     Aïe ! Mais ça va pas !

La Magicienne :          Incapable !

Le Voleur :                 Ce n'était pas du tout la bonne réponse.

Le Ranger :                 Il a tout fait rater !

Le Nain :                     J'ai pas envie de leur donner mon or !

Le Barbare :                Radin !

L'Elfe :                        Qu'est-ce qu'on fait maintenant ?

La Magicienne :          On a sans doute une autre chance

<Bruit> : Un coup de sonnette.

Ogre :                         Huh huh !

Le Ranger :                 Ah ouais, c'est drôle !

<Bruit> : Deux coups de sonnette.

L'Elfe :                        Plus c'est grand, plus c'est con !

<Bruit> : La Vendeuse ouvre la porte.

<Musique> : Ambiance calme à la flûte.

La Vendeuse :             Bonjour.

Le Ranger :                 Euh bonjour.

La Vendeuse :             C'est encore vous ?

Le Ranger :                 Oui mais

La Vendeuse :             Vous avez de l'argent maintenant ?

Le Ranger :                 Heuu.. oui.

La Vendeuse :             Combien ?

Le Ranger :                 Bahheeeee je sais pas moi

L'Elfe :                        J'ai pas compté.

La Magicienne :          J'ai pas compté non plus.

Le Barbare :                Moi j'ai rien.

La Vendeuse :             Revenez quand vous saurez.

<Bruit> : La Vendeuse ferme la porte.

<Musique> Ambiance tendue.

L'Elfe :                        Halala !

Le Ranger :                 Encore raté.

Le Voleur :                 Elle est mignonne cette petite

Le Nain :                     On devrait se casser d'ici, c'est nul !

Le Ranger :                 Y'a sans doute quelque chose d'important à faire dans ce magasin.

L'Ogre :                      Akala miam miam glakou.

Le Ranger :                 Est-ce notre ami l'abruti aurait une idée ?

La Magicienne :          Il dit qu'il va en profiter pour manger son Orque.

Le Ranger :                 C'est ça, il a qu'à faire son pick-nick pendant qu'on s'casse le cul à trouver des solutions !

Le Voleur :                 On pourrait compter notre argent !

Le Ranger :                 Ca c'est une idée !

<Bruit> : Les membres du groupe sortent leurs bourses.

Le Nain :                     N'importe quoi!

Le Ranger :                 Alors combien vous avez ?

<Bruit> : Les membres du groupe comptent leurs pièces d'or.

Le Ranger :                 Toi aussi, le Nain !

Le Nain :                     Moi, j'ai pas envie d'acheter des choses.

Le Voleur :                 Un peu de bonne volonté.

Le Barbare :                J'ai une idée !

<Bruit> : Un coup de sonnette.

Le Ranger :                 Mais on a pas compté l'argent !

Le Barbare :                Pas grave

<Musique> Flûte.

<Bruit> : La Vendeuse ouvre la porte.

<Musique> : Ambiance calme à la flûte.

La Vendeuse :             Vous êtes encore là ?

Barbare :                     Hummmmmmmf

<Bruit> : Le Barbare frappe la Vendeuse.

La Vendeuse :             Haaaaa !

<Bruit> : La Vendeuse s'effondre.

Le Ranger :                 Merde alors, son plan a marché !

Le Barbare :                Facile !

Le Ranger :                 Entrons !

<Bruit> : Le groupe entre dans le magasin.

L'Ogre :                      Zog zog.

La Magicienne :          Je prends des notes pour le plan.

Le Ranger :                 On t'écoute

<Bruit> : L'Ogre mastique son Orque.

La Magicienne : Le magasin fait 5 mètres 22 sur 3 mètres 87, une salle rectangulaire dont les murs sont couverts d'étagères et de diverses choses AH BAH PUTAIN !

<Bruit> : Le Musicien est assommé.

<Musique> Ambiance Calme.

Le Ranger :                 Qu'est-ce qu'y a ?

La Magicienne :          Regardez ça, c'est la robe de l'archimage Tholsadum !

L'Elfe :                        Une robe ?

La Magicienne :          C'est une relique, un vêtement pour les sorciers !

L'Elfe :                        Alors on va pouvoir acheter toutes ces choses ?

Le Nain :                     Pas besoin d'les acheter, la Vendeuse est dans l'coma !

Le Voleur :                 Il a raison, nous n'avons qu'à nous servir .

Le Ranger :                 Ca tombe bien, j'ai pas un rond.

Le Nain :                     Moi je vais fouiller la Vendeuse !

Le Barbare :                Moi aussi !

Le Voleur :                 Attendez-moi !

Le Ranger :                 J'arrive !

Le Nain :                     Elle a sûrement des trucs cachés sous sa robe

<Bruit> : Le Nain, le Barbare, le Voleur et Le Ranger déchirent la robe de la Vendeuse.

Le Voleur :                 Pas mal !

Le Ranger :                 Ho la belle paire de

L'Elfe :                        Mais pourquoi vous arrachez ses vêtements ?

Le Nain :                     Euh C'est pour trouver des objets

Le Ranger :                 Bon, il faut faire l'inventaire du magasin.

Le Nain :                     Et trouver la caisse.

Le Barbare :                Et des armes.

L'Elfe :                        Moi je voudrais bien des sandales pour aller avec ma jupe verte.

La Magicienne : Je prends la robe de l'archimage, protection maximale contre le feu, +4 contre les baguettes.

<Bruit> : La Magicienne enfile la robe de l'archimage.

L'Ogre :                      Glou glou !

Le Ranger :                 Qu'est-ce qu'il dit ?

La Magicienne :          Il a trouvé la réserve de bière !

Le groupe :                 HAAAAAAA !

<Son> : Découverte d'un trésor.

L'Ogre :                      Bah doula !

La Magicienne :          Mais il refuse de partager

Le groupe :                 HOOOOOOO

<Son> : Déception.

<Musique> Ambiance tendue.

Le Ranger :                 Regardez, un coffre sous cette table !

L'Elfe :                        Génial !

Le Voleur :                 La serrure comporte une étiquette.

Le Nain :                     Ouais ! C'est la même que ma clef !

Le Ranger :                 Super, donne-moi cette clef !

Le Nain :                     Pas la peine d'essayer d'me baiser ! C'est ma clef, alors c'est mon coffre !

Le Voleur :                 Mais, tu dois partager avec le groupe !

Le Nain :                     Je partage pas avec les Voleurs et les Elfes !

Le Ranger :                 Mais quel caractère de merde !

Le Barbare :                Donne la clef !

Le Nain :                     Non !

<Bruit> : Le Barbare frappe le Nain.

Le Nain :                     Aïe !

Le Barbare :                Donne la clef !

Le Nain :                     Non !

<Bruit> : Le Barbare frappe le Nain.

Le Nain :                     Aïe !

Le Barbare :                Donne la clef !



Le Nain :                     Tiens, la voilà.

<Bruit> : Le Nain donne la clef au Ranger.

Le Voleur :                 Merci pour ta bienveillante coopération.

Le Nain :                     Connard !

Le Ranger :                 C'est moi qui l'ouvre !

L'Elfe :                        Je suis vraiment impatiente de voir ce trésor.

Le Ranger :                 Ca marche !

<Bruit> : Déclic de l'ouverture du coffre.

<Bruit> : Sortilège de Boule de Feu Géante.

Le groupe :                 Heuuuhaaaaaaaaaaarrg !

Le Nain :                     Haaaaa ! Mais merde ! Qu'est-ce-que c'est qu'ce truc ?

Le Voleur :                 Heeee hehe heee hee

Le Ranger :                 Et merde, une Boule de Feu Géante !

Le Nain :                     Putain, ma barbe a brûlé !

Le Voleur :                 J'ai perdu au moins deux points de vie !

L'Elfe :                        Moi aussi !

La Magicienne :          Moi j'ai rien du tout ! Grace à la robe de l'archimage, j'ai

Le groupe :                 Ta gueule !

L'Ogre :                      Bladola toka toulos !

La Magicienne :          Il dit que vous êtes stupides !

Le Ranger :                 Haaaaa, fait chier bordel !

L'Elfe :                        Regardez, dans le coffre !

Le Nain :                     Y'a une petite boite.

Le Ranger :                 Qui est-ce qui va l'ouvrir ?

Le Barbare :                Pas moi.

La Magicienne :          Mais y'a jamais deux pièges à la suite !

Le Ranger :                 J'ai pas confiance dans tes statistiques.

Le Voleur :                 Je vais examiner cet objet

Le Ranger :                 Attention, tu es déjà blessé.

Le Voleur :                 Il y a un trou ici dans le coin.

La Magicienne :          Elle est piégée !

Le Voleur :                 C'est un lanceur de dards empoisonnés.

Le Nain :                     Ben il suffit de l'ouvrir en se tenant derrière la boite.

Le Ranger :                 Donne, je vais l'ouvrir.

Le Voleur :                 Tiens.

Le Ranger :                 Et voilà.

<Bruit> : Déclic d'ouverture de la boite et sifflement du dard.

La Magicienne :          Au moins un truc qu'on a évité !

Le Voleur :                 Et qu'y a-t-il dans la boite ?

Le Ranger :                 Un parchemin.

L'Elfe :                        Vas-y ouvre !

La Magicienne :          C'est peut-être un nouveau sort pour moi !

<Bruit> : Le Ranger déplie le parchemin.

Le Ranger :                 Haaa, je sais lire ce language

Le Nain :                     Alors ?

Le Ranger :                 Alors c'est écrit 'Ha ha ha je vous ai bien niqués'. C'est signé 'Zangdar'.

La Magicienne :          On s'est fait avoir !

Le Barbare :                Fait chier !

L'Elfe :                        Mais qui est ce Zangdar ?

Le Ranger :                 Sans doute le maitre du donjon.

Le Nain :                     Il va m'le payer !

L'Ogre :                      Zogla !

Le Ranger :                 Et ben, on va dévaliser son magasin !

Le groupe :                 OUAIS !

<Son> : Découverte d'un trésor.

Le Ranger :                 On va écrire des gros mots sur les murs !

Le groupe :                 OUAIS !

<Son> : Découverte d'un trésor.

Le Ranger :                 Et on va égorger la Vendeuse !

Le groupe :                 OUAAAAIIIIIIIIS !!!

<Son> : Victoire.

Le Nain :                     Vengeance !

L'Elfe :                        Euh La Vendeuse a disparu.

Le Voleur :                 Effectivement.

Le Nain :                     Elle ira pas loin, à poil dans un donjon.

Le Ranger :                 Imbécile, elle va sonner l'alerte !

Le Barbare :                Baston !

Le Ranger :                 Prenez tout ce que vous pouvez, on remonte au croisement !

La Magicienne :          Mais on a entendu des incantations tout à l'heure

Le Voleur :                 C'était sûrement un leurre.

L'Elfe :                        Y'a rien d'autre à part ce magasin ?

Le Nain :                     Je crois que ce donjon va être plus coriace que prévu !

<Son> : Jingle de fin d'épisode.


Le Donjon de Naheulbeuk - Episode 06

<ambiance calme>

L’Aventurier :             Je crois qu'on a pris tout ce qu'on pouvait dans ce magasin.

L’Ogre :                      BURP !

Le Nain :                     Il a bu toute la bière, le salaud !

L’Ogre :                      huh huh.

Le Voleur :                 On ferait mieux de partir avant que la garde rapplique

L’Elfe :                       Vous avez vu mes nouvelles bottes ?

Le Barbare :                Super.

L’Elfe :                       Et mon p'tit chapeau ?

L’Aventurier :             Jolies couleurs.

L’Elfe :                       Et ma bague assortie aux boucles d'oreilles ?

<Le Voleur, Le Nain et L’Aventurier> :        On s'en branle !

L’Elfe :                       Ha, vous y connaissez rien.

La Magicienne :          J'ai trouvé un 'rune staff of curse' et 'un scroll of stupidity'.

L’Aventurier :             Qu'est-ce que c'est que ce charabia ?

La Magicienne :          Je sais pas, faudra les faire examiner par un sage.

Le Barbare :                Moi, j'ai une grosse épée et un casque.

Le Ranger :                 J'ai trouvé ces bottes magiques et un gantelet d'agilité.

La Magicienne :          Mais quel est le pouvoir de ces bottes ?

Le Ranger :                 Je sais pas encore, c'est ça le problème.

Le Voleur :                 Pour ma part, j'ai une nouvelle dague et cette excellente cape.

Le Barbare :                Foutons le camp.

Le Ranger :                 Il a raison, on doit remonter au croisement.

L’Elfe :                       En avant !

Le Nain :                     Attendez !

Le Barbare :                Quoi ?

Le Nain :                     J'peux plus marcher !

L’Ogre :                      Golo.

Le Ranger :                 Merde alors.

La Magicienne :          T'as pas pris d'objet magique ?

Le Nain :                     Bah non !

L’Elfe :                       Tant pis, nous on s'en va.

Le Voleur :                 Je crois que tu essaies d'emporter un peu trop d'équipement.

La Magicienne :          C'est vrai, il est chargé comme un dromadaire.

Le Ranger :                 Quel est cet objet ?

Le Nain :                     Heu c'est un vase en bronze.

Le Ranger :                 Mais bon sang, qu'est-ce que tu vas faire avec un vase en bronze ?

Le Nain :                     Ben j'vais le vendre au marché.

Le Ranger :                 Tu ferais mieux de le laisser là.

Le Nain :                     Et merde.

Le Voleur :                 Et ça ?

Le Nain :                     Ca, c'est une tête d'ours empaillée.

Le Ranger :                 Mais ça pèse au moins 10 kilos !

Le Nain :                     Mais ça peut se revendre au moins 10 pièces d'or !

Le Barbare :                Laisse-la ici !

Le Nain :                     Et merde !

La Magicienne :          Et y'a quoi dans ce sac ?

Le Nain :                     Trois masses d'armes, un cimeterre, quatre épées courtes et deux marteaux.

Le Ranger :                 On a déjà assez d'armes.

Le Nain :                     Mais ça vaut une fortune !

Le Voleur :                 On pourra toujours venir les rechercher après.

Le Nain :                     Halala !

La Magicienne :          Tu peux marcher maintenant ?

Le Nain :                     Ca va, mais c'est pas aujourd'hui que j'vais devenir riche !

Le Voleur :                 Et qu'y a-t-il dans ce coffret qui dépasse de ton sac à dos ?

Le Nain :                     Bah, rien du tout, heu c'est juste un coffret.

L’Elfe :                       Il nous cache quelque chose.

Le Nain :                     Et si on allait chercher cette statuette ?

La Magicienne :          On peut voir le coffret ?

Le Nain :                     Regardez cette superbe peinture sur le mur !

Le Ranger :                 Fais voir le coffret !

Le Nain :                     Aaaaaaahhhhh touche pas !

<bruit coffret>

<bruit pièces tombant>

Le Nain :                     Meeeeerde !

Le Voleur :                 Mais c'est la caisse du magasin.

Le Ranger :                 Il voulait la garder pour lui l'p'tit salaud !

Le Nain :                     Mais pas du tout !

La Magicienne :          Bonjour l'esprit d'équipe !

Le Barbare :                Humf !

Le Nain :                     J'avais l'intention de vous en parler.

Le Ranger :                 Bon, je ramasse les pièces et on s'en va.

L’Ogre :                      Kalounga !

La Magicienne :          Il a entendu des bruits dans le couloir.

L’Elfe :                       Mais qu'est-ce qu'on va faire ?

Le Barbare :                Combattre !

Le Nain :                     Ouais !

Le Ranger :                 Ca suffit vous deux !

Le Voleur :                 Il faut s'organiser.

Le Ranger :                 Alors préparons-nous.

L’Elfe :                       D'accord.

Le Ranger :                 Vous deux, sortez vos armes.

Le Barbare :                C'est fait.

Le Nain :                     C'est fait.

Le Ranger :                 Toi, tu prends ton arc et une flèche.

L’Elfe :                       Tout de suite.

Le Nain :                     Si tu me tires dessus, tu pourras plus jamais macher une salade.

Le Ranger :                 Toi, tu prépares un sort de combat.

La Magicienne :          Je vais lancer le tourbillon de Wazzaa !

Le Ranger :                 Le Voleur va ouvrir la porte.

Le Voleur :                 Et pourquoi dois-je exécuter les taches ingrates ?

Le Nain :                     Parce que tu sais rien faire d'autre.

Le Barbare :                Huh huh.

Le Voleur :                 Un jour, je vous montrerai !

Le Nain :                     Mais ouais c'est ça.

Le Ranger :                 Et l'Ogre, il a pas d'arme ?

La Magicienne :          Tolo palak ?

L’Ogre :                      Beula zodrova.

La Magicienne :          Il va prendre le pied d'la table.

Le Ranger :                 OK.

L’Elfe :                       Et toi, qu'est-ce que tu fais ?

Le Ranger :                 Et bien je supervise la bataille.

Le Nain :                     Alors, qu'est-ce qu'on attend ?

Le Ranger :                 Vous êtes prêts ?

<Le Barbare, Le Nain, Le Voleur, L’Elfe> : Ouais !

Le Ranger :                 Ouverture de porte !

<bruit des orques armés>

Le Ranger :                 Ferme la porte !! Viiiite !

Le Nain :                     Mais qu'est-ce que tu fous ?!

Le Barbare :                Baston !!

Le Ranger :                 Mais vous êtes fous ! Ils sont au moins quinze !

Le Voleur :                 Nous allons probablement essuyer un cuisant échec.

Le Barbare :                Quoi ?

Le Nain :                     Il dit qu'on va s'faire défoncer la gueule.

Le Barbare :                Ah bon.

L’Elfe :                       C'que vous êtes négatifs !

Le Ranger :                 Mais merde, il y a une troupe de monstres sanguinaires derrière cette porte !

Le Barbare :                Alors, on doit les buter !

Le Nain :                     Ouais !

La Magicienne :          Ca c'est bien parlé !

L’Ogre :                      Golo.

Le Ranger :                 C'est trop risqué.

La Magicienne :          Ils ne peuvent pas ouvrir ?

Le Ranger :                 Non, cette porte ne s'ouvre que de l'intérieur ou bien avec une clef.

Le Nain :                     Et comment tu gagnes de l'expérience si tu combats pas ?

Le Voleur :                 Il faut utiliser la ruse.

Le Ranger :                 Voilà !

L’Elfe :                       Mais où est-ce qu'on peut trouver ça ?

Le Barbare :                C'est quoi la ruse ?

Le Nain :                     Un truc de Voleur sans doute.

Le Ranger :                 Vous n'avez jamais rusé ?

<Le Nain, Le Barbare, L’Elfe, La Magicienne > : Non !

<L’Ogre > : Blok !

Le Ranger :                 Mais putain ! C'est quoi cette équipe de meeeeerde !

Le Nain :                     Assez parlé. Ouvrons cette porte !

L’Elfe :                       Je n'ai aucune ruse dans mon sac de toutes façon.

Le Ranger :                 Attendez, je vais vous expliquer.

Le Voleur :                 Non, laisse-moi faire.

Le Ranger :                 Vas-y.

Le Voleur :                 La ruse, c'est un moyen de gagner sans combattre.

Le Barbare :                Les gens de mon peuple appellent ça 'la peur'.

Le Nain :                     Chez nous, on appelle ça 'chier dans son froc'.

L’Elfe :                       Moi, j'ai rien compris.

Le Ranger :                 Et meeeeerde !

Le Barbare :                Si je meurs après avoir fait la ruse, Crom rira de moi et me jettera hors du Valhalla !

La Magicienne :          On perd du temps !

Le Nain :                     Allez, Voleur, ouvre la porte !

L’Elfe :                       Yaaaaaa !

Le Ranger :                 Non, n'ouvre pas !

Le Voleur :                 Mais alors, que faire ?

La Magicienne :          Regardez sous le tapis, il y a une trappe.

Le Ranger :                 Bien joué, on va pouvoir s'échapper.

Le Barbare :                S'échapper c'est comme ruse.

Le Ranger :                 Mais non, pas du tout, ça veut dire qu'on a encore des choses à voir dans cette partie du Donjon

Le Voleur :                 On peut toujours combattre après.

Le Nain :                     Il y a peut-être des richesses à trouver.

L’Ogre :                      Galoun borka !

La Magicienne :          Dépêchez-vous, ils essayent d'enfoncer la porte.

Le Nain :                     Je vais ouvrir la trappe.

Le Ranger :                 Et ben, y'a un escalier. Allons-y !

La Magicienne :          C'est assez grand pour un couloir secret.

Le Voleur :                 Je ferme la trappe avec le tapis dessus.

Le Ranger :                 Très bien, comme ça, on ne sera pas poursuivi.

Le Barbare :                Pas de baston.

Le Nain :                     Vous êtes des laches.

Le Ranger :                 Pas du tout, c'est d'la ruse.

La Magicienne :          Je m'occupe du plan.

L’Elfe :                       Vas-y.

La Magicienne : Nous sommes dans un un couloir secret creusé dans la roche, a priori c'est du grès mais par endroit

Le Ranger :                 Pas trop détaillé s'il te plait.

La Magicienne : Il se dirige vers l'est, 1m40 de large sur 2m de haut et il semble tourner au sud dans 5 mètres.

L’Ogre :                      Zatal crao.

La Magicienne :  Il dit qu'il doit marcher accroupi, ce qui n'est pas très pratique, aussi il aimerait bien qu'on avance.

L’Elfe :                       Il a vraiment dit tout ça ?

La Magicienne :          Oui, mais je vous ai donné la version littéraire.

Le Ranger :                 Ce couloir est trop étroit, on ne peut avancer qu'en formant une ligne

L’Ogre :                      Golo.

L’Elfe :                       C'est vrai.

Le Ranger :                 Prenez vos positions.

Le Nain :                     Heuu c'est quoi nos positions ?

Le Ranger :                 Le Barbare en premier, ensuite le Nain.

Le Barbare :                Pourquoi ?

Le Nain :                     C'est vrai ça, pourquoi ?

Le Ranger :                 Et ben pour la baston !

Le Barbare :                Ouais, super !

Le Ranger :                 Ensuite l'Elfe pour utiliser sa vision, suivi par la Magicienne.

L’Elfe :                       Je ne vais pas derrière ce nabot.

Le Nain :                     Et j'veux pas qu'elle me plante une flèche dans le cul !

Le Ranger :                 Bon, alors la Magicienne, puis l'Elfe.

La Magicienne :          D'accord mais pas d'arc.

L’Elfe :                       Holala !

Le Ranger :                 Ensuite l'Ogre.

L’Elfe :                       Mais il sent la mort !

L’Ogre :                      Zavol tagala.

La Magicienne :          Il dit que les flèches dans le carquois lui grattent le menton.

Le Ranger :                 Bon, alors le Voleur, puis l'Ogre. Je fais l'arrière-garde !

Le Barbare :                La barbe du Nain gratte mon dos.

Le Ranger :                 Rien à foutre.

Le Voleur :                 L’Ogre marche sur ma cape.

L’Ogre :                      Huh huh.

Le Ranger :                 Rien à foutre.

La Magicienne :          Avancez maintenant !

L’Elfe :                       Et comment on fait si y'a un piège ?

Le Ranger :                 Y'aura pas de piège !

Le Nain :                     Et si y'a un sorcier ?

Le Ranger :                 Y'aura pas de sorcier !

Le Barbare :                Bon, j'y vais.

La Magicienne :          Ce couloir est bien mystérieux

<Son> : Jingle de fin d'épisode.


Le Donjon de Naheulbeuk - Episode 06

<ambiant mystère on>

L’Elfe :                       Et bien, qu'est-ce qu'on attend pour avancer ?

Le Barbare :                J'ai un caillou dans ma botte.

Le Ranger :                 C'est pas le moment !

L’Ogre :                      Zoul grao.

La Magicienne :          Il dit qu'ils vont finir par casser la porte.

Le Nain :                     Faut pas rester là !

Le Barbare :                Mais J'ai mal aux pieds !

Le Ranger :                 Si tu continues à trainer on aura tous mal quelque part !

L’Elfe :                       Ils arrivent dans le magasin !

Le Voleur :                 Je suggère la fuite.

Le Ranger :                 Courez !

L’Elfe, course :           Aieee !

Le Nain, course :        Attention à ma barbe !

Le Barbare :                Stop !

<keskya sans le Barbare>

Le Barbare :                Ca tourne à droite.

Le Ranger :                 Et bien avance, on a pas le choix !

Le Barbare :                OK.

La Magicienne, course : Pas facile de faire le plan en courant.

Le Barbare :                Stop !

<keskya sans le Barbare>

Le Barbare :                Ca tourne encore à droite.

Le Nain :                     Et alors ? Avance !

Le Ranger :                 Allez !

Le Barbare :                Yaaa !

L’Elfe, course :           Aiiiieeuh !

L’Ogre, course :         Kal kal.

La Magicienne, course : Un long couloir vers l'ouest.

Le Ranger, course :    Plus vite !

Le Nain, course :        On va les s'mer.

Le Voleur :                 Allezzzz !

La Magicienne, course : 20 mètres.

Le Barbare :                Stop !

<keskya sans le Barbare>

Le Barbare :                Ca tourne encore à droite !

Le Voleur :                 Ce n'est pas normal.

Le Ranger :                 J'ai la situation en main, allez-y !

La Magicienne :          Attendez !

Le Nain :                     T'as un caillou dans ta godasse toi aussi ?

L’Elfe :                       On a pas le temps !

La Magicienne :          Non, j'ai une idée formidable !

Le Voleur :                 Tu vas encore feuilleter ton bouquin ?

La Magicienne :          On va piéger le couloir avec un sort.

L’Elfe :                       Excellent !

L’Ogre :                      Glok.

Le Ranger :                 Dépêche-toi !

La Magicienne :          C'est une rune de protection de l'empire Koundar.

Le Nain :                     Plus vite !

La Magicienne :          Elle fut créée par le souverain pour garder son trésor.

Le Ranger :                 Rooh mais c'est pas le moment de raconter ta vie !

La Magicienne :          Je l'ai ! Poussez-vous !

L’Elfe :                       Doucement !

La Magicienne :          (écho) Afh zontar nahou skaom arhhhh !

Le Ranger :                 Impressionnant !

La Magicienne :          Si les monstres passent par là, ils seront noyés dans un torrent de lave.

Le Nain :                     Allez, on se tire !

Le Barbare :                Ouais !

La Magicienne, course : Sept mètres au nord.

Le Barbare, course :   A gauche !

Le Nain :                     A gauche !

L’Elfe, course :           Aieeeee !

Le Voleur, course :     Attention à ma cape !

L’Ogre, course :         Goulak !

Le Ranger, course :    J'vois rien du tout !

Le Barbare :                Stop !

<keskya sans le Barbare>

Le Nain :                     Attention merde !

Le Barbare :                Droite ou gauche ?

La Magicienne :          C'est noté !

Le Ranger :                 Dépêchez-vous, il faut choisir !

L’Elfe :                       Regardez, il y a un squelette par terre !

Le Voleur :                 En fait moi je pense

Le Ranger :                 Allez, à gauche !

Le Nain :                     Mais on a pas choisi !

Le Ranger :                 Courez !

L’Elfe, course :           Holala !

La Magicienne, course : Couloir au sud.

Le Barbare, course :   Ca tourne à droite !

Le Nain, course :        A droite !

La Magicienne, course : Couloir à l'ouest.

Le Ranger :                 J'aime pas ça !

L’Ogre, course :         Akala miam miam.

La Magicienne, course : C'est pas l'heure de manger !

Le Barbare :                Stop !

Le Ranger :                 Quoi encore ?!

Le Nain :                     Y'a encore trois directions.

Le Ranger :                 Damned, c'est un labyrinthe.

L’Elfe :                       Nous allons tous crever.

Le Barbare :                Mais non.

La Magicienne :          Pas de panique, j'ai la carte.

Le Voleur :                 Alors, où allons-nous ?

La Magicienne :          Attendez, j'ai un livre sur les donjons.

Le Nain :                     Mais qu'est-ce qu'on va faire avec un livre !

L’Elfe :                       Les livres contiennent la sagesse des Anciens.

Le Barbare :                C'est long.

La Magicienne :          Voilà, je l'ai.

Le Ranger :                 Alors ?

La Magicienne :          Dans un labyrinthe, il faut toujours tourner dans la même direction.

Le Nain :                     Mais c'est débile !

Le Barbare :                C'est naze !

Le Ranger :                 Mais non, ça permet de dessiner un plan.

La Magicienne :          Et toc !

L’Elfe :                       J'ai rien compris.

Le Voleur :                 Je vous rappelle qu'on est poursuivi.

L’Ogre :                      Golo.

Le Ranger :                 Bon, prenez n'importe quelle direction !

Le Barbare :                Alors, tout droit !

La Magicienne :          C'est noté.

Le Nain :                     Allez !

L’Elfe, course :           Lache mon sac à main !

L’Ogre, course :         Huh huh !

Le Ranger :                 Stop !

Le Ranger :                 Vous entendez ça ?

Le Barbare :                Ca tourne à gauche !

Le Nain :                     Une embuscade !

L’Elfe :                       Mais qu'est-ce que c'est ?

<cris gobelins>

Le Barbare :                Des gobelins !

Le Nain :                     A morrrrt !

L’Ogre :                      Takala !

L’Elfe :                       Je ne peux même pas tirer à l'arc.

Le Voleur :                 Tant mieux.

Le Ranger :                 Impossible de les aider, nous sommes coincés dans ce couloir.

L’Elfe :                       C'est encore le nabot et la brute qui vont récupérer l'expérience !

La Magicienne :          Je vais les aider.

Le Voleur :                 Laisse tomber.

La Magicienne :          Mon tourbillon est prêt.

L’Elfe :                       Arrête ça !

La Magicienne            (écho) Toga swala bud waaaazaaaaaaaa !

Le Ranger :                 Nooooooooon !

<tourbillon + explosions + cris humains et gobelins>

<grosse explosion>

<chutes>

La Magicienne :          Aaaaaahhhhhhhh

L’Elfe :                       Ouh ma tête !

Le Nain :                     J'ai l'impression d'avoir été piétiné par un troll.

Le Barbare :                Keuff keuufff.

L’Ogre :                      Beuuhhh !

Le Ranger :                 Quel merdier !

Le Voleur :                 Ma nouvelle cape est toute déchirée.

Le Nain :                     J'aimerais bien savoir qui a déclenché ce cataclysme.

( L’Elfe :                     C'est la Magicienne.

( Le Voleur :               C'est la Magicienne.

Le Ranger :                 Bravo !

<clap clap>

La Magicienne :          Ah j'suis vraiment désolée.

Le Barbare :                J'ai perdu mon casque.

La Magicienne :          Je pensais que ça touchait seulement les monstres.

Le Ranger :                 La prochaine fois tu peux te renseigner avant ?

L’Elfe :                       Et où sont les gobelins ?

Le Nain :                     Je crois qu'ils sont un peu partout.

Le Ranger :                 D'ailleurs, tu as une jambe sur la tête.

Le Barbare :                Ouais.

Le Nain :                     Baaaahhhh.

L’Elfe :                       Je crois que je me sens mal.

L’Ogre :                      Miam miam talok.

La Magicienne :          Il dit qu'il va manger un bras.

L’Elfe :                       J'vais vomir

<L’Elfe vomit>

Le Nain :                     Ahalalala !

Le Voleur :                 Regardez, y'en a un qui bouge encore !

Gobelin :                     Zwavezeda !

Le Ranger :                 Attrapez-le !

Le Barbare :                J'te tiens, raclure !

Gobelin :                     Zwavezeda ! Zwavezeda !

Le Nain :                     Arrête de gueuler.

Gobelin :                     Zwavezeda ! Zwavezeda !

Le Ranger :                 Mais qu'est-ce qu'il dit ?

Le Nain :                     Il dit qu'on est fou.

Le Voleur :                 Tu comprends cette langue ?

Le Nain :                     Evidemment, les gobelins sont mes pires ennemis.

Le Ranger :                 Fais-le parler.

Le Barbare :                Ouais !

Le Nain :                     Tu vas parler, oui ?!

<Charabia gobelin>

Le Nain :                     Il dit qu'ça fait longtemps qu'il garde ce donjon.

La Magicienne :          Encore !

<Charabia gob 2>

Le Nain :                     Il dit qu'il n'a jamais vu des tarés comme nous.

Le Barbare :                Heuuuaaaaagh !

Le Ranger :                 Est-ce qu'il sait où est la statuette ?

<Le Nain : Charabia gob ?>

<Gobelin : Charabia gob 3.>

Le Nain :                     Il dit qu'il n'en sait rien et qu'on aille se faire foutre.

L’Elfe :                       Ou ça ?

Le Nain :                     J'vais pas te faire un dessin.

Gobelin :                     Zwavezeda ! Zwavezeda !

Le Ranger :                 C'est bon, relache-le maintenant.

Le Nain :                     Han !

<coup + gobelin mort>

Le Nain :                     Voilà !

Le Barbare :                Ouais !

Le Ranger :                 C'est pas vraiment à ça que je pensais.

L’Elfe :                       Vous êtes méchants.

Le Barbare :                Ouais !

Le Nain :                     Heh heh.

Le Voleur :                 Je ne sais pas qui va fouiller les cadavres, mais moi ça me dégoûte.

L’Elfe :                       Regardez, il y a une grotte un peu plus loin.

La Magicienne :          Je la note sur le plan.

L’Ogre :                      Zoubla tchok.

La Magicienne :          C'est la tanière des peaux-vertes.

Le Nain :                     J'vais fouiller ça.

Le Barbare :                Moi aussi.

Le Ranger :                 Allons-y !

L’Ogre :                      Zog zog.

Le Nain :                     Halala !

Le Ranger :                 Quel bordel !

L’Elfe :                       C'est sale.

Le Voleur :                 Il n'y a que du vieux matériel usagé.

La Magicienne :          On perd du temps !

L’Elfe :                       Moi j'ai trouvé quelque chose.

Le Ranger :                 Fais voir.

L’Elfe :                       Cette grosse clé accrochée sur le mur.

L’Ogre :                      Doula.

Le Ranger :                 J'la prends.

Le Nain :                     J'ai un truc ici !

Le Barbare :                C'est quoi ?

Le Nain :                     Un vieux bouquin couvert de symboles.

La Magicienne :          Fantastique, c'est un grimoire !

L’Elfe :                       Il a l'air très ancien.

La Magicienne :          Avec ça, je vais certainement gagner un niveau.

Le Nain :                     Parce que tu crois que je vais t'le donner ?

Le Ranger :                 Cet objet n'est pas pour les Le Nains.

Le Voleur :                 Tu pourrais lui donner quand-même.

Le Nain :                     D'accord, je te le vends dix pièces d'or.

La Magicienne :          Enfoiré !

Le Nain :                     Avec une réduction de 10% parce que t'es sympa !

La Magicienne :          Cinq pièces d'or, pas plus !

Le Nain :                     Huit !

La Magicienne :          Six et rien d'autre !

Le Nain :                     Tant pis !

La Magicienne :          Six pièces d'or et un sandwich au poulet.

Le Nain :                     Vendu !

La Magicienne :          Tope la !

Le Ranger :                 Vous croyez que c'est le moment de faire du commerce ?

Le Nain :                     Y'a pas de petit profit.

L’Elfe :                       Vous oubliez les monstres.

Le Voleur :                 J'espère qu'ils ont perdu notre piste.

La Magicienne :          Ca m'étonnerait qu'ils passent la rune de protection.

Le Barbare :                J'les attend moi !

Le Ranger :                 Ce couloir continue vers le sud.

Le Nain :                     Allons-y.

L’Elfe :                       Je ferai bien une petite sieste.

Le Barbare :                Ca tourne à gauche.

Le Ranger :                 Continue.

La Magicienne :          C'est noté.

Le Nain :                     Cette chanson commence vraiment à m'énerver.

Le Barbare :                Stop !

<keskya sans le Barbare>

Le Nain :                     Y'a encore deux directions.

Le Barbare :                A droite ou en face.

La Magicienne :          Si on regarde ma carte, il vaut mieux aller à droite.

Le Barbare :                Pourquoi ?

La Magicienne :          Parce que c'est loin des monstres.

Le Ranger :                 Allons-y !

L’Elfe :                       Je suis fatiguée.

Le Voleur :                 Je commence à perdre patience.

Le Barbare :                Arrêtez !

( Le Ranger :               Quoi encore ?

( La Magicienne :        Haaaalala !

Le Nain :                     Y'a une énorme grille qui barre le chemin.

Le Barbare :                Avec une serrure.

Le Voleur :                 Attendez, je vais regarder.

L’Ogre :                      Koulaga.

Le Nain :                     J'ai pas envie de retourner en arrière.

Le Voleur :                 Je pense qu'elle est facile à crocheter.

Le Ranger :                 Tiens, essaie plutôt la clef des gobelins.

La Magicienne :          Faites passer.

L’Elfe :                       Voilà.

La Magicienne :          Il est pas très original ce donjon.

Le Barbare :                Trop facile !

Le Voleur :                 La clef fonctionne.

Le Nain :                     Vous sentez pas comme un truc bizarre ?

Le Ranger :                 Ca sent l'animal crevé.

L’Ogre :                      Zoub toukalo.

La Magicienne :          Il dit que c'est l'odeur d'un troll.

<cri troll echo>

Le Nain :                     Ha meeeerde !

<Son> : Jingle de fin d'épisode.


Le Donjon de Naheulbeuk - Episode 08 - Le Troll et la Taverne.

<Musique> : Ambiance inquiétante.

<Bruit> : Un Troll pousse un cri.

Le Ranger :                 Quelqu'un sait comment on peut tuer un Troll ?

Le Barbare :                Un coup d'épée dans la gueule !

Le Nain :                     Il faut l'découper à la hache !

La Magicienne :          Une bonne Boule de Feu, et on en parle plus !

Le Voleur :                 On pourrait aussi partir et refermer la grille

Le Nain :                     C'est ça, et puis on changera jamais de niveau !

Le Voleur :                 Les morts ne changent pas de niveau.

Le Ranger :                 Calmez-vous, on va trouver une solution.

L'Ogre :                      Agh tako zdomaluk.

La Magicienne :          Il dit qu'on peut l'amadouer en lui donnant à manger.

L'Elfe :                        Mais je n'ai pas envie d'un copain Troll.

La Magicienne :          Mais ça pourrait nous être utile !

Le Ranger :                 Sans doute qu'il peut faire un numéro de claquettes avec l'Ogre ?

Le Nain :                     Et il fait aussi les papiers peints ?

La Magicienne :          Ah, vous me faites chier, j'vais lire mon nouveau grimoire !

<Bruit> : La Magicienne s'éloigne du groupe.

Le Nain :                     Ben moi, je vais attaquer le Troll !

<Bruit> : Le Nain se dirige vers la grille.

Le Barbare :                Moi aussi !

<Bruit> : Le Barbare se dirige vers la grille.

L'Ogre :                      Zoulag !

<Bruit> : L'Ogre se dirige vers la grille.

L'Elfe :                        Est-ce que mes flèches peuvent blesser un Troll ?

Le Nain :                     Aucune chance, puisque tu vas tirer à côté.

L'Elfe :                        Ah, t'es vraiment trop con !

Le Voleur :                 Je vais surveiller l'entrée.

Le Ranger :                 J'avais oublié à quel point tu aimes le danger.

Le Voleur :                 C'est pour ça que je suis un Voleur.

Le Nain :                     Et ta dague, c'est pour écorcher les lapins ?

Le Barbare :                Laisse tomber, c'est un trou du cul.

Le Voleur :                 Retire ce que tu as dit, sinon

Le Barbare :                Sinon quoi ?

Le Voleur :                 Et bien sinon j'm'en vais !

Le Nain :                     Tant mieux !

Le Ranger :                 C'est bizarre, le Troll n'attaque pas.

L'Elfe :                        C'est une embuscade, il nous attend.

Le Nain :                     Rien à foutre, j'avance.

<Bruit> : Le Nain, le Barbare et l'Ogre entrent dans la salle.

Le Barbare :                Ouais !

Le Ranger :                 Mais vous n'avez pas de plan d'action !

<Echo> : Le Nain : J'men fous !

<Echo> : L'Ogre : Huh huh !

Le Ranger :                 Bon, bon, j'arrive Hoooo !

L'Elfe :                        Je viens avec toi !

Le Voleur :                 C'est ça, allez vous faire broyer la tête

<Echo> : Le Nain : Je suis dans la caverne !

Le Ranger :                 Plus vite !

<Bruit> : Le Ranger et l'Elfe courent vers la caverne.

<Bruit> : Le Troll pousse un cri.

Le Ranger :                 Alors ?

Le Nain :                     Il peut pas nous attaquer, il est enchainé !

Le Ranger :                 Ah, voilà le fameux Troll !

<Bruit> : Le Troll rale et se débat de ses chaines.

Le Barbare :                Alors quoi ?

L'Elfe :                        On ne va pas l'attaquer quand même ?

Le Ranger :                 Attendez, j'vais lui parler.

Le Ranger :                 Bonjour Troll !! Nous amis !

<Bruit> : Le Troll se débat de ses chaines.

Le Troll :                     Shlaguevuk !

Le Nain :                     Mais qu'est-ce qu'il dit ?

Le Ranger :                 Ben j'en sais rien !

L'Ogre :                      Kalounga !

Le Ranger :                 Et l'autre qui s'y met. Mais bordel, où est la Magicienne ?

Le Nain :                     Elle est partie bouquiner, elle fait la gueule.

L'Elfe :                        Quelle gamine !

Le Ranger :                 On a besoin des traductions, allez la chercher !

Le Nain :                     Hé, vas-y toi-même, chuis pas ton chien !

Le Barbare :                Moi non plus.

<Bruits> : Oiseaux

Le Ranger :                 Est-ce que l'un de vous aurait l'extrême obligeance d'aller quérir la Magicienne ?

Le Barbare, l'Elfe et le Nain : Non !

Le Ranger :                 J'ai envie de me pendre.

<Bruit> : Téléportation vers une autre partie du donjon.

<VOIX OFF> : Pendant ce temps, quelque part dans le donjon

Un Serviteur :     O tout puissant Zangdar, des intrus sèment la panique dans ta noble tour.

Zangdar :                    Haahahahahaaaa ils sont pitoyables. Ils ont même frappé avant d'entrer !

Le Serviteur :              Euh je sais, mais c'est à propos des monstres que vous avez envoyés

Zangdar :                    Et bien, parle !

Le Serviteur :              Et bien, euh ils ont tous été brûlés dans un torrent de lave !

<Bruit> : Zangdar frappe la table devant lui.

Zangdar :                    Damned ! Cette Sorcière a donc de vrais pouvoirs !

Le Serviteur :              Et c'est que ils ont aussi saccagé notre magasin !

Zangdar :                    Ils paieront pour cet affront ! Et toi aussi ! Vas donc te faire fouetter !

Le Serviteur :              Euh Bien maitre !

Zangdar :                    Hiéééhahahahaahaaaa !

<Bruit> : Téléportation vers une autre partie du donjon.

Le Ranger :                 Bon, j'ai retrouvé tout le monde !

L'Elfe :                        On va pouvoir communiquer avec la grosse bête ?

<Bruit> : Le Troll rale et se débat de ses chaines.

La Magicienne :          J'ai un dictionnaire Troll quelque part dans mon sac.

<Bruit> : La Magicienne fouille dans son sac.

Le Nain :                     T'auras bientôt besoin d'une brouette pour tes livres.

La Magicienne :          Crétin !

Le Ranger :                 J'me rappelle pas ce qu'il a dit.

Le Barbare :                Moi non plus.

Troll :                          Shlaguevuk !

<Bruit> : Le Troll se débat de ses chaines.

Le Ranger :                 Voilà, c'est ça, il a dit 'shlaguevuk' !

<Bruit> : La Magicienne feuillette son grimoire.

La Magicienne :          Alors shlaguevuk shlaguevuk

Le Nain :                     Y'a plein d'objets derrière le Troll.

Le Voleur :                 Certains peuvent se vendre un bon prix.

La Magicienne :          Shlaguevuk !! Ca veut dire manger !

L'Ogre :                      Akala miammiam.

L'Elfe :                        C'est toujours pareil avec les monstres.

Le Nain :                     Si on lui offre à manger il nous donnera certainement des objets.

Le Ranger :                 Et qu'est-ce qu'il veut pour son diner ?

<Bruit> : La Magicienne feuillette son grimoire.

La Magicienne :          Shlaguevuk zodo ?

Le Troll :                     Olvo zlatoum pammpamm !

<Bruit> : Le Troll se débat de ses chaines.

L'Elfe :                        Quel horrible langage !

<Bruit> : La Magicienne feuillette son grimoire.

Le Barbare :                Alors ?

La Magicienne :          Il veut manger l'Elfe.

Le Nain :                     Quelle bonne idée !

L'Elfe :                        Mais ça va pas la tête !

Le Voleur :                 Il faut savoir se sacrifier parfois.

Le Ranger :                 Attendez, on va trouver une solution.

La Magicienne :          Il veut aussi un panier de pommes.

L'Elfe :                        Mais que va-t-il faire avec ces fruits ?

Le Nain :                     Moi je sais !

Le Ranger :                 Oui, j'ai peur de comprendre

Le Barbare :                C'est dans la chanson !

L'Elfe :                        Je ne connais pas cette chanson !

Le Voleur :                 C'est mieux pour toi.

<Bruit> : Le Troll se débat de ses chaines.

Le Troll :                     Shlaguevuk !

Le Ranger :                 On ne pourrait pas lui donner autre chose ?

L'Elfe :                        Ca m'arrangerait beaucoup.

Le Nain :                     Mais non, il a fait son choix, on ne va pas le contrarier.

Le Voleur :                 Ca fera un danger public de moins dans ce groupe.

L'Elfe :                        Heeeeeheeheeeeeheeheeeeee

L'Ogre :                      Tablok gobbo.

La Magicienne :          l'Ogre dit qu'il pourrait lui donner des morceaux de gobelins.

Le Ranger :                 Voilà une idée constructive !

L'Elfe :                        C'est vrai ?

L'Ogre :                      Grok zolada !

<Bruit> : L'Ogre fouille dans son sac.

La Magicienne :          Il en avait gardé pour son pique-nique.

<Musique> : Ambiance de fête.

Le Troll :                     Shlaguevuk  copaaain !

<Bruit> : Le Troll tire sur ses chaines.

L'Ogre :                      Zaladaaaaa !

Le Troll :                     Houa houa shlaguevuk !

<<Bruit> : Le Troll tire sur ses chaines.

L'Ogre :                      Huh huh huh miammiam !

Le Troll :                     Haheuhaa zoooooggg !

<Bruit> : Le Troll tire sur ses chaines.

<Bruit> : L'Ogre et le Troll mangent leurs morceaux de Gobelins.

Le Ranger :                 C'est quoi ça, une surprise-party ?

La Magicienne :          Euh, je ne comprends plus rien !

Le Nain :                     Bah, y'a rien à comprendre, ils mangent.

L'Elfe :                        Alors moi je vais faire la sieste pfouuuuuu

Le Nain :                     Hé, ne vas pas trop loin, le Troll aura sans doute encore faim !

L'Elfe :                        Va t'faire foutre, espèce de sac à vin !

Le Barbare :                J'me fais chier !

Le Ranger :                 Heureusement, ces créatures mangent vite.

<Bruit> : L'Ogre et le Troll chantent en jouant du banjo.

Le Voleur :                 On devrait quand même penser à la mission.

La Magicienne :          Je pense qu'on est loin de la salle du trésor.

Le Barbare :                Y'a personne à buter !

Le Ranger :                 Bon arrêtez cette fête, ça m'énerve Arrêtez cette fête !!!

<Bruit> : Sifflement dans le silence.

Le Troll :                     Huk ?

L'Ogre :                      Golo

<Musique> : Ambiance mystérieuse.

Le Ranger :                 J'aimerais savoir ce que le Troll va donner en échange de son diner.

<Bruit> : Le Troll tire sur ses chaines.

Le Troll :                     Du calme petit homme.

Le Ranger :                 Mais

Le Voleur :                 Ca alors, il parle notre langue !

Le Troll :                     Et ouais !

Le Ranger :                 Dis donc, tu t'es foutu de nous, le Troll !

Le Barbare :                C'est pas cool !

Le Troll :                     Les cris c'est pour effrayer les touristes ! Huhéhéhé !

La Magicienne :          C'est malin !

Le Ranger :                 Bon, en tout cas il faut gagner ta croûte maintenant !

<Bruit> : Le Troll tire sur ses chaines.

Le Troll :                     Je vais vous donner un plan.

La Magicienne :          C'est bien, ça m'évitera d'perdre mon temps.

Le Nain :                     Même pas une pièce d'or, fais chier !

Le Ranger :                 C'est un plan complet du donjon ?

<Bruit> : Le Troll tire sur ses chaines.

Le Troll :                     Il vous mènera dans la pièce la plus importante.

La Magicienne :          Et voilà, à nous la statuette !

Le Voleur :                 Ne crions pas victoire trop tôt

Le Troll :                     Tiens !

<Bruit> : Le Troll tire sur ses chaines et donne le plan au Ranger.

Le Ranger :                 Merci, voyons voir ça

<Bruit> : Le Ranger déplie le plan.

La Magicienne :          Ca n'a pas l'air bien loin.

Le Nain :                     Et on peut pas avoir c'p'tit coffret là ?

Le Troll :                     Non !

Le Ranger :                 Allez viens, on s'en va.

<Bruit> : Le groupe sort de la caverne.

Le Nain :                     Mais on peut négocier, si on lui donne l'Elfe ?!

Le Barbare :                Laisse tomber.

La Magicienne :          En avant !

<Bruit> : Téléportation vers une autre partie du donjon.

<VOIX OFF> :          Au même instant, quelque part dans le donjon.

Zangdar :                    Alors, où sont-ils ?

Le Serviteur :              Euh ils sont introuvables.

Zangdar :                    Tu n'as qu'à interroger les Gobelins !

Le Serviteur :              Justement, euh les Gobelinseuh

Zangdar :                    Quoi encore ?

Le Serviteur :              Ils ont disparu aussi.

Zangdar :                    Incapables !

<Bruit> : Zangdar frappe la table devant lui.

Zangdar :                    Retrouvez-les !

Le Serviteur :              Bien maitre !

Zangdar :                    Tu n'es qu'un lache !

Le Serviteur :              Je saiiis

<Bruit> : Téléportation vers une autre partie du donjon.

La Magicienne :          Bon, je crois que c'est cette porte.

L'Elfe :                        J'entends des voix.

<Chuchotement> : Le Ranger : Attention, c'est peut-être le dernier sanctuaire.

Le Nain :                     Bon, ben moi je vais ouvrir.

<Bruit> : Le Nain ouvre la porte.

<Musique> : Ambiance de Taverne avec musique de banjo rythmée.

Le Voleur :                 Il y a de l'ambiance par ici.

Le Barbare :                Cool !

Le Nain :                     Entrons !

<Bruit> : Le groupe entre dans la salle.

La Magicienne :          On dirait une taverne, c'est l'entrée de service.

Le Ranger :                 Mais pourquoi le Troll nous aurait envoyé ici ?

L'Elfe :                        Il a dit 'la pièce la plus importante du donjon'.

Le Voleur :                 Pour lui, c'est sans doute l'auberge.

L'Ogre :                      Golo !

Le Nain :                     Je savais bien que c'était l'arnaque !

<Bruit> : Le Ranger se met à danser rapidement.

Le Ranger :                 Heyyyyyhaaaaaaaa !

Le Nain :                     Mais arrête de bouger comme ça !

La Magicienne :          Tu crois que c'est le moment de danser ?

Le Ranger :                 Mais j'arrive pas à m'arrêter !!!

L'Elfe :                        Tu danses bien pour un Humain.

Le Ranger :                 Hééé !

L'Ogre :                      Huh huh !

Le Nain :                     Mais qu'est-ce que c'est que ce bordel !

Le Ranger :                 Aidez-moi !!

Le Voleur :                 Je crois que ce sont tes fameuses Bottes Magiques.

La Magicienne :          Mais bien sûr, ce sont des Bottes de Danse !

Le Ranger :                 Haahééhaaaa !!

L'Elfe :                        Elles s'agitent dès qu'elles entendent de la musique !

Le Ranger :                 Enlevez-les moi !!!

Le Barbare :                Arrête de bouger !

Le Ranger :                 Peux pas !

Le Nain :                     Attrapez-le !

<Bruit> : Le groupe se jette sur le Ranger :

Le Ranger :                 Aïe ! Aïeuh ! Haaa !

Le Nain :                     Alleeeeez !

Le Ranger :                 Haou ! Uuuuhouuuu !

Le Barbare :                Viens par là !

Le Ranger :                 Aïe !

L'Elfe :                        Ah ! ça suffit maintenant !

<Bruit> : Le groupe enlève les bottes du Ranger.

Le Nain :                     Voilà !

Le Ranger :                 Vous étiez pas obligés de me frapper dans la bouche !

Une Serveuse :           Bonsoir messieurs-dames !

Le Nain :                     Salut !

Le Ranger :                 Euh bonsoir !

Le Voleur :                 Mais quel est cet endroit ?

La Serveuse :              Mais vous êtes à la Taverne de Naheulbeuk !

Le Ranger :                 La Taverne de Naheulbeuk ?

Le Voleur :                 Ce donjon est bizarre

L'Ogre :                      Miamiam lado ?

La Serveuse :              Je crois que votre ami a très faim, non ?

Le Ranger :                 Mais non il a toujours faim.

La Serveuse :              Vous désirez une table pour sept ?




Le Barbare :                J'ai soif !

La Serveuse :              Nous servons quinze bières différentes et aussi du vin et du whisky.

L'Ogre :                      Yahouuuuu !

Le Nain :                     Et qu'est-ce qu'on mange ?

La Serveuse :              Notre spécialité : l'ours à la bière.

L'Ogre :                      Glok !

Le Nain :                     J'adore l'ours à la bière.

L'Elfe :                        On va enfin pouvoir se reposer ici.

Le Nain :                     Feignasse !

Le Ranger :                 Mais dites-moi, y'a souvent du monde comme ça ?

La Serveuse :              Oui, c'est très connu ici !

Le Nain :                     Et merde je croyais que personne était jamais entré !

Le Ranger :                 On nous a menti !

L'Ogre :                      Huh huh huh !

La Magicienne :          Et c'est quoi ce groupe avec l'Orque au banjo ?

La Serveuse :              Mais c'est le groupe folklorique de Tommy Verdatre !

L'Elfe :                        Ca balance bien.

Le Ranger :                 Tommy verdatre ?

Le Nain :                     Certainement une célébrité locale.

La Serveuse :              Oui !

Le Voleur :                 Notre ami aime tellement danser.

Le Ranger :                 Oh, ca va toi !

La Serveuse :              Alors, est-ce que je vous sers quelque chose ?

Le Nain :                     J'ai pas d'argent !

Le Barbare :                Menteur !

Le Ranger :                 On va prendre un ours et un tonneau de bière.

La Serveuse :              D'accord.

Le Nain :                     Mais t'es dingue ! Héglllb

<Bruit> : Le Barbare frappe le Nain.

L'Elfe :                        Vous avez pas une petite salade ?

La Serveuse :              Oui bien sûr !

La Magicienne :          J'en prends une aussi, avec un verre d'eau.

La Serveuse :              C'est parfait.

Le Ranger :                 Bon et bien on va s'installer.

La Serveuse :              Vous pouvez continuer à danser si vous voulez.

Le Ranger :                 Mais j'ai pas envie de danser !

Le Barbare :                Dommage, c'était marrant.

L'Elfe :                        La serveuse est partie.

Le Nain :                     Et merde, comment on va payer tout ça ?

Le Ranger :                 Mais on va pas payer, on va s'enfuir avant qu'elle apporte la note !

L'Elfe :                        Mais c'est malhonnête !

Le Voleur :                 Ce n'est pas grave nous sommes déjà poursuivis.

L'Elfe :                        Holala.

L'Ogre :                      Glakoul.

La Magicienne :          On va s'installer près de la cheminée.

Le Ranger :                 Allons-y.

L'Elfe :                        Tu veux pas danser une petite gigue avec tes super bottes ?

Le Ranger :                 Ah, merde à la fin !

<Bruit> : Le Ranger frappe l'Elfe.

<Son> : Jingle de fin d'épisode.


Le Donjon de Naheulbeuk - Episode 09 – Le Bivouac et la Mort du Nain.

<Musique> : Ambiance étrange.

<Voix OFF> :            Après un copieux repas bien arrosé à la taverne, le groupe décide de partir discrètement. La situation dégénère quand le Nain déclenche une bataille générale en insultant la Serveuse, aidé par le Voleur ivre mort qui tente d'arracher ses vêtements. Désormais, complètement nu après avoir perdu son pagne au poker, l'Ogre tue deux Gardes à coup de chaise et prend un Ménestrel en otage. La Magicienne rate une Boule de Feu qui incendie la moitié de la salle, et brûle plusieurs Paysans dans la plus grande panique. L'Elfe s'évanouit, le Barbare la réveille avec une baffe,  puis ils sortent sans payer après avoir volé la caisse. Ils parviennent à semer un bataillon d'Orques en courant au hasard des couloirs, et se retrouvent perdus dans une salle abandonnée, où ils décident de monter un bivouac. Mais le Nain semble avoir disparu

Le Ranger :                 Arrêtons-nous ici !

<Bruit> : Le groupe s'arrête et parle avec des voix d'ivrogne (sauf le Ranger).

Le Barbare :                Chuis complètement bourré !

Le Ranger :                 Hélà !

L'Elfe :                        Moi aussi, hi hi !

Le Voleur :                 Moi, chuis pas bourré du tout !

La Magicienne :          Keuh keuh.

Le Ranger :                 Mais ce groupe est complètement ivre !

<Bruit> : L'Ogre joue de la guitare.

Le Ranger :                 Arrêtez

Le Voleur :                 Hé attend, mon père, c'était le Voleur le plus fort du monde !

Le Ranger :                 Hé, hé arrêtez vous racontez n'importe quoi stop !

L'Elfe :                        Regardez, un escargot sur le mur, c'est super !

Le Ranger :                 C'est pas drôle !

La Magicienne :          Attendez deux secondes

<Bruit> : La Magicienne lance un sortilège.

La Magicienne :          Et voilà !

Le Ranger :                 C'était quoi ce truc ?

La Magicienne :          Un sort de Dissipation d'Ivresse de Groupe.

L'Elfe :                        Mais ça marche !

<Musique> : Conan le Barbare : Calme

Le Barbare :                Bah, pas pour le mal de tête !

L'Ogre :                      Huk huk huh huh huh !

Le Voleur :                 C'était une belle course !

L'Ogre :                      Zadoum noal talok.

La Magicienne :          Il dit qu'on a perdu un équipier.

L'Elfe :                        N'en faites pas une maladie, c'était seulement un Nain.

Le Ranger :                 Il était chiant, mais c'était notre ami.

L'Elfe :                        Ce n'était pas mon ami.

Le Voleur :                 Mais c'est vrai, il était chiant.

La Magicienne :          Il sentait le vin et la crasse, et c'était une brute.

Le Barbare :                Je le trouve sympa moi.

Le Voleur :                 Mais dites-moi, c'était lui qui portait la caisse de la taverne ?

Le Ranger :                 Damned, j'n'y pensais plus ! C'est une sacrée fortune qui s'envole !

L'Elfe :                        Je suis certaine qu'il a été capturé !

Le Voleur :                 Il est probablement déjà mort.

<Son> : Horreur.

La Magicienne :          Et ses tripes sont répandues dans les couloirs !

<Son> : Horreur double .

Le Barbare :                Et l'or a disparu.

<Son> : Horreur raté.

Le Voleur :                 Mince alors !

Le Ranger :                 Halala ! N'importe quoi, je suis sûr qu'il est en vie !

La Magicienne :          Mais on a aucune chance de le retrouver !

L'Elfe :                        Tant mieux !

Le Ranger :                 Et le Ménestrel, il est où ?

Le Voleur :                 Il est sans doute mort, lui aussi.

L'Ogre :                      Dlakou taak orkoum azodo.

La Magicienne :          Il l'a balancé sur les Orques pour freiner leur course.

L'Ogre :                      Gratgrat zoulaga !

<Bruit> : L'Ogre gratte les cordes de la guitare.

La Magicienne :          Mais il a gardé la guitare.

Le Barbare :                Et merde !

L'Elfe :                        J'espère qu'il n'en jouera pas toute la nuit.

Le Ranger :                 Bon, et bien justement, il est temps d'se reposer.

L'Ogre :                      Doula !

La Magicienne :          Bonne idée, j'ai besoin de régénérer mes sorts.

Le Barbare :                Et j'ai encore mal aux pieds.

L'Elfe :                        Moi j'ai mal à la tête et ma bouche est toute enflée.

Le Ranger :                 Ca doit être à cause de la baffe.

L'Ogre :                      Huh huh !

L'Elfe :                        J'vous déteste !

Le Voleur :                 Bon, et bien je vais m'installer sur ces vieux sacs.

Le Barbare :                Moi j'vais retirer mes bottes.

<Bruit> : Le Barbare enlève ses bottes.

L'Elfe :                        Et comment on fait pour allumer un feu ?

Le Ranger :                 On ne fait pas de feu dans un donjon !

La Magicienne :          T'as vraiment rien dans le crane ma pauvre.

L'Elfe :                        Vous savez, j'ai l'habitude de la forêt. Avant de dormir, on fait un grand feu et on chante des chansons.

Le Barbare :                C'est nul.

Le Ranger :                 J'n'ai pas envie de chanter.

Le Voleur :                 Vous ne sentez pas quelque chose ?

L'Ogre :                      Zaboufka !

Le Ranger :                 Ca schlingue !

L'Elfe :                        J'ai l'impression qu'un Orque malade a ouvert la bouche !

La Magicienne :          Y'a certainement un animal crevé sous un meuble !

Le Barbare :                Mais non, c'est mes pieds !

L'Elfe :                        Halala, mais c'est dégueulasse !

Le Barbare :                Dans mon pays c'est normal.

Le Voleur :                 Ce peuple a l'air charmant.

<Bruit> : Le Barbare frappe le Voleur.

Le Voleur :                 Aïe ! Mais heuuu !

Le Barbare :                Limace !

Le Ranger :                 Hé ben, on va passer une bonne nuit !

La Magicienne :          Au moins, personne ne viendra nous attaquer avec cette odeur.

Le Ranger :                 Bon, je vais installer mon bivouac.

L'Ogre :                      Doula.

Le Barbare :                Moi aussi.

<Bruit> : Le groupe installe son bivouac.

La Magicienne :          La Robe de l'Archimage a une fonction chauffante.

L'Elfe :                        Oh non, j'ai oublié ma couverture elfique !

Le Barbare :                Dommage !

Le Voleur :                 Tu vas avoir froid avec cette petite jupe.

L'Elfe :                        Je ne peux pas dormir dans ces conditions !

La Magicienne :          Voilà ce que c'est que d'avoir la tête vide !

L'Elfe :                        Je suis sûre que je vais mourir de froid!

Le Ranger :                 Mais non, tu peux partager ma couverture si tu veux.

L'Elfe :                        C'est vrai ?

Le Ranger :                 Evidemment que c'est vrai.

L'Elfe :                        Oh, t'es vraiment trop chou ! Mkiss mkiss mkiss !

Le Voleur :                 Et voilà

La Magicienne :          Les histoires de cul qui commencent !

Le Barbare :                Ouais.

Le Ranger :                 Mais non, qu'est-ce que vous allez imaginer

L'Elfe :                        C'est quoi une histoire de cul ?

Le Barbare :                Holalalalalalaaa

La Magicienne :          Je peux t'expliquer mais ça risque de prendre

Le Ranger :                 Mais non c'est n'importe quoi !

Le Voleur :                 J'aimerai bien dormir en paix !

La Magicienne :          En fait c'est quand, tu vois, que

Le Ranger :                 Tatatatatatata !

L'Elfe :                        Je comprend rien à ce qu'elle raconte.

La Magicienne :          Il te manque des notions de de s.

Le Ranger :                 Allez, c'est terminé, il faut dormir !

<Musique> : La musique s'arrête.

Le Barbare :                Ouais, ça suffit l'bordel !

<Bruit> : Le groupe entre dans ses couvertures.

L'Elfe :                        Je fais quoi moi ?

<Chuchotement> : Le Ranger : Viens par ici !

<Chuchotement> : L'Elfe : D'accord.

<Bruit> : L'Elfe entre dans la couverture du Ranger.

L'Ogre :                      Toudlag zamok ?

Le Ranger :                 Quoi encore ?

La Magicienne :          Il demande s'il peut dormir avec vous.

Le Ranger :                 Mais qu'il aille au diable !

L'Elfe :                        Y'a pas de place et il sent mauvais !

L'Ogre :                      Holalalalalalaa

<Bruit> : L'Ogre va s'installer dans un coin.

La Magicienne :          Il a dit 'holalalala'

Le Ranger :                 Ouais, j'ai compris !

Le Voleur :                 Bonne nuit les amis.

L'Elfe :                        Bonne nuit.

L'Ogre :                      Dlabou.

Le Ranger :                 Bonne nuit.

Le Barbare :                Vos gueules !

<Bruit> : L'Elfe se met à bouger.

L'Elfe :                        Y'a une chose froide dans ma culotte !

Le Ranger :                 Euh c'est ma main.

L'Elfe :                        Tu ferais mieux de la retirer avant de prendre la mienne dans la figure !

Le Ranger :                 J'avais froid et j'me suis dit

L'Elfe :                        Enlève ta main !

<Bruit> : Le Ranger retire sa main de la culotte de l'Elfe.

Le Ranger :                 Voilà, voilà

La Magicienne :          Je l'avais bien dit

Le Voleur :                 Ca suffit maintenant !

<Chuchotement> : Le Ranger : Elle est nue sous sa chemise la petite cochonne.

L'Elfe :                        Qu'est-ce que tu dis ?

Le Ranger :                 J'ai dit 'J'irai bien à l'église pour jouer du trombone'.

La Magicienne :          N'importe quoi !

Le Barbare :                J'ai sommeil !

<Chuchotement> : Le Ranger : Hum c'est pas facile de dormir a côté d'une allumeuse.

L'Elfe :                        Qu'est-ce que tu dis ?

Le Ranger :                 J'ai dit 'Faudra que j'dise à Boromir de ramener ma décolleuse'.

Le Barbare :                On s'en fout !

L'Elfe :                        Ca n'a aucun intérêt c'que tu racontes !

L'Ogre :                      Taka oumf dodo !

<Bruit> : Téléportation vers une autre partie du donjon.

<VOIX OFF> :          Mais le Nain semble avoir disparu disparu disparudisparu

<Bruit> : Le Nain marche dans un couloir.

Le Nain :                     Et ben, j'ai réussi à semer cette troupe de débiles ! J'vais sortir du donjon et me tirer avec la caisse ! Et je me fous de la statuette !

Une Lyche :                Groumpf !

Le Nain :                     Mais qu'est-ce que c'est que cette grande chose qui bouge ?

La Lyche :                  Zadomo fagnhk !

<Musique> : Action.

Le Nain :                     Haaaaaaaaaa !

La Lyche :                   Groooooooooouumpppf !

<Bruit> : Le Nain se fait massacrer par la Lyche.

<Bruit> : Téléportation vers une autre partie du donjon.

Le Ranger :                 Vous avez entendu ça ?

Le Barbare :                On dirait une baston.

La Magicienne :          Laissez-moi dormir !

Le Barbare :                Faudrait aller voir ce qui se passe.

L'Ogre :                      Doula !

Le Ranger :                 Il a raison, allons-y !

<Bruit> : Le groupe se relève.

La Magicienne :          Ca vient du bout du couloir.

Le Voleur :                 C'est ça, courons à notre perte.

<Bruit> : Téléportation vers une autre partie du donjon.

<Musique> : Ambiance paradisiaque.

Le Nain :                     Merde qu'est-ce qui m'arrive ?

Un Ange :                   Bienvenue au Paradis des Nains !

Le Nain :                     Quoi ?

L'Ange :                      Je suis là pour t'accueillir parmi nous.

Le Nain :                     Mais qu'est-ce que c'est que cet endroit ?

L'Ange :                      Tu es effrayé, c'est normal.

Le Nain :                     Un Nain n'a jamais peur !

L'Ange :                      Tu es au Paradis des Nains, car tu es mort dans d'atroces souffrances. Ecoute.

<Bruit> : <Echo> : Le Nain se fait massacrer par la Lyche.

Le Nain :                     Merde alors !

L'Ange :                      Tagazok à toi mon frère !

Le Nain :                     Hein ?

L'Ange :                      Ici c'est le vœu de bonne santé et de bonheur.

Le Nain :                     Ah ouais, et ben tagazok aussi.

L'Ange :                      Tu pourras goûter au repos éternel ici.

Le Nain :                     Mais qu'est-ce que je vais faire toute la journée ?

L'Ange :                      Et bien tu peux te rouler dans des tas d'or.

<Bruit> : Un Nain se roule dans un tas d'or.

Le Nain :                     Sans rire ?

L'Ange :                      Tu peux boire des pintes de bière toute la journée sans jamais avoir la gueule de bois.

<Bruit> : Ambiance de taverne.

Le Nain :                     Mais c'est le délire !

L'Ange :                      Ici, tout le monde a la même taille, il n'y a que des Nains.

Le Nain :                     Et ben dis donc !

L'Ange :                      On n'a jamais faim, jamais froid, et il ne pleut jamais.

<Bruit> : Pépiements d'oiseaux.

Le Nain :                     Super !

L'Ange :                      Et tous tes péchés sont pardonnés.

Le Nain :                     J'hallucine ! Et les Elfes là-bas ?

L'Ange :                      Ah, les Elfes et bien tu peux les frapper, ou encore t'essuyer les pieds sur leur visage.

Le Nain :                     Vraiment ?

L'Ange :                      Ils sont là pour ça.

Le Nain :                     Je sens que j'vais me plaire ici.

<Bruit> : Sortilège de Destin.

Le Nain :                     Mais ??? Mais qu'est-ce que c'est que HAAAAAaaaaaaaa

<Bruit> : Le Nain redescend dans le monde réel.

<Bruit> : Téléportation vers une autre partie du donjon.

<Musique> : Conan le Barbare : Calme

<Bruit> : Le Nain se met à bouger.

La Magicienne :          Ca y est, il ouvre les yeux !

Le Ranger :                 Notre compagnon est sauvé !

Le Voleur :                 Je ne sais pas si c'est une bonne nouvelle

Le Nain :                     Euhaaaa

L'Ogre :                      Taka miam-miam dorva ?

La Magicienne :          Non, je t'interdis de manger le Nain !

Le Nain :                     Keuf keuf keuf

L'Elfe :                        Mais laisse-le faire, il est affamé  !

Le Nain :                     Mais bon sang, qu'est-ce que j'fais là ?

Le Ranger :                 Nous t'avons sauvé la vie !

L'Ogre :                      Doula !

La Magicienne : Nous avons utilisé un Point de Destin pour te tirer des griffes de la mort.

Le Nain :                     Mais non, ce n'est pas possible !

L'Elfe :                        J'ai l'impression qu'il est devenu encore plus con

Le Barbare :                Est-ce que tu as rencontré Crom ?

Le Nain :                     Que Crom aille se faire foutre ! J'étais avec un Ange au Paradis des Nains !

Le Barbare :                Faut pas insulter Crom !

Le Nain :                     Je m'en fous, j'veux retourner là-bas !

Le Voleur :                 Ce n'est pas croyable ! Quelle ingratitude !

Le Ranger :                 Il est complètement débile !

Le Nain :                     Je veux plus voir vos sales têtes, j'veux retourner au Paradis moi !

La Magicienne :          Nous avons dû combattre une Lyche pour te sauver !

L'Elfe :                        J'me suis cassé un ongle et j'ai abimé mon sac !

Le Voleur :                 J'ai sali mes bottes !

Le Barbare :                Et j'ai tordu mon épée !

Le Nain :                     C'est pas mon problème !

L'Ogre :                      Frakass dorva ?

La Magicienne :          Il veut lui écraser la tête.

Le Nain :                     Oui, tue moi !

Le Ranger :                 Il y a un problème

L'Ogre :                      Huk ?

Le Nain :                     Quoi ?

Le Ranger :                 Si tu demandes la mort, tu n'iras pas au Paradis.

La Magicienne :          Et non !

Le Nain :                     Zut !

L’Ogre :                      Hololo

Le Voleur :                 Tu iras en Enfer.

L'Elfe :                        Et tu l'auras bien mérité !

Le Nain :                     Bon, euh, d'accord, laissez tomber.

L'Ogre :                      Taka gluku copaing !

La Magicienne :          Il dit qu'on peut pas déconner avec les amis.

Le Ranger :                 C'est pas tout ça, mais on a une mission !

Le Voleur :                 Il faudrait commencer à chercher la statuette

<Son> : Jingle de fin d'épisode.


Le Donjon de Naheulbeuk - Episode 10 - Le Réveil et la Visite du Niveau 2.

<Bruit> : Un coq se met à chanter.

<Bruit> : Le Ranger baille : Ouaaaaaaah !

Le Ranger :                 Allez, allez ! Debout tout le monde !

<Musique> : Ambiance mystérieuse.

( La Magicienne :        Hein ? Quoi ?

( L'Elfe :                      Hein ? Mais qu'est-ce-qui se passe ?

<Bruit> : Le Ranger bouge le Voleur du pied.

Le Ranger :                 Allez debout !

Le Voleur :                 Aïeuuh ! Holalaa

Le Barbare :                Ouais, ça va

Le Nain :                     Gnaarh, foutez-moi la paix !

Le Ranger :                 Dépêchez-vous on a du boulot.

Le Nain :                     Mais je suis beaucoup trop faible pour bouger.

La Magicienne :          C'est normal après ta mort d'hier soir.

L'Elfe :                        Il peut bien mourir encore, ça me gêne pas.

Le Ranger :                 Hé, la Magicienne a sans doute un sort pour te remettre sur pied.

La Magicienne :          J'en ai un, mais ça f'ra cinq pièces d'or.

Le Nain :                     Ho merde keuf keuff !

Le Voleur :                 Tu fais payer tes sorts maintenant ?

La Magicienne :          Et alors ? Il m'a bien fait payer mon grimoire !

Le Nain :                     Tu peux crever, t'auras pas mon or !

L'Elfe :                        C'est plutôt toi qui va crever.

La Magicienne :          Elle a raison.

L'Elfe :                        Et les Gobelins viendront cracher sur ton cadavre.

Le Nain :                     Oh non ! Bon, tiens voilà tes pièces.

<Bruit> : Le Nain donne ses pièces d'or à la Magicienne.

La Magicienne :          Et voilà ton Sort de Soin.

<Bruit> : Sortilège de Soin.

Le Nain :                     Hé ben c'était cher mais j'me sens mieux.

Le Ranger :                 Très bien, alors on y va !

Le Barbare :                Moi j'ai faim !

Le Voleur :                 C'est également mon cas.

L'Elfe :                        Et j'ai envie d'aller aux toilettes !

La Magicienne :          Je vais en profiter pour réviser mes nouveaux sorts.

Le Ranger :                 Oh non ! Vous faites chier !

Le Voleur :                 Qu'est-ce-qui ne va pas ?

Le Ranger :                 On va encore passer trois heures à rien foutre dans cette salle abandonnée !

Le Barbare :                Mais nooon

La Magicienne :          Euh, en plus j'ai une mauvaise nouvelle.

Le Ranger :                 Vas-y, annonce moi un truc très grave que j'aille me suicider en paix.

La Magicienne :          L'Ogre a disparu.

<Son> : Jingle de surprise ratée.

Le Ranger et l'Elfe :    Quoi ?!

Le Barbare :                Oh ?

Le Nain :                     Hé ouais c'est vrai !

L'Elfe :                        Je me disais aussi qu'il manquait une odeur désagréable.

Le Voleur :                 Qu'est-ce qui a bien pu se passer ?

La Magicienne :          Hé bien en fait, c'est un peu ma faute

Le Ranger :                 Comment ça ?

<Musique> : Ambiance triste au piano.

La Magicienne : Il a voulu jouer de la guitare cette nuit et puis, bon, je lui ai dit que c'était bien alors il est parti.

Le Ranger :                 Mais tu veux dire parti, 'parti' ?

<Musique> : Arrêt de l'ambiance triste au piano.

La Magicienne :          Ben il a pris ses affaires et

Le Barbare :                Oh merde.

La Magicienne :          Mais j'étais sûre que c'était pour rire !

Le Ranger :                 Alors bravo, maintenant on a un Ogre guitariste qui se promène tout nu dans les couloirs !

<Son> : Victoire.

Le Nain :                     Hé ben c'est pas banal.

L'Elfe :                        Mais si ça se trouve il est pas loin.

La Magicienne :          Tout à fait.

Le Ranger :                 D'accord, mangeons un morceau et partons à sa recherche.

<Bruit> : Téléportation vers une autre partie du donjon.

<VOIX OFF> :          Pendant ce temps des choses terrible se préparent !

Zangdar :                    Ah ! Te voilà ! J'espère que tu a de bonnes nouvelles à m'annoncer !

Le Serviteur :              Hé bien pas tout à fait

Zangdar :                    Comment ça, vous n'avez pas tué ces aventuriers ?

Le Serviteur :              En fait ils ils ont encore disparu.

Zangdar :                    Mais comment peuvent-ils disparaitre dans MON donjon ?!

<Bruit> : Zangdar frappe la table devant lui.

Le Serviteur :              Ils sont partis dans l'étage abandonné Tout-Puissant Zangdar.

Zangdar :                    Sombre crétin ! Envoie immédiatement un régiment dans cet étage !

Le Serviteur :              Mais, euh ce n'est pas si simple maitre les monstres refusent d'y aller.

Zangdar :                    Pourquoi ?!

Le Serviteur :              Mais mais c'est à cause du Goldbarg !

Zangdar :                    Le Goldbarg ! Tu veux dire que ce Démon de l'Ancien Monde se promène encore dans MES couloirs ?!

<Bruit> : Zangdar frappe la table devant lui.

Le Serviteur :              Hé bien, euh c'est pour ça que cet étage est abandonné.

Zangdar :                    Ah bon hé bien dans ce cas on peut considérer qu'ils sont morts ! Hahahahahahaa !

Le Serviteur :              Oui héhé buvons à notre victoire, héhé !

Zangdar :                    Moi je bois ! Et toi tu pars te faire fouetter !

Le Serviteur :              Bien maiitre.

<Bruit> : Téléportation vers une autre partie du donjon.

<Musique> : Ambiance mystérieuse.

Le Barbare :                Bon, alors on y va ?

Le Ranger :                 Alors on a deux directions au choix, à droite ou à gauche.

Le Voleur :                 On peut consulter le plan ?

La Magicienne :          J'ai pas fait d'plan j'étais occupée à m'enfuir.

Le Ranger :                 Ah merde.

L'Elfe :                        Alors nous sommes perdus ?

Le Barbare :                Mais non, hoooo !

La Magicienne :          Pas vraiment, il suffit de faire un autre plan.

Le Ranger :                 Hé bien on t'écoute.

La Magicienne :          C'est un long couloir et dans notre dos se trouve l'ouverture de la salle abandonnée.

Le Voleur :                 Très utile cette information.

Le Nain :                     T'as rien d'autre à dire ?

La Magicienne :          C'est tout ce que je vois pour le moment.

Le Ranger :                 Alors où est-ce qu'on va ?

Le Voleur :                 On pourrait fouiller le cadavre de la Lyche ?

Le Nain :                     Hé ben voilà une bonne idée !

Le Ranger :                 C'est parti ! On va à droite !

<Bruit> : Le groupe se déplace dans les couloirs.

L'Elfe :                        J'ai fait un rêve merveilleux cette nuit.

Le Barbare :                Ca m'intéresse pas !

Le Nain :                     Ca n'intéresse personne !

La Magicienne :          Après dix mètres le couloir tourne à gauche.

Le Barbare :                Merci on a vu.

La Magicienne :          Il y a une porte à droite et une autre à gauche dans 5 mètres environ.

L'Elfe :                        Et voilà la dépouille de cet horrible monstre !

<Bruit> : Des mouches tournent autour du cadavre de la Lyche.

La Magicienne :          Laissez moi l'examiner, c'est une créature magique.

Le Voleur :                 Je n'ai aucune envie de toucher cette pourriture.

Le Ranger :                 OK, vas-y.

<Musique> : Ambiance de fête.

<Bruit> : La Magicienne fouille le cadavre de la Lyche.

La Magicienne :          Elle a deux pierres précieuses dans la poche

Le Barbare, l'Elfe et le Nain : Ouaaais !

La Magicienne :          Onze pièces d'or dans une petite sacoche

Le Barbare, l'Elfe et le Nain : Ouaaais !

La Magicienne :          Une clé dorée autour du cou

Le Barbare et le Nain : Ouaaais !

La Magicienne :          Une bague étrange ornée de symboles magiques

L'Elfe et le Nain : Ouaaais !

La Magicienne :          Et un magnifique livre de sorts !

Le Nain :                     Oh merde à la fin ! Mais pourquoi c'est toujours pour toi les objets !

Le Barbare :                C'est vrai, c'est chiant !

L'Elfe :                        Pourquoi on trouve pas un arc et des flèches magiques ?

La Magicienne :          Mais j'y peux rien moi !

Le Ranger :                 Calmez-vous les amis, la bague a peut-être un pouvoir spécial.

Le Barbare :                La magie c'est bon pour les femmes !

Le Nain :                     Nous on veut des casques et des armures !

Le Ranger :                 Vous allez voir on va tout partager.

Le Voleur :                 Je prends la clé.

La Magicienne :          Voilà.

<Bruit> : La Magicienne donne la clé au Voleur.

Le Ranger :                 Les pierres précieuses, pour l'Elfe.

L'Elfe :                        C'est pas mal.

Le Ranger :                 Les pièces d'or, pour le Nain.

<Bruit> : La Magicienne donne les pièces d'or au Nain.

Le Nain :                     Ouaaais !

Le Ranger :                 Et moi, je vais garder la bague.

La Magicienne :          Et voilà, tout le monde est content !

Le Barbare :                Non, moi chuis pas content !

Le Voleur :                 Tu n'a qu'à prendre un peu d'or.

Le Barbare :                J'en veux pas d'ton or pourris !

Le Ranger :                 Bon, il est temps d'aller voir ces portes.

<Bruit> : Le groupe marche vers les portes.

Le Barbare :                Quelle aventure débile !

Le Voleur :                 Le Barbare a l'air de fort méchante humeur.

Le Barbare :                Ca ira mieux quand j't'aurai cassé un bras !

<Son> : Jingle de fin d'épisode.

<Musique> : Ambiance de fête.

<VOIX OFF> :          Ne restez pas là, cet épisode est terminé.

Le Ranger :                 Hé c'est vachement brutal comme fin d'épisode !

<VOIX OFF> :          C'est normal, vous saurez tous dans l'épisode 11.

Le Ranger :                 Ah bon ! Bon ben salut !

<Son> : Chute de l'épisode.


Le Donjon de Naheulbeuk - Episode 11 - La Mort du Voleur et d'un Poulet.

<Musique> : Ambiance tendue.

La Magicienne :          Ah ouais qui va ouvrir la porte à gauche ?

Le Nain :                     J'n'ai pas envie d'me faire pourrir par un autre Zombie puant !

Le Ranger :                 Il faudrait peut-être détecter les pièges ?

Le Voleur :                 Huuuuuuum bon d'accord Ecartez-vous !

<Bruit> : Le Voleur examine la porte.

L'Elfe :                        Tu vois quelque chose ?

Le Voleur :                 Hé bien cette porte a l'air normale.

Le Ranger :                 Essaie encore

Le Voleur :                 Désolé je n'vois rien.

Le Barbare :                Essaie encore une fois.

Le Voleur :                 Tiens donc ! Il me semble voir un mécanisme étrange

La Magicienne :          Heureusement qu'on a insisté !

L'Elfe :                        Tu sauras le désarmer ?

Le Voleur :                 Sans problème ! Je vais glisser le passe-partout ici

<Bruit> : Le Voleur force le mécanisme du piège.

Le Voleur :                 Et tirer un peu sur la poignéée

La Magicienne :          Attention !

<Bruit> : Sortilège de Claptor de Mazrok et Dégats Critiques.

( Le Voleur :               Waaaaaaaahaaaïïïeeeeuuuuuh !!!

( Le Ranger :               Holala !

( L'Elfe :                      On va tous péter !

<Bruit> : Les restes du Voleur brûlent.

<Musique> : Conan le Barbare : Triste.

Le Nain :                     Hé ben !

L'Elfe :                        Mais mais qu'est-ce-que c'était ?

Le Ranger :                 Oh la galère ! Ca ressemble à un échec critique !

La Magicienne :          Il a pris un Claptor de Mazrok en pleine figure !

Le Nain :                     Un quoi ?

La Magicienne : C'est un sort que les prêtres de la dynastie de Vontorze utilisaient pour mbblmmbmm

<Bruit> : Le Ranger plaque sa main sur la bouche de la Magicienne qui essaie de parler.

Le Ranger :                 Ca suffira.

L'Elfe :                        Mais où est le Voleur ?

Le Ranger :                 C'est le petit tas de cendres devant la porte.

L'Elfe :                        Mais mais alors il est mort ?

La Magicienne :          Il a été brûlé au vingt-huitième degré.

Le Barbare :                Ca lui apprendra à faire le malin !

Le Ranger :                 Pas de panique, nous allons trouver un moyen de le ramener à la vie !

Le Nain :                     T'as un parchemin pour ressuciter les tas de cendres ?

Le Ranger :                 Mais non, mais

La Magicienne :          C'est foutu pour lui, il n'avait pas de Point de Destin !

Le Ranger :                 Allez vous m'faites marcher hein ?

Le Barbare :                Non.

Le Ranger :                 C'est une grosse blague très nulle et vous allez m'annoncer la chute !

Le Nain :                     Mais non !

Le Ranger :                 Mais on peut pas mourir comme ça !

La Magicienne :          Ben si.

<Musique> : Ambiance triste au piano.

L'Elfe :                        Après toutes ces aventures ! Après tout ce temps passé à parcourir le chateau ! Il disparait comme un moins que rien !

<Bruit> : L'Elfe éclate en sanglots.

Le Barbare :                Et voilà, ça chiale encore !

Le Ranger :                 Respectons une minute de silence pour la disparition de notre camarade

<Musique> : Hymne des Morts en Héro.

Le Nain :                     Ben moi j'm'ennuie, alors j'vais récupérer ses affaires !

<Musique> : L'Hymne fini en couac.

L'Elfe :                        Tu.. tu n'a donc pas de cœur ?!

Le Nain :                     C'est toujours mieux que de pas avoir de cervelle !

Le Ranger :                 Euuuh, bon tant pis pour le silence, on continue !

L'Elfe :                        J'vous causerai plus jamais !

Le Barbare :                Oh quel dommage !

La Magicienne :          Il faut quand même ouvrir cette porte !

Le Barbare :                Ouais !

Le Nain :                     Tout a brûlé à part la clé et le trousseau d'serrurier.

Le Ranger :                 Hé merde !

La Magicienne :          Alors ? Qui va ouvrir ?

Le Barbare :                Moi !

<Bruit> : Le Barbare ouvre la porte.

La Magicienne :          Préparez-vous !

<Bruit> : Le Nain sort sa hache.

Le Nain :                     A mooooort !

Le Ranger :                 Qu'est-ce-que tu vois ?

Le Barbare :                Rien du tout.

La Magicienne :          Comment ça rien du tout ?

Le Barbare :                C'est vous qui avez la torche.

La Magicienne :          Ah, hé ben je vais t'éclairer avec mon baton.

<Bruit> : La Magicienne lance un Sortilège de Lumière.

Le Nain :                     Alors ?

<Musique> : Ambiance tendue.

La Magicienne :          C'est une pièce moyenne remplie de meubles et de vieilles choses.

Le Nain :                     Ouais, on va tout fouiller !

Le Ranger :                 Tu crois que ça pourrait être la tanière de la Lyche ?

Le Barbare :                En tout cas, elle a la même odeur.

La Magicienne :          Y'a une grande bibliothèque.

Le Nain :                     Oh j'en ai marre, encore des livres !

Le Ranger :                 Entrons les amis !

<Bruit> : Le groupe entre dans la pièce et commence à la fouiller.

Le Barbare :                Moi j'm'occupe de l'armoire !

La Magicienne :          J'm'occupe de la bibliothèque !

L'Elfe :                        Je vais regarder dans la commode.

Le Nain :                     Et moi j'vais voir le coffre.

Le Ranger :                 Bon ben j'vais fouiller la table puisque c'est tout c'qui reste.

Le Barbare :                Y'a rien dans cette armoire à part des chiffons !

L'Elfe :                        C'est pareil dans la commode ! Quelle misère !

La Magicienne :          Je ne vois que des livres de cuisine et d'histoire de la musique.

Le Ranger :                 On perd du temps !

Le Nain :                     J'ai ouvert le coffre avec la clé dorée.

<Son> : Découverte d'un trésor.

Le Nain :                     Regardez !

<Bruit> : Le Nain ouvre le coffre.

<Musique> : Ambiance religieuse.

<Tous en même temps> : Hooooooooo !

Le Barbare :                Qu'est-ce-que c'est ?

L'Elfe :                        C'est une magnifique flûte en or !

Le Nain :                     Mais c'est pas vrai ça, y'a qu'des objets pourraves dans cette tour à la con !

Le Barbare :                Ouais, c'est lourd !

La Magicienne :          Elle est sans doute magique.

Le Nain :                     Et alors ? C'est quand même un objet d'Elfe !

L'Elfe :                        J'la prends !

<Bruit> : L'Elfe prend la flûte.

Le Barbare :                Ben voyons !

Le Ranger :                 Bon c'est pas la peine de rester plus longtemps !

<Bruit> : L'Elfe joue de la flûte.

Le Nain :                     Humf !

<Bruit> : Le Nain frappe l'Elfe qui finit sa musique par un couac.

L'Elfe :                        Maiheu !

Le Nain :                     Arrête de craner avec ton instrument !

<Bruit> : Le groupe se dirige vers la seconde porte.

Le Barbare :                En plus tu joues mal !

Le Ranger :                 Allons-y ! Il reste une porte.

La Magicienne :          Mais y'a plus personne pour s'occuper des pièges !

Le Ranger :                 J'vais m'en occuper.

Le Barbare :                J'en ai marre !

Le Nain :                     Hé regardez, là, dans le couloir !

La Magicienne :          Une créature nous barre la route !

<Son> : Jingle de danger.

<Bruit> : Un coq est en train de caqueter.

Le Ranger :                 Mais c'n'est pas une créature, c'est un poulet !

L'Elfe :                        Ce n'est pas un poulet, c'est un coq.

Le Barbare :                C'est l'enfoiré qui nous a réveillé ce matin !

Le Nain :                     A mooooort !

<Bruit> : Le Nain sort sa hache.

La Magicienne :          Nooon ! N'approchez pas !

<Musique> : Danger proche.

Le Barbare :                Quoi ?

La Magicienne :          C'est trop facile ! C'n'est certainement pas un coq ordinaire !

Le Nain :                     Bah quoi ? On s'en fout on l'explose !

Le Ranger :                 Non ! Elle a raison, c'est plutôt étrange.

La Magicienne :          Je crois que c'est un Changeur de Forme.

Le Barbare :                Un quoi ?

La Magicienne : Une créature qui prend l'apparence d'une autre. Tu t'approches d'un poulet et PAF !

<Son> : Jingle de surprise.

La Magicienne :          Tu te retrouves en face d'un monstre énorme.

Le Nain :                     T'es vachement négative quand même.

Le Barbare :                On peut même pas buter un poulet tranquille !

Le Ranger :                 Il faudrait s'assurer que c'est une volaille normale.

L'Elfe :                        Hé, j'pourrais lui tirer des flèche !

Le Ranger :                 Bonne idée !

La Magicienne :          Vas-y !

Le Nain :                     Mais t'as aucune chance de l'toucher !

<Musique> : Conan le Barbare : Fête.

L'Elfe :                        J'vais essayer !

<Bruit> : L'Elfe tire une flèche et le poulet l'esquive.

Le Ranger :                 Mince !

L'Elfe :                        Oh non, je l'ai raté !

Le Nain :                     Quelle surprise !

L'Elfe :                        J'essaye encore.

Le Ranger :                 Vas-y.

<Bruit> : L'Elfe tire une flèche et le poulet l'esquive.

L'Elfe :                        Holalaa !

Le Barbare :                C'est passé à deux mètres.

Le Ranger :                 Je commence à croire que l'Nain a raison

L'Elfe :                        C'est ça, hein ? dites que j'ai pas de talent !

Le Nain :                     C'est exactement c'que j'dis !

L'Elfe :                        Et ben j'essaye encore vous allez voir.

La Magicienne :          Allons bon !

<Bruit> : L'Elfe tire une flèche et le poulet l'esquive.

L'Elfe :                        Hé oh hé, mais il arrête pas d'bouger !

Le Barbare :                T'es vraiment nulle !

<Musique> : Combat ridicule.

Le Nain :                     Bon j'vais régler son compte à ce poulet, moi !

Le Barbare :                J'arrive !

<Bruit> : Le Nain et le Barbare sortent leurs armes.

Le Ranger :                 C'n'est pas très prudent !

La Magicienne :          C'est d'l'inconcience !

Le Nain :                     Poulet ! Poulet ! Viens par ici

Le Barbare :                Piou piou piouuu !

Le Nain :                     Vas-y chope-le !

<Bruit> : Le coq pousse des cris apeurés.

Le Barbare :                Ouais !

Le Nain :                     Yaaaah !

Le Barbare :                Enfoiré !

Le Ranger :                 On dirait qu'elle est normale cette bestiole.

Le Barbare :                Ouais !

La Magicienne :          Il va s'transformer tu va voir !

Le Nain :                     Yaaah !

Le Barbare :                Ouais !

<Bruit> : Le coq pousse un cri d'agonie.

L'Elfe :                        Ca y est, il est mort !

La Magicienne :          Ah zut !

Le Ranger :                 Quand je pense que j'ai cru a tes conneries !

La Magicienne :          Euh on peut se tromper, hein !

Le Ranger :                 Ouais, ça t'arrive un peu trop souvent.

Le Nain :                     Voilà ! On a un casse-croûte pour ce soir.

<Musique> : Ambiance tendue.

L'Elfe :                        Bon, qui va ouvrir la deuxième porte ?

Le Ranger :                 Je vais voir a quoi elle ressemble

<Bruit> : Le Ranger se dirige vers la porte.

La Magicienne :          Ecartez-vous ! Si jamais ça explose encore

Le Nain :                     On va pas être nombreux à se partager les huit milles pièce d'or.

Le Ranger :                 Humf c'est bien d'se sentir soutenu.

La Magicienne :          Euh, on a qu'a faire attention.

Le Barbare :                Bon alors, tu l'ouvre la porte ?

L'Elfe :                        On s'ennuie.

Le Ranger :                 Ouais, hé deux secondes, hein !

<Bruit> : Le Ranger examine la porte.

Le Ranger :                 Bon alors la porte a une poignée et pas de serrure.

Le Nain :                     Fais gaffe elle va s'transformer en poulet !

<Tous en même temps> : Le Nain et le Barbare : Héhéhéhé !

La Magicienne :          Oh, t'es con toi !

Le Ranger :                 C'est une porte en bois faites de planches ajustées et clouées avec une grande précision.

L'Elfe :                        Elle est piégée ou pas ?

Le Ranger :                 Attendez, euh bon euhmmh, à l’œil nu on voit rien, là, mais euh

La Magicienne :          Tourne la poignée !

Le Ranger :                 C'est pas si simple !

Le Nain :                     Ben si, tu mets ta main sur la poignée et tu tournes.

Le Barbare :                Je crois que tu a peur

Le Ranger :                 Moi ? Peur d'une porte ? Hahaha elle est bien bonne !

Le Nain :                     Alors, ouvre-la !

L'Elfe :                        Je prépare mon arc.

Le Ranger :                 J'vous ai pas encore raconté l'histoire du mec qui rencontre un Minotaure et

Le Barbare :                On s'en fout !

Le Ranger :                 Bon bon euh, au fait on a pas regardé si ma bague était magique.

<Tous en même temps> : La porte !

Le Ranger :                 Ouais, ouais, ouais ! Voilà bon ! Euh, bon ben j'ouvre !

Le Nain :                     Quand même !

<Bruit> : Le Ranger ouvre la porte.

<Son> : Suspense.

La Magicienne :          Alors ?

Le Barbare :                Bouh !!!

<Son> : Jingle de surprise.

Le Ranger :                 Haaaaa !

<Tous en même> : Hahahahaha !

Le Ranger :                 Ouais très drôle.

L'Elfe :                        Y'a quelque chose alors ?

Le Ranger :                 Oh, merde !

Le Barbare :                Qu'est-ce que tu vois ?

Le Ranger :                 Y'a deux balais et un seau dans un placard !

<Son> : Chute de l'épisode.


Le Donjon de Naheulbeuk - Episode 12 - Le bisou, les tambours, la nouvelle recrue

<Jingle début>

<ambiant calme>

Le Barbare :                Bah alors, qu'est-ce qu'on fait ?

Le Ranger :                Bah, on continue !

Le Nain :                    Mais c'est mal barré !

L’Elfe :                       Y'a a un mort et un disparu

La Magicienne :          Ca fait quand même 20% du groupe

Le Barbare :                Mais on trouve que des objets pourris

La Magicienne :          Et on ne sait pas où on est

L’Elfe  :                       Et puis j'ai déchiré mon sac à main

Le Ranger :                 Ce n'est pas ça qui va nous arrêter, hein ?

<ambiant suspense - bruits de mouches>

Le Ranger :                 Je veux dire vous n'allez pas abandonner maintenant ?

< Le Nain tousse >

<ambiant calme>

La Magicienne : Hem faut se rendre à l'évidence c'est peut-être le moment d'arrêter les frais

Le Nain :                     Je crois qu'on a pas le niveau pour cette quête

L’Elfe  :                       On peut sortir du donjon, et monter un orchestre ?

Le Ranger :                 Comment tu fais pour avoir des idées aussi débiles ?

L’Elfe  :                       Bah

Le Nain :                     C'est génétique !

Le Barbare :                On peut pas sortir, on est perdus !

La Magicienne :          Si seulement le troll nous avait donné un plan plus utile

Le Nain :                     C'est de votre faute, vous avez pas voulu lui donner l'Elfe !

L’Elfe  :                       Ho, J'en ai marre moi !

Le Ranger :                 On ne peut pas abandonner nos compagnons à n'importe quel troll !

Le Nain :                     C'est pas un compagnon, c'est une Elfe !

L’Elfe  :                       Tais-toi hein sinon je te tire une flèche !

Le Nain :                     C'est ça, vise-moi et tu toucheras la magicienne

La Magicienne :          Hey, du calme hein

Le Ranger :                 Toi tu ranges ton arc, et toi tu la fermes

Le Nain :                     Dis donc, t'es qui pour donner des ordres ?

Le Ranger :                 Heu bah

L’Elfe  :                       Et puis moi, je fais ce que je veux !

Le Nain :                     Justement, tu sais ce que tu peux en faire de ton arc ?

L’Elfe  :                       Connard !

<baston verbale Nain-Elfe>

Le Ranger :                 (soupir) et merde, ça recommence !

Le Barbare :                Alors, qu'est-ce qu'on fait ?

La Magicienne :          Faudrait commencer par calmer ces deux-là

Le Barbare :                OK

<deux pas Barbare>

<coup-douleur Nain>

<coup-douleur Elfe>

Le Nain :                     C'est bon, laches-moi !

Le Ranger :                 Ca commence à bien faire vos engueulades

L’Elfe  :                       Mais c'est toujours lui qui commence !

Le Ranger :                 Je sais ce que vous allez faire, vous allez vous faire un bisou

Le Nain :                     Quoi ????

L’Elfe :                       Hein ?

Le Nain :                     Mais t'es dingue !

Le Ranger :                 Mais c'est la seule manière de terminer cette dispute

L’Elfe :                       Je vais certainement mourir !

Le Ranger :                 Allez !

Le Nain :                     Je préférerai embrasser le cul d'un orque !

Le Barbare :                Faites un bisou !

( L’Elfe :                     non non non non !

( Le Nain :                  beuuuuahhh ça va pas !

Le Ranger :                 Le Barbare n'est pas aussi patient que moi

Le Barbare :                hmmmfffff.

Le Nain : (vite)            Ouais, ouais, c'est bon, pas la peine de me frapper

L’Elfe :                       Holala

Le Ranger :                 Allez !

Le Nain :                     Kisssss

L’Elfe :                       Kisssss

< Le Nain essuie sa bouche >

< L’Elfe essuie sa bouche >

Le Nain :                     Vraiment n'importe quoi !

L’Elfe :                       Je vais mourir de honte !

Le Ranger :                 Ca vous apprendra !

Le Nain :                     C'est de la dictature

La Magicienne :          Vous êtes mignons

L’Elfe :                       Ta gueule

Le Nain :                     Je vous déteste !

Le Ranger :                 Parfait on peut continuer

La Magicienne :          Attends un peu, j'aimerais bien examiner ta bague magique

Le Ranger :                 La voilà

La Magicienne :          humm c'est très bizarre

Le Ranger :                 Comment ça ?

La Magicienne :          Les lignes transversales forment un shmalok parfait

Le Nain :                     Ha ouais ?

La Magicienne :          Et vous voyez ici, les stipules sont déphasées

Le Barbare :                hmmm.

L’Elfe :                       C'est pas évident

La Magicienne :          En plus, y'a une roustade bipolaire sur l'ovale interne

Le Ranger :                 J'ai absolument rien compris

Le Barbare :                Alors, ça fait quoi cette bague ?

La Magicienne :          A coup sûr, elle améliore le potentiel cognitif

Le Nain :                     heuu ça te gênerai de parler normalement ?

La Magicienne :          Et bien, c'est un anneau d'intelligence !

Le Ranger :                 Fantastique !

<Jingle de trouvaille>

Le Ranger :                 Je vais l'essayer tout de suite

Le Nain :                     Faudrait mieux la donner à l'Elfe, hahaha

L’Elfe :                       Pourquoi tu dis ça ?

Le Nain :                     Laisse tomber

Le Ranger :                 Voilà, j'ai enfilé l'anneau !

Le Nain :                     Bah, je vois pas de changement

Le Ranger :                 Mais pourtant, je suis plus intelligent !

L’Elfe :                       T'es sûr ?



Le Ranger :                 Vous n'avez qu'à me poser des questions, et on va voir !

<Jingle de jeu télévisé>

Le Nain :                     Combien faut-il de Le Nains pour creuser en deux jours un tunnel de 28 mètres dans du granite ?

<bruit de tic-tac on>

Le Ranger :                 heuuu hum

Le Nain :                     C'est pourtant facile

Le Ranger :                 heuu.. je dois dire que je n'en sais rien !

<buzzer>

<bruit de tic-tac off>

Le Nain :                     C'est pas extra comme réponse

Le Ranger :                 Faudrait essayer une autre question

L’Elfe :                       Quelle distance atteindra la flèche tirée par un arc composite d'Elfe sylvain avec un vent de face de force 3 ?

<bruit de tic-tac on>

Le Ranger :                 houla

Le Barbare :                C'est vraiment une question d'Elfe !

L’Elfe :                       Alors ?

Le Ranger :                 heuu

La Magicienne :          Pas terrible cet objet magique

Le Ranger :                 heuu chais pas moi 650 mètres ?

<buzzer>

L’Elfe :                       Mais non, pas du tout !

Le Barbare :                Elle est pourrie ta bague

Le Ranger :                 Dis donc la magicienne, tu t'es foutue de moi ?

La Magicienne :          C'est possible que l'anneau soit réservé aux sorciers

Le Nain :                     Bah voyons, ça t'arrangerai bien !

Le Barbare :                J'en ai marre

Le Ranger :                 Bon, c'est pas grave, on va continuer à explorer le couloir

La Magicienne :          Allons-y !

<deplacement>

Le Ranger :                 Il est vraiment désert ce niveau

Le Nain :                     C'est vrai, on se croirait dans le cerveau d'un Elfe

L’Elfe :                       Tu pourrais garder tes commentaires minables ?

Le Nain :                     hahaha

<boum lointain>

La Magicienne :          Ecoutez !

<ambiant suspense>

Le Ranger :                 (chuchotant) quoi ?

L’Elfe :                       J'ai entendu un tambour

Le Barbare :                Moi aussi

Le Ranger :                 (chuchotant) je n'aime pas ça

<boum lointain>

L’Elfe :                       (chuchotant) et voilà, encore un

La Magicienne : La dernière fois qu'on m'a raconté une aventure avec des tambours, ça s'est mal terminé

L’Elfe  :                       (chuchotant) j'ai peur

Le Ranger :                 (chuchotant) tu veux parler de cette histoire dans les mines, avec ce hobbit qui fait tomber un squelette dans un puit ?

Le Nain :                     (très fort) ha ouais, et l'instant d'après y'a des milliers de gobelins qui sortent par les trous des murs !

La Magicienne :          chuuuut !

<boum lointain>

Le Ranger :                 (chuchotant) et ensuite ils sont poursuivis par un démon géant

Le Barbare :                Et le magicien, y tombe dans un fossé et y meurt

La Magicienne :          (chuchotant) ha merde !

<boum lointain>

Le Nain :                     (chuchotant) faut faire quelque chose !

Le Barbare :                ouais

<boum lointain différent>

La Magicienne :          on dirait que les tambours accélèrent

<ambiant guerre - tambours répétitifs débiles>

L’Elfe  :                       mais c'est terrible !

Le Ranger :                 pas de panique !

Le Barbare :                ouais, on va les buter !

Le Nain :                     regardez, y'a une porte à droite !

La Magicienne :          génial !

<course de la troupe>

Le Ranger :                 plus vite

Le Barbare :                ouais, ça va

La Magicienne :          ha poussez-vous !

Le Ranger :                 Stop !

Le Barbare :                quoi encore !

Le Ranger :                 et si jamais y'a un piège !

Le Nain :                     trop tard, on a pas le temps, je vais ouvrir !

La Magicienne :          attention !

Le Ranger :                 ha putain je le sens mal !

<bruit de porte>

<transformation des tambours en djembé + musique Ogre fade in>

Le Barbare :                holala

Le Nain :                     merde, qu'est-ce que c'est que ça !?

L’Elfe :                       et ben, on a retrouvé l'Ogre !

<musique stop>

L’Ogre :                      ouh ouh, kopins !

La Magicienne :          mais qu'est-ce qu'il fout là !

L’Elfe :                       et bien, il fait de la musique

Le Ranger :                 il a aussi retrouvé le Ménestrel !

L’Elfe :                       et c'est lui qui jouait du tambour !

Le Nain :                     on s'est encore fait avoir

Le Ménestrel :             bonjour, fiers aventuriers !

Le Ranger :                 (désabusé) ouais, salut !

L’Ogre            :                      akala zomva copain

La Magicienne :          il dit que le Ménestrel est vachement sympa

Le Nain :                     forcément c'est le seul qui supporte sa musique

Le Ménestrel :             alors comment trouvez-vous notre groupe ?

L’Elfe :                       super !

Le Nain :                     vraiment pourri

Le Barbare :                bof

La Magicienne :          les avis sont partagés

Le Ménestrel :             c'est que, voyez-vous, d'habitude c'est moi qui joue de la guitare

Le Nain :                     rien à foutre

Le Barbare :                bon, on se casse ?

La Magicienne :          mais qu'est-ce qu'on fait du ménestrel ?

Le Ménestrel :             c'est avec une joie immense que je vais me joindre à votre compagnie !

Le Ranger :                 heuuu

Le Nain :                     heu quelqu'un l'a invité ?

La Magicienne :          tu l'as invité toi ?

Le Ranger :                 bah non

Le Nain :                     c'est qui alors ?

Le Barbare :                c'est pas moi

La Magicienne :          c'est sans doute l'Ogre

L’Ogre            :                      golo !

L’Elfe :                       mais c'est super d'avoir un Ménestrel !

Le Ranger :                 hola, du calme, nous devons en discuter

Le Nain :                     mais c'est encore un mec complètement inutile

Le Ménestrel :             alors, nous partons bientôt ?

Le Nain :                     hey toi deux secondes hein

La Magicienne :          faut voir il pourrait remplacer le voleur

Le Barbare :                (agaçé) mais non

La Magicienne :          on a qu'à lui demander

Le Ranger :                 Ouais. Dis donc, tu pourrais nous en dire plus sur tes compétences ?

Le Ménestrel :             je suis un Le Ménestrel de niveau 3, mon père était barde et ma mère était boulangère

La Magicienne :          pas la peine de raconter ta vie !

Le Ranger :                 qu'est-ce que tu sais faire ?

Le Ménestrel :             je peux chanter, danser, jouer des instruments à cordes et des percussions, je sais aussi jongler, grimper aux arbres et faire des sacs en macramé.

L’Elfe :                       excellent !

Le Nain :                     c'est la misère !

Le Barbare :                ouais

Le Ranger :                 mais bon, est-ce que tu sais désamorcer des pièges, et ce genre de trucs ?

Le Ménestrel :             bien sûr, grace à ma dextérité, je peux sans problème exercer le métier d'un filou, d'un brigand, d'un

Le Barbare :                et est-ce que tu sais te battre ?

Le Ménestrel :             ma foi, je suis assez bon avec un baton. Regardez !

<mouvements de baton>

Le Barbare :                mouais.

La Magicienne :          fais gaffe !

<coup + douleur Ranger>

Le Ranger :                 merde tu pourrais faire attention !

Le Nain :                     c'est comme l'Elfe il a une compétence pour toucher les équipiers !

Le Ménestrel :             (riant jaune) ha ha. excusez-moi ! Je suis vraiment confus !

La Magicienne :          bon alors, qu'est-ce qu'on fait ?

Le Ranger :                 il m'a presque cassé un bras, mais je pense qu'il peut venir avec nous !

L’Elfe :                       moi aussi ! Il est super !

L’Ogre :                      golo !

Le Nain :                     pas moi ! C'est un nase !

Le Barbare :                moi j'men fous

La Magicienne :          ça va pour moi

Le Ranger :                 et bien dans ce cas, nous t'acceptons dans notre compagnie !

<Jingle>

Le Ménestrel :             merci, vous ne serez pas déçus !

Le Nain :                     bon alors, on y va ?

La Magicienne :          le temps de boire un coup, et je suis prête !

Le Ménestrel :             heu dites-moi, vous êtes au courant pour cet étage ?

Le Ranger :                 non, tu sais quelque chose ?

Le Ménestrel :             il est abandonné, car il parait que c'est la tanière d'un démon très puissant !

La Magicienne :          un démon ??

Le Nain :                     putain, encore la chance !

<Jingle fin>


Le Donjon de Naheulbeuk - Episode 13 – Le Démon

<Jingle terreur>

Voix off :                    ATTENTION vous êtes à présent dans l'épisode maudit du Donjon de Naheulbeuk

<Jingle terreur>

Voix off :                    Il s'agit de l'épisode au chiffre 13

<cris de panique>

Voix off :                    Des scènes VIOLENTES peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes

Jeune :                        hey, attention, ma sensibilité !

Voix off :                    (plus bas) excuse-moi, je t'avais pas vu

Jeune :                        (s'éloignant) ouais bon ça va

Voix off :                    d'une seconde à l'autre, vous allez être plongé (fondu sortie on) dans un monde sans PITIE ou règne la terreur et qui hey hey. le micro !

<Jingle début d'épisode>

Le Nain :                     alors, on se casse d'ici ou quoi ?

La Magicienne :          deux secondes !

Le Ranger :                 il n'était pas prévu qu'on affronte un Démon !

Le Nain :                     bah y'avait pas grand-chose de prévu de toutes façons

Le Barbare :                c'est vrai ça !

Le Ménestrel :             on peut certainement fuir et quitter cet étage

L’Elfe :                       tout à fait !

Le Ranger :                 mais la voix off a dit qu'il y aurait des scènes violentes

Le Nain :                     en tout cas c'est pas en restant ici qu'on va trouver la solution

L’Ogre :                      golo

La Magicienne :          il reste (cherche) une partie du couloir à gauche à explorer

Le Ménestrel :             allons-y, et que la bonne fortune guide nos pas sur les chemins de l'amitié !

<bruits d'oiseaux>

L’Ogre :                      huk ?

Le Nain :                     hein ?

L’Elfe :                       ha, j'aime la poésie

Le Barbare :                pas moi

Le Ranger :                 suivez-moi !

Le Nain :                     (loin) et faites donc taire ce ménestrel !

<troupe déplace on>

L’Elfe :                       comment on peut combattre un Le Démon ?

La Magicienne :          les armes standard ne peuvent pas les atteindre

Le Nain :                     il faut les tremper dans du sang d'L’Elfe !

L’Elfe :                       bheeeueahhh !!!

<troupe déplace off>

Le Ranger :                 le couloir tourne à gauche !

La Magicienne :          bien, c'est noté

<troupe déplace on>

Le Ménestrel :             au fait, quel est le but de notre mission ?

<musique épisode 1 on>

Le Ranger :                 nous devons retrouver la

<musique épisode 1 foire>

Le Nain :                     j'ai pas envie d'écouter encore cette histoire

La Magicienne :          c'est vrai quoi !

<ambiance contrebasse on>

Le Ménestrel :             ha oui mais..

L’Elfe :                       nous devons récupérer une statuette

Le Ménestrel :             ce n'est pas très original !

Le Nain :                     hey, si t'es pas content tu peux te casser !

Le Ranger :                 stop !

<keskya>

<ambiance suspense on>

La Magicienne :          une énoooorme porte !

<Jingle terreur>

L’Elfe :                       incroyable !

Le Ranger :                 et vous avez vu comme le couloir s'est élargi ?

Le Ménestrel :             oui, c'est impressionnant

La Magicienne :          une grosse porte, et un gros couloir

Le Nain :                     sans doute pour une  créature massive !

L’Elfe :                       vous voulez dire que

Le Barbare :                ouais !

La Magicienne :          c'est l'antre du DEMON !

<Jingle terreur>

Le Nain :                     bah faut pas rester ici alors !

Le Ranger :                 au moins maintenant on sait qu'on ne tombera pas sur lui par hasard

La Magicienne :          il y a certainement une sortie un peu plus loin

Le Ménestrel :             mais vous ne souhaitez pas savoir ce qu'il y a dans cette salle ?

( Le Nain :                  non merci !

( Le Ranger :               non merci !

( La Magicienne :        non merci !

L’Ogre :                      dam zog agol ixpe

La Magicienne :          il dit que vaincre un Démon donne beaucoup d'expérience

Le Nain :                     c'est vrai mais

Le Ranger :                 ils ont des façons particulièrement horribles de tuer les gens

L’Elfe :                       je n'ai vraiment pas envie d'en savoir plus

Le Nain :                     ils peuvent te faire souffrir pendant des jours

Le Barbare :                ouais !

Le Nain :                     ils te coupent les bras et t'obligent à courir pied nus dans les orties

L’Elfe :                       mais c'est horrible !

Le Ranger :                 ouais, ben tirons-nous

Le Ménestrel :             et quel niveau faut-il pour affronter un Démon ?

La Magicienne :          au moins du niveau 6 !

Le Nain :                     et encore, c'est pas gagné !

Le Ménestrel :             alors, de quel niveau êtes-vous ?

<ambiant suspense>

Le Ranger :                 bah

La Magicienne :          moi heu je suis niveau 1 mais je dois pas être loin du 2

L’Elfe :                       je suis niveau 1 aussi

Le Ménestrel :             ah bon ?

L’Ogre :                      takala eto dab talof !

La Magicienne :          il dit qu'il sait pas et qu'il s'en fout

Le Nain :                     moi je suis niveau 2 !

Le Ranger :                 vraiment ?

Le Nain :                     heu ouais, presque..

Le Barbare :                je suis niveau 1 mais j'ai beaucoup tué !

Le Ménestrel :             mais alors, seul le Ranger est expérimenté ?

Le Ranger :                 heuu ouais enfin si on veut j'ai

La Magicienne :          t'es aussi de niveau 1 ?

Le Ranger :                 heu oui

Le Nain :                     ha bah merde alors !

Le Ranger :                 mais j'ai déjà fait une quête avant !

L’Elfe :                       quel genre de quête ?

Le Ranger :                 j'ai du chercher dans tout le village pour retrouver les poules de mon grand-père qui s'étaient enfuies

L’Ogre :                      huh huh

Le Ranger :                 quoi, ça te fait rire toi ?

Le Nain :                     ouais moi aussi ça me fait rire

Le Ménestrel :             la misère des amis n'est pas plus amusante que la vue d'un jardin dont la flore est mourante

L’Elfe :                       ho, c'est tellement joli !

Le Nain :                     mais qu'est-ce qu'il dit lui ?

Le Ménestrel :             j'ai pensé qu'un peu de poésie pourrait

Le Barbare :                ta gueule

La Magicienne :          en tout cas pour le moment, on ferait mieux de s'éloigner !

Le Ranger :                 avec vos conneries vous allez finir par attirer les bestioles !

Le Nain :                     tu crois vraiment qu'un Démon endormi depuis des années va se réveiller parce qu'on

Le Ranger :                 mais qu'est-ce que

<bruit de porte qui s'ouvre>

Le Démon :                 eh oh, c'est pas un peu fini ce bordel ??!

La Magicienne : (s'évanouit) haaaaa.

<chute La Magicienne>

Le Nain :                     haaaa !!!!

Le Ranger :                 le Démon !

<event terreur>

L’Elfe :                       la magicienne s'est évanouie !

Le Ranger :                 ha, zut !

Le Barbare :                merde !

Le Démon :                 par les tentacules de Gzor, qu'est-ce que vous faites devant ma porte ?

Le Nain :                     hey dis donc espèce de gros (main devant la bouche) machin dégueulasse ah putain

Le Ranger :                 nan nan nan nous étions perdus dans le couloir, et nous allions passer notre chemin, votre grandeur infernale

Le Démon :                 je n'apprécie pas d'être réveillé par des aventuriers bruyants !

L’Ogre :                      takala kopaing

Le Ranger : (chuchotant) réveillez la magicienne !

Le Barbare :                ça marche

<coup + douleur magicienne>

L’Elfe :                       doucement, espèce de brute

La Magicienne :          haaa.

Le Démon : (lointain) hé ho !

Le Ranger :                 allez, relèves-toi !

La Magicienne :          qu'est-ce qui m'arrive ?

L’Elfe :                       tu as perdu connaissance

Le Démon :                 vous m'écoutez oui ?

La Magicienne : ha ha vous allez rire, pendant une seconde j'avais cru voir un Golbargh !

Le Nain :                     ce serait pas un genre de grand reptile avec 4 bras et des dents pointues?

Le Ranger :                 et il aurait la peau rouge et bleue et grande queue pleine de piquants ?

Le Ménestrel :             et ses yeux brillent d'une intelligence malveillante

La Magicienne :          oui, c'est exactement ça !

Le Nain :                     bah t'as raison, il est devant nous !

Le Démon :                 hééééé !

La Magicienne : (s'évanouit) Haaaaaaa

<chute La Magicienne>

L’Ogre :                      holala

Le Ranger :                 ha putain !

Le Démon :                 ça vous ennuierai de faire moins de bruit ?

L’Elfe :                       vous avez fait peur à la magicienne !

Le Démon :                 il lui faut pas grand-chose !

Le Ranger :                 pardonnez cette agitation, noble créature, nous allons quitter cet endroit au plus vite

Le Barbare : (loin)      allez, réveilles-toi !

<coup + douleur magicienne>

La Magicienne : (loin) ahhhhh

Le Ménestrel :             peut-on savoir ce qu'un puissant Démon comme vous fait dans ce chateau ridicule ?

Le Ranger : (entre ses dents) ah meeerde

<ambiant raconte histoire>

Le Démon :                 c'est une bonne question, voyageur

Le Ménestrel :             nous vous écoutons !

Le Démon :                 c'était il y a bien longtemps plus de 30 ans !

L’Elfe :                       et ben !

Le Ranger :                 tais-toi

Le Démon :                 Zangdar voulait m'obliger à rester pour défendre son donjon pourri

L’Elfe :                       et alors ?

La Magicienne :          silence !

Le Démon :                 j'ai refusé ! Alors il m'a lancé un sortilège et depuis, je suis coincé ici !

Le Ménestrel :                         un sortilège ?

Le Ranger :                 il doit être d'une puissance incroyable, ce Zangdar

Le Démon :                 pas du tout il m'a seulement lancé un sort qui interdit d'emprunter les escaliers !

Le Nain :                     hein ??

La Magicienne :          et alors ?

Le Démon :                 et alors, pour sortir de cet étage, il faut absolument emprunter un escalier !

Le Ranger :                 ha ha ha, c'est complètement con ! ha ha ha (rires stop)

Le Nain :                     ha ha ha ! Ha ha ha (rires stop)

Le Démon :                 vous trouvez ça drôle !!

Le Ranger :                 heuu non enfin

L’Elfe :                       et qu'est-ce qui s'est passé ensuite ?

Le Démon :                 j'étais très énervé, j'ai décidé de tuer tous ceux qui voudraient passer par ce couloir

<ambiant suspense>

Le Ménestrel :                         haaaa oui

Le Nain :                     bah oui, hein, vous avez bien fait !

La Magicienne :          c'est normal, hein !

Le Barbare :                hem

Le Ranger :                 et bien vous savez quoi, on va vous laisser dormir !

La Magicienne :          c'est ça, oui, on a encore de la route à faire !

Le Nain :                     foutons le camp !

Le Barbare :                bon, bah salut !

L’Ogre :                      zog zog !

Le Démon :                 attendez !

<bruit de tonnerre>

<ambiant terreur>

Le Démon :                 je dois quand même vous massacrer !

Le Ranger :                 ha mais non, écoutez heu

L’Elfe :                       bouhouhou.

L’Ogre :                      holala

Le Nain :                     est-ce que j'irai au Paradis des Nains ?

Le Ménestrel :             quelle tragédie, quelle misère !

Le Ranger :                 préparez-vous à courir !

La Magicienne : heuu dites-moi, noble Démon, vous êtes donc le serviteur de Zangdar?

Le Démon :                 bien sûr que non ! Je le déteste !

La Magicienne :          mais si vous nous tuez, vous lui rendez service !

Le Ranger : (très vite) ha oui oui oui oui, elle a raison !

Le Démon :                 qu'est-ce que vous racontez ?

Le Barbare :                on est là pour lui péter la gueule

Le Nain :                     si on crève, il sera vachement content !

Le Démon :                 par l’œil de Cerbère, vous avez raison !

Le Ménestrel :                         il serait sage de nous épargner !

Le Démon :                 hum très bien, je vous laisse partir !

( Le Ranger :               ouais !

( Le Nain :                  ouais !

( L’Elfe :                     super !

( L’Ogre :                    golo !

( Le Ménestrel :           extra !

<djingle victoire>

Le Démon :                 prenez cet objet pour continuer votre quête

<bruit tambourin>

Le Ranger :                 ha bah merci

Le Démon :                 adieu !

<porte qui claque>

La Magicienne : (soupir)

L’Ogre :                      copaing !

Le Nain :                     qu'est-ce que c'est que ce truc ?

Le Ménestrel :             c'est un superbe tambourin en peau de yack avec des grelots d'argent

L’Elfe :                       très joli

Le Barbare :                et surtout vachement utile !

Le Nain :                     ha ha ha

Le Ranger :                 bon, bah on va donner cet objet au Le Ménestrel, tiens !

<tambourin vole + attrape>

Le Ménestrel :             merci, j'en ferai bon usage !

Le Nain :                     moi je lui ai trouvé un usage, mais c'est dans les toilettes que ça se passe !

La Magicienne :          ho, t'es dégueulasse

L’Ogre :                      huh huh

Le Ranger :                 allez hop, en route vers notre destin !

<event fin>


Le Donjon de Naheulbeuk - Episode 14 – Les niveaux et le conseiller

Le Ranger :                 on s'en est pas trop mal tiré !

L’Elfe :                       quelle horrible créature !

Le Nain :                     hey, les démons c'est pas fait pour être joli !

La Magicienne :          heureusement que j'étais là tout de même !

Le Ménestrel :             tu nous as sauvé d'une bien pénible fin

<Jingle>

VOIX OFF:                la magicienne gagne un niveau

<Jingle>

Le Ranger :                 c'était quoi ça ?

La Magicienne :          hey, vous avez entendu j'ai gagné un niveau !

Le Nain :                     quoi ??? Mais c'est pas possible !!

La Magicienne :          je suis niveau 2 ouaiiissss ha ha haaaaa !

L’Elfe :                       c'est super !

L’Ogre :                      akala makk'doh !

La Magicienne :          ouais ouais ouaiiiis

Le Nain :                     et pourquoi nous on est pas niveau 2 ??

Le Ranger :                 il faut croire qu'elle est plus intelligente

La Magicienne :          j'ai accès à des nouveaux sorts, regardez !

<bruit du grimoire qu'on tourne rapidement>

Le Nain :                     ha tiens, je suis dégoûté

La Magicienne :          ha, voilà !

Le Ranger :                 et quels sont ces nouveaux sorts ?

La Magicienne :          soins des blessures à la tête

L’Elfe :                       c'est bien utile si on se cogne dans une porte de placard

La Magicienne :          là, y'a retour de la femme aimée, résultats garantis

Le Barbare :                moi j'aime personne

La Magicienne :          boule de feu majeure, avec bonus contre les capes magiques

Le Ranger :                 haaaaa, c'est déjà mieux !

La Magicienne : et puis éclair en chaine +2, flèche d'acide, contrôle mental des rongeurs

Le Nain :                     ouais. super, on va dompter des rats

La Magicienne : vidage de la corbeille, dispersion astrale, heu. malédiction du bras droit

Le Ranger :                 ouais, bon, bah on va peut-être s'arrêter là hein

La Magicienne :          mais j'ai envie d'apprendre des nouveaux sorts !

Le Nain :                     bah t'es gentille, t'attendra un peu qu'on fasse une pause hein !

Le Ménestrel :             que diriez-vous d'avancer un peu ?

L’Elfe :                       ouiiiii

Le Ranger :                 allez, on y va !

<déplacement on>

L’Ogre :                      agaldo exta ol !

La Magicienne :          il dit qu'il aimerai bien sortir de cet étage

Le Barbare :                à part des poulets, y'a rien à buter

Le Ranger :                 stop !

<keskya>

<déplacement off>

Le Ménestrel :             (mystérieux) un escalier qui descend, dans les profondeurs obscures

L’Elfe :                       mais non, y'a à peine 5 mètres et ça se termine en cul de sac

Le Nain :                     bah toi tu sais mieux que tout le monde, forcément !

L’Elfe :                       mais tu sais bien que

Le Ranger :                 heu ouais, on sait, tu vois dans la nuit

Le Ménestrel :             (décidé) je vais descendre pour en savoir plus

Le Nain :                     fais une détection des pièges !

Le Ménestrel :             évidemment !

<ambiant descente>

<bruits de pas>

Le Nain :                     (narquois) je sens venir le tas de cendres !

La Magicienne :          tu trouves ça drôle toi ?

Le Nain :                     ouais !

Le Ranger :                 (écho) alors ?

Le Ménestrel :             (écho) rien du tout, vous pouvez venir !

<déplacement on>

Le Nain :                     à quoi ça sert de descendre si on peut pas aller plus loin !

La Magicienne :          parce que c'est l'unique chemin ?

<déplacement off>

Le Ranger :                 fais voir ce mur ?

L’Elfe :                       regardez, une autre énigme !

La Magicienne :          ha, oui ! L'énigme numéro 7 !

Le Ranger :                 mais on en a raté 5 !

Le Nain :                     tant mieux, on arrivera plus vite au trésor !

Le Barbare :                alors, qu'est-ce que ça raconte ?

La Magicienne :          c'est une poésie

Le Nain :                     (loin) meeeerde

Le Ménestrel :             jamais je ne suis loin de mon autre jumelle, on m'associe souvent au parfum vomitif d'une partie du corps qui n'est pas vraiment belle, localisée fort loin de l'organe olfactif

Le Barbare :                holala

Le Ranger :                 c'est vraiment ce qui est écrit ?

Le Ménestrel :             tout à fait

L’Ogre :                      huh huh

Le Nain :                     décidément la poésie c'est pas mon truc !

La Magicienne :          bah en gros, c'est un truc qui pue et qui est loin du nez !

Le Barbare :                hum

Le Ranger :                 heuu

Le Nain :                     j'ai trouvé !

Le Barbare :                chaussette !

<Jingle>

<ouverture du mur>

Le Ranger :                 ouais, bravo !

Le Barbare :                facile !

Le Nain :                     hey, j'avais trouvé aussi !

<Jingle>

VOIX OFF :               le Barbare gagne un niveau

<Jingle>

Le Nain :                     quoi ?

Le Barbare :                ouais, cool !!

La Magicienne :          ha, bah lui aussi !

Le Nain :                     et merde, et moi alors !

Le Ranger :                 c'est toujours pareil pour les niveaux, quand quelqu'un en gagne un les autres suivent peu après

Le Nain :                     ouais, c'est ça, sauf pour les Nains !

Le Barbare :                bah, ça viendra

Le Nain :                     j'm'en fous, j'avais trouvé la réponse aussi !

L’Elfe :                       et qu'est-ce que tu peux faire avec ton niveau ?

Le Barbare :                je peux frapper plus fort, et je peux prendre une épée dans chaque main

Le Ménestrel :             on dirait aussi que tu fais des phrases plus longues !

La Magicienne :          il a du gagner de l'intelligence

Le Nain :                     et gnagnagnagna !

L’Elfe :                       hoooo, fais pas la gueule

Le Nain :                     et toi tu me laches !

L’Ogre :                      holala

Le Ranger :                 bon, on ne va pas y passer la journée hein !

La Magicienne :          une nouvelle partie du donjon s'offre à nous

Le Ménestrel :             l'abime de l'inconnu appelle à lui la joie des compagnons qui heauiiee

<coup du Barbare>

Le Barbare :                je suis aussi plus rapide

Le Ranger :                 effectivement, joli coup !

Le Ménestrel :             (parlant du nez) ho, mais non !! Je suis défiguré !

L’Elfe :                       attends, je vais te soigner !

Le Ménestrel :             (parlant du nez) attention, c'est sensible

Le Barbare :                bon, on avance ?

Le Nain :                     moi je bouge pas tant que j'ai pas mon niveau 2 !

Le Ranger :                 c'est ça, reste là, et puis nous on y va !

La Magicienne :          tu l'auras plus tard ton niveau !

Le Nain :                     chaussette !!!

L’Elfe  :                       c'est trop tard, c'est le Barbare qui a trouvé !

Le Nain :                     chaussette !!!

La Magicienne :          allez, viens !

Le Nain :                     Chaussette !! Putain, vous allez me le donner mon niveau ??!

Le Ranger :                 (plus bas) ha, ce qu'il est lourd !

Le Barbare :                bon bah moi j'y vais !

La Magicienne :          je te suis !

<déplacement on>

Le Nain :                     (loin) chaussette ! chaussette !

Le Ménestrel :             il finira par se lasser

Le Nain :                     (plus loin, criant) chaussette !

Le Ranger :                 en attendant, il faut explorer ce couloir

<transition>

Voix off :                    une heure plus tard

<boum>

La Magicienne : bon, bah c'est la dernière porte à cet étage, ensuite il faudra descendre au suivant

Le Ranger :                 et toujours pas de statuette

L’Elfe :                       mais on a quand-même trouvé des objets !

Le Barbare :                tu parles, c'est nul !

L’Ogre :                      huh huh

Le Ménestrel :             ne soyez pas défaitistes, les amis

Le Ranger :                 faut avouer on a pas trouvé des trucs extraordinaires

Le Barbare :                et on a seulement tué deux gobelins et un rat mutant

La Magicienne : on a une coupe en argent, des ustensiles de cuisine, une peluche qui fait <huaa> quand on appuie dessus, 4 pièces d'or, une oreille de porc séchée, un saucisson sec

Le Nain :                     et je suis toujours de niveau 1 !

Le Ranger :                 moi aussi, et je fais pas chier le monde !

La Magicienne :          attendez, y'a aussi cet étrange objet brillant

Le Ménestrel :             il est peut-être temps de l'examiner, qu'en pensez-vous ?

Le Barbare :                ouais, mais vite !

Le Ranger :                 alors, faites voir.

<musique suspense>

La Magicienne :          c'est grand comme la main

Le Ménestrel :             et large comme une fourchette

Le Nain :                     y'a des trucs marqués dessus, là

La Magicienne :          oui, on dirait des runes

Le Ranger :                 ça serait magique ?

La Magicienne :          non, ça m'étonnerait, je ne sens aucune vibration !

L’Elfe :                       et les trous là, c'est pour quoi ?

Le Nain :                     vous croyez que ça peut se vendre ?

L’Elfe :                       qu'est-ce que ça fait si on souffle dedans ?

Le Ranger :                 mais pourquoi tu veux souffler dedans ?

L’Elfe :                       bah heu rien, c'est juste une idée

Le Ranger :                 d'accord, j'essaie

< inspiration + notes harmonica >

Le Ménestrel :             ha, mais c'est encore un instrument !

L’Elfe :                       mais c'est génial !

Le Ranger :                 je le garde avec moi, il a peut-être un pouvoir spécial

< notes harmonica >

Le Nain :                     (plus loin) et moi j'aimerai pouvoir le jeter par la fenêtre

Le Ménestrel :             attention, j'entends quelque chose !

La Magicienne :          (chuchotant) c'est la porte qui s'ouvre !

<bruit de porte + trousseau de clef>

<ouverture de porte>

Reivax :                      nana na na na naaaaa (chantonne)

<trousseau de clef>

Le Barbare :                hey toi, bouges pas !

<arme dégaine>

<musique suspense>

Reivax :                      hein ??? Mais, mais qu'est-ce que c'est que

Le Nain :                     rends-toi et donnes ton or !

Reivax :                      Ha.. heu vous êtes les aventuriers qui.

L’Ogre :                      shlova !

La Magicienne :          exactement !

Reivax :                      vous tombez mal, j'allais justement partir mais

Le Ranger :                 encerclez-le !

<musique action>

<course équipement>

Reivax :                      hey du calme ! holaaa !

Le Barbare :                je peux le tabasser maintenant ?

Reivax :                      heuu non non non

La Magicienne :          mais non attends, on ne sait même pas qui c'est !

Le Ranger :                 c'est vrai ça qui es-tu ??

Le Barbare :                parles !

Reivax :                      he bien. heuu personne, je suis juste. le type qui vide les poubelles

L’Elfe :                       mais je ne vois aucune poubelle

Reivax :                       hein ? heuu oui  en fait j'allais justement les chercher

Le Ménestrel :             dis-moi, tu es fort bien habillé pour un domestique

Reivax :                      oui en fait, vous voyez je je je

La Magicienne :          regardez ce qui est écrit sur la porte !

<musique dramatique>

Reivax :                      (la tête dans les mains) ho non

Le Ranger :                 bureau de Reivax, grand conseiller de Zangdar

<musique dramatique>

Reivax :                      ce n'est pas ce que vous croyez, heuu

Le Ranger :                 ainsi donc, tu as essayé de nous rouler !

Reivax :                      hoooo.

Le Barbare :                han ! hann ! han !

<coups + douleur Reivax>

Reivax :                      (pleurnichard) écoutez je ne sais rien

Le Barbare :                hannnn ! han !

<coups + douleur Reivax>

Reivax :                      hahhh

Le Nain :                     alors, tu vas parler ?

Reivax :                      mais hee. vous ne m'avez même pas posé de questions

La Magicienne :          (fataliste) ah bah oui, c'est vrai !

Le Ménestrel :             la souffrance n'est jamais vaine, ô toi voyageur qui (coupé)

Le Nain :                     écrase !

Le Ranger :                 bon alors heu que sais-tu de la statuette de Gladeulfeurha ?

<coup + douleur>

Reivax :                      je ne sais rien du tout !

<coup + douleur>

<dégaine>

Le Nain :                     et si je lui plantais mon couteau dans l’œil ?

Le Barbare :                t'es pas assez grand !

Le Nain :                     ha, mince alors

L’Elfe :                       on pourrait lui couper les cheveux avec mes ciseaux ?

La Magicienne :          ha, mais t'as encore rien compris toi !

Le Ranger :                 on ne torture pas les gens en leur coupant les cheveux !

Le Nain :                     ha ha

Le Ranger :                 frappe-le !

Reivax :                      ha mais non, écoutez

<coup + douleur>

L’Ogre :                      olka broum etso he he

La Magicienne :          il dit qu'il peut lui arracher les bras

Le Nain :                     ouais, bonne idée !!

Reivax :                      (panique) hey, mais ça va pas !! Attendez

Le Nain :                     vas-y, on le tient

Reivax :                      non ! non ! je vais parler !!!!

L’Ogre :                      holala

Le Ranger :                 Alors ? On t'écoute ?

Reivax :                      heuu mon maitre garde la statuette dans son sanctuaire

Le Ménestrel :             continue, mon ami, tu es sur la bonne voie

Reivax :                      il il n'est pas très puissant, mais il s'entoure d'un champ de force indestructible

Le Ranger :                 ha merde, ça va pas être facile

La Magicienne :          alors, comment fait-on pour l'anéantir ?

Reivax :                      et bien vu votre niveau. heuu vous n'avez aucune chance

Le Barbare :                mauvaise réponse

<coup + douleur>

Le Nain :                     je sais ! Je vais lui scier la jambe avec une cuiller à soupe !

Reivax :                      non non non nooooooooooon !! Je connais un moyen !

Le Barbare :                parle !

Reivax :                      le point faible de Zangdar est

<musique de fin>

<ambiance sympa>

Le Ranger :                 ho mais non, il nous refait le coup de la fin foireuse !

VOIX OFF :               toutes les révélations seront faites dans l'épisode 15, le chapitre final de cette aventure

Le Ranger :                 ouais, bon, à plus tard !

<musique de fin>


Le Donjon de Naheulbeuk - Episode 15 – Zangdar

<Intro>

Voix off :                    Voici maintenant l'épisode 15 du donjon de Naheulbeuk

<musique>

Voix off :                    dans cette partie finale, vous découvrirez

POC :                         chuuut !

Voix off :                    ben quoi ?

POC :                         c'est pas la peine de tout raconter, allez on enchaine !

Voix off :                    hooo pffff

<musique mouvementée>

Le Ranger :                 regardez, on est arrivés !

La Magicienne :          c'est la porte de l'antre de Zangdar

Le Nain :                     ouais sauf si le conseiller nous a menti !

Le Barbare :                mais non !

Le Ranger :                 dans ce cas on pourra toujours aller le détacher et le torturer à nouveau !

Le Ménestrel :             il me semble que le Barbare a été persuasif

Le Ranger :                 bon, alors vous êtes prêts pour la bataille finale ?

L’Elfe :                       ouiii !

La Magicienne :          ok pour moi !

L’Ogre :                      goloooo

Le Ménestrel :             je suis prêt !

Le Nain :                     moi j'aime pas ton plan !

Le Ranger :                 et toi, c'est pas le moment de faire chier !

Le Nain :                     j'aime pas ton plan quand même !

Le Barbare :                c'est un plan de merde

Le Ranger :                 on a rien d'autre pour le moment

Le Barbare :                cette façon de combattre est très lache

Le Nain :                     et on va avoir l'air cons !

L’Elfe :                       mais non pas du tout !

Le Ménestrel :             au contraire, c'est plutôt malin

Le Ranger :                 si on s'enfuit on sera laches, et en plus on sera pauvres

Le Barbare :                ah ouais

Le Nain :                     ouais mais quand même.

L’Ogre :                      zyva doordo glorkou !

La Magicienne :          il veut qu'on ouvre cette porte et qu'on en finisse

Le Nain :                     moi aussi !

Le Ranger :                 bon alors taisez-vous et on attaque

<event musique>

Le Ménestrel :             attention, j'ouvre la porte !

<porte qui s'ouvre>

<ambiance glauque>

Le Ménestrel :             et voilà

Le Ranger :                 magicienne, lumière !

La Magicienne :          ça marche !

<effet lumière magique>

Le Nain :                     et ben, qu'est-ce que c'est que ça ?

L’Ogre :                      holaaaa

L’Elfe :                       vous avez vu comme le tapis est horrible ?!

Le Ranger :                 heuu non mais par contre

<cri zarbi>

<musique accélère>

Le Ménestrel :             quelle est donc cette créature ?

La Magicienne :          aiiiieee

Le Ranger :                 ça doit être le truc qui garde Zangdar

La Magicienne :          c'est un golem de fer !

Le Ménestrel :             tout est perdu, il faut partir

Le Barbare :                la deuxième porte est derrière lui

<musique calme avant la tempête>

Le Nain :                     bougez pas !

<dégaine>

Le Ranger :                 qu'est-ce que tu fais ??

Le Nain :                     j'attaque !

La Magicienne :          non arrête !!!

Le Ranger :                 ha non, mais c'est pas vrai !

<musique bataille>

Le Nain :                     (charge) ahhhhhhhhhhhhhhhhhhyahhhhh

<course du Nain>

<cri zarbi>

Le Barbare :                attends moi !

<baston Nain-golem>

Le Nain :                     (echo) argghhhhhhhllllll ! (gargouillis)

<warp zone>

<ambiant paradis on>

L’Ange :                     tagazoc !

Le Nain :                     keuff keuuff haauuhhh

L’Ange :                     te revoilà, mon frère !

Le Nain :                     hein ? déjà ?

L’Ange :                     tu viens d'être massacré par un golem

Le Nain :                     he.. mais pourtant je lui ai porté des coups

L’Ange :                     mais il est indestructible

Le Nain :                     ha c'est pour ça mais on me dit jamais rien à moi !

L’Ange :                     je suis très heureux de te revoir parmi nous

Le Nain :                     bah ouais heu finalement moi aussi

L’Ange :                     quel dommage que tu ne restes pas

Le Nain :                     ha si si, cette fois je reste !

L’Ange :                     non, car il te reste des points de destin

Le Nain :                     quoi ?

L’Ange :                     tes amis viennent de te sauver

Le Nain :                     hein ? J'ai même pas le temps de prendre une bière ?

L’Ange :                     je regrette à bientôt

Le Nain :                     haaaaaaaaaaaaaaa

<explosion>

<son de descente>

<ambiant calme>

Le Ranger :                 ha bah ça y est, il bouge !

Le Barbare :                coool

Le Ménestrel :             il a l'air en piteux état !

Le Nain :                     aaaaaaaarhhgllll keuuf keuuuff (halètements)

La Magicienne :          tu as bien de la chance d'avoir des amis comme nous

L’Elfe :                       je ne sais pas si tu le mérites

Le Nain :                     mais qu'est-ce qui s'est passé ?? keuffff

Le Ranger :                 c'est grace à l'Elfe que tu es en vie

Le Nain :                     hein ?

La Magicienne :          elle a tiré une flèche dans l’œil unique du golem

Le Barbare :                un coup de chance

L’Elfe :                       j'essayais de lui tirer dans la jambe

Le Nain :                     arrêtez, je me sens mal

Le Ranger :                 ensuite, le ménestrel l'a attiré avec le tambourin

<son tambourin>

La Magicienne :          et le Barbare et l'Ogre l'ont poussé dans l'oubliette

L’Ogre :                      hopla !

Le Barbare :                ouais

Le Nain :                     ha putain, j'ai été sauvé par une Elfe !

Le Ménestrel :     mais regardes-toi, tu es en vie ! La vie, c'est aussi la nature, une fleur qui s'ouvre, un jardin qui s'éveille, un oisillon qui s'ébroue dans l'air frais du matin

La Magicienne :          si on oublie cette grosse plaie à la tête, tu as l'air en pleine forme

Le Nain :                     mais vous ne comprenez pas, il ne peut rien m'arriver de pire !

Le Ranger :                 bah si, imagines que par exemple

<djingle>

Voix off :                    l'Elfe gagne un niveau

<djingle>

Le Nain :                     quoi ??

L’Elfe :                       mais c'est génial !

Le Barbare :                bravo !

<applause>

L’Ogre :                      golooo

Le Ménestrel :             je crois que c'est grace à ton magnifique tir

Le Nain :                     (loin) heh non c'est pas possible !! Vous pouvez pas me faire ça !

La Magicienne :          alors, qu'est-ce que tu as gagné avec ton niveau ?

L’Elfe :                       je crois que je tire mieux à l'arc

( L’Ogre :                    huh huh huh

( Le Ranger :               hahaha

( La Magicienne :        ha haaaaaaaa !

L’Elfe :                       ben quoi, c'est drôle ?

Le Ranger :                 ouais, c'est assez drôle quand tu dis ça

L’Elfe :                       sinon je grimpe plus vite aux arbres

Le Barbare :                c'est pratique dans un donjon

Le Nain :                     (loin, marchant en rond) je veux mourir encore une fois !

Le Ménestrel :             mais tu sembles aussi plus belle

L’Elfe :                       hoo hooo hoo c'est vraiiii ?

Le Ranger :                 mais c'est vrai en fait on dirait que

La Magicienne :          il est écrit dans mon manuel des niveaux

<pages qui tournent>

Le Nain :                     (loin, marchant en rond) c'est un cauchemar, je vais me réveiller !

La Magicienne : voilà c'est écrit : quand les Elfes gagnent un niveau, ils ont automatiquement un point de charisme

L’Elfe :                       excellent !

La Magicienne :          si l'Elfe est de sexe féminin, elle gagne aussi hein?

Le Ménestrel :             alors, de quoi est-il question ?

La Magicienne :          un bonnet de soutien-gorge ??!!

<musique dramatique>

L’Elfe :                       mais mais je n'en porte jamais !??

Le Ranger :                 (raclement de gorge)

Le Ménestrel :             tatadatataaaa

La Magicienne :          (chuchotant) et bien il faut croire que ta poitrine a augmenté

L’Elfe :                       Ha, c'est pour ça que je me sentais serrée dans ma tunique

Le Ranger :                 haahemmmm

Le Barbare :                heuuu bon huem on y va ?

L’Elfe :                       je vais ouvrir un ou deux boutons

Le Ranger :                 (dents serrées) hooo non. pas les boutons du haut

L’Elfe :                       et voilà, ça va mieux !

Le Barbare :                Crom !!

Le Ranger :                 bon hem il reste une porte et c'est terminé !

Le Nain :                     ouais, finissons-en !

Le Ménestrel :             vous avez tous préparé votre matériel ?

Le Nain :                     mais ouais !

Le Barbare :                allez !

Le Ménestrel :             j'ouvre la porte de l'antre de Zangdaaaar

<bruit de grosse porte>

<ambiant Zangdar>

Le Ranger :                 entrons !

<déplacement rapide>

Zangdar :                    ha ha ha haaaa vous voilà !

Le Ranger :                 Zangdar ! Tu es fait comme un rat !

Zangdar :                    un pas de plus, et vous êtes morts !

La Magicienne :          c'est du bluff !

Le Barbare :                c'est toi qui est mort

<dégaine>

Le Ranger :                 (entre ses dents) range cette épée !

Le Barbare :                ho merdeeuuh.

Le Ménestrel :             si tu nous donnes la statuette, il ne t'arrivera rien !

Zangdar :                    ha ha ha haa ! Pauvres mollusques ! Vous ne pouvez rien contre moi !

La Magicienne :          et toi tu ne peux rien contre nous !

L’Elfe :                       le conseiller nous a tout raconté !

Le Ranger :                 si tu jettes un sort, ta protection s'effondre

Le Barbare :                et on t'explose la gueule

Zangdar :                    haaaa damned, j'ai été trahi !

L’Ogre :                      huh huh huh

Le Ranger :                 alors donne la statuette, et on s'en va !

Zangdar :                    il n'en est pas question !

<poing sur la table>

Le Ranger :                 tant pis pour toi !

Le Nain :                     tu vas payer pour tout ce que j'ai enduré !

La Magicienne :          vous êtes prêts ?

Le Ménestrel :             un, deux, trois, quatre !

<musique horrible>

Zangdar :                    noooon arrêtez ça !!!!

Zangdar :                    c'est ignoooble !!

Le Ranger :                 stooop !

<musique horrible stop>

Le Ranger :                 alors tu fais moins le malin !!

Zangdar :                    rhaa cette musique est inhumaine !

La Magicienne :          Reivax avait raison, c'est son point faible !

Le Ménestrel :             il est triste de jouer si mal, mais il faut reconnaitre que ça marche !

Zangdar :                    partez d'ici !

L’Elfe :                       on veut la statuette !

Zangdar :                    non !! Elle est à moi

La Magicienne :          tu l'auras voulu, vermine !

Le Ranger :                 concerto pour sorcier en si bémol mineur

Le Ménestrel :             un deux trois.

<musique horrible plus speed>

Zangdar :                    noooon arrêtez !! haaa !

Le Ranger :                 stooop !

<musique horrible stop>

Zangdar :                    d'accord d'accord prenez cette connerie de statuette !

Le Barbare :                où est-elle !

Zangdar :                    dans le placard à gauche, avec les autres

Le Ranger :                 les autres statuettes ?

<porte qui s'ouvre>

L’Elfe :                       ohhh regardez y'en a plein !

Zangdar :                    j'ai la dernière statuette de Zpoulof, la statuette de Ravzgavatt

Le Barbare :                Crom !

Zangdar :                    l'idole maudite du temple de Houismal

La Magicienne :          il a un exemplaire de chaque statuette de prophétie !

Zangdar :                    évidemment, c'est pour faire venir les aventuriers ! Il faut bien vivre !

Le Ranger :                 bon alors, heuu c'est laquelle la nôtre ?

L’Elfe :                       on veut celle de gladeultruc vous savez ?

Zangdar :                    prenez tout !! Je ne veux plus jamais vous voir !!!

Le Nain :                     ouais, coool !!! Y'en a une qu'est en or !

Le Ranger :                 vas-y, mets-les dans le sac !

<bruits d'objets dans un sac>

Zangdar :                    Gladeulfeurha ! C'est la verte !

Le Ménestrel :             mon dieu, qu'elle est moche !

La Magicienne :          c'est vrai, mais elle va nous rendre riches !

<bruits d'objets stop>

Zangdar :                    maintenant foutez le camp !

Le Barbare :                ouais mais comment on sort d'ici ??!

Zangdar :                    descendez l'escalier, et c'est tout droit !

Le Ranger :                 mais ça veut dire que si on avait pris tout droit en entrant, on serait arrivé ici directement ?

Zangdar :                    bien sûr ! Mais les aventuriers ne vont jamais tout droit !

La Magicienne :          ha bah oui, c'est vrai

Le Barbare :                c'est pas con

Zangdar :                    maintenant ADIEU !

Le Ranger :                 c'est ça ouais merci hein !

Le Ménestrel :             prenons la direction du soleil couchant, repartons à travers la riante campagne

L’Elfe :                       vous savez, il faudrait vraiment changer le tapis de l'entrée !

Zangdar :                    et fermez la porte !

<porte qui se ferme>

Le Ranger :                 ha finalement, c'était facile !

Le Nain :                     j'aime bien cette peluche !

<eahuuuaiiinn>

Voix off :                    le Ranger gagne un niveau !

<djingle>

Le Ranger :                 haaa bah voilà !!!!

La Magicienne :          bravo !!!

<clap clap clap>

Voix off :                    l’Ogre gagne un niveau !

<djingle>

L’Ogre :                      doulaaa kopinnn !

Le Nain :                     super !

Le Barbare :                ouais !

<clap clap clap>

Le Ranger :                 allez, on va fêter ça dans une bonne taverne !

<clap clap clap>

Le Nain :                     ouais, ouais, attendez, c'est à moi maintenant !

<musique grave>

<bruits de mouches>

Le Nain :                     c'est mon tour !

<musique grave>

<bruits de mouches>

Le Ranger :                 heuuu

Le Nain :                     heee..

L’Elfe :                       on dirait que c'est pas pour maintenant

Le Ranger :                 à force de dire des conneries, tes XP sont certainement dans les négatifs !

L’Elfe :                       hahaha

La Magicienne :          hahaha

L’Ogre :                      ho ho

Le Ménestrel :             elle est bonne !

Le Nain :                     haaaa, je vous déteste !

<djingle fin>

Reivax :                      ha mais bon sang de chaines mais je suis serré c'est est-ce qu'il y a quelqu'un au secours que quelqu'un vienne m'aider ha je me vengerai, et je vengerai le maitre ! (plus bas) Et est-ce qu'on pourrait me détacher maintenant ??

<djingle fin>

Voix off :                    vous pensez peut-être que c'est terminé ?

Le Ranger :                 bah ouais

Voix off :                    et bien non

Le Ranger :                 ha bon ?

Voix off :                    vous pourrez suivre cette compagnie dans leurs prochaines aventures à travers la forêt maudite de Schlipak, le marécage de l'éternelle agonie, le désert des plaintes, le chateau de Gzor, la cité perdue de Boulgourville, la clairière des mangeurs de chair humaine, l'oubliette du vampire hémophile, la tanière du golem manchot, la légende du Nain à neuf jambes, l'antre des hommes poireaux !








Politica de confidentialitate

DISTRIBUIE DOCUMENTUL

Comentarii


Vizualizari: 622
Importanta: rank

Comenteaza documentul:

Te rugam sa te autentifici sau sa iti faci cont pentru a putea comenta

Creaza cont nou

Termeni si conditii de utilizare | Contact
© SCRIGROUP 2019 . All rights reserved

Distribuie URL

Adauga cod HTML in site