Scrigroup - Documente si articole

Username / Parola inexistente      

Home Documente Upload Resurse Alte limbi doc  


BulgaraCeha slovacaCroataEnglezaEstonaFinlandezaFranceza
GermanaItalianaLetonaLituanianaMaghiaraOlandezaPoloneza
SarbaSlovenaSpaniolaSuedezaTurcaUcraineana

AdministrationAnimauxArtComptabilitéDiversesDroitéducationélectronique
FilmsL'économieL'histoireL'informatiqueLa biologieLa géographieLa grammaireLa littérature
La médecineLa musiqueLa politiqueLa psychologieLa sociologieLe tourismeLes mathématiquesManagement
PersonnalitésPhysiqueRecettesSportTechnique

L’arc de Triomphe

le tourisme

+ Font mai mare | - Font mai mic



DOCUMENTE SIMILARE

Trimite pe Messenger


L’arc de Triomphe




L'arc de triomphe est une construction spécifiquement antique. Ignor e par le Moyen Age, n glig e par la Renaissance, elle fit sa r apparition au XVIe et au XVIIIe siècle, avec les arcs ph mères l ves pour les entr es solennelles du roi. L'arc de triomphe de l'Etoile reprend donc un modèle architectural romain et utilise les connotations politiques qui y sont associ es, mais il en donne une interpr tation nouvelle. La r ussite incontest e de l'arc de triomphe de l'Etoile, devenu l'un des symboles de Paris, tient dans ce défi : comment faire du neuf avec de l'ancien, ou cr er une forme architecturale originale à partir d'un modèle vieux de deux millénaires.

L'arc de l'Etoile n' tait pas tout à fait le premier arc de triomphe a Paris: le décret ordonant sa construction parut en 1806, moment où commençait la construction de l’arc du Carrousel, à l'entr e de la cour des Tuileries. Ce dernier, monument à la gloire de la campagne d'Austerlitz, tait consacr aux troupes de l'Empereur, sinon à l’Empereur lui-même, tandis que l'arc de l'Etoile devait élébrer de la R volution et le g n ral Bonaparte.

Le choix de cette forme antique n’est pas fortuit : d'abord Napol on estimait, comme tous ses contemporains, que seul le style de la Antiquité convenait, par sa noblesse et sa simplicit aux constructions publique à caractère de prestige ; ensuite, parmi les monuments possibles l’arc de triomphe tait le plus approprié au but de Napol on : laisser à la post rit un souvenir de la grandeur de son règne. En effet, les arcs de triomphe remains avaient pour rôle de solenniser le retour glorieux des empereurs et de leurs soldats. Dans une grandiose c r monie, l'armee romaine victorieuse d filait, avec captifs, esclaves et butin, sous une arche de pierre dont les d cors racontaient batailles et victoires, et qui restait ensuite comme un m morial de l'empereur et de son règne.



C'est dans cette dernière fonction de m morial que se cantonnèrent les deux arcs napoléoniens, L'œuvre, confi e à Chalgrin, fut achevée par Goust, I'un de ses lèves : l'inaugurat n’eut lieu qu'en 1836, sous Louis-Phuippe. Le plan de l'arc de l'Etoile est classique et son un sage le range dans la descendance de Titus à Rome, a la difference de l’arc du Croussel à trois entr es qui s'inspire de Constantin. La sp cificit de l’arc de l’Etolie tient dans ses proportions colossales. D’une huteur de 50 mètres et d'une largeur de 45 mètres, sa masse est quinze fois plus important que celle des plus grands arcs construits auparavant. L'Arc fut d'ailleurs un prodige financiar et architectural: chaque pile supporte un poids correspondant à deux fois celui de la tour Eiffel, et il coûta l'equivalent de 250 millions de francs actuels.

Le programme d coratif, r alis sous la monarchie de Juillet, fut fidele a ce qu'avait voulu Napol on, et conforme à la tradition des arcs de triomphe. II comm more les exploits guerriers des arm es r publicaines et imp riales.Le style antiquisant de la statuaire, caract ristique dû debut du XIXe siecle, s'accorde avec celui du monument: des nus monumentaux, idéalisés, sont revêtus de costumes avec des poses conventionnelles. Ainsi, la frise qui le monument, voquant le d part et le retour des arm es, d roule des personnages 2 mètres de hauteur sur 137 mètres de long ; six sculpteurs s'y employèrent, et furert rétriburés, dit-on, au mètre courant.

Le 14 Juillet 1919, lors du défilé triomphal des Alliés, l ;Arc de triopmphe servit une dernière fois de lieu de passage pour les armées victorieuses mais, dès 1920, l’installation de la tombe du soldat inconnu, bloquant le passage, lui attribua définitevement le rôle de mémorial. Désormais, pour l’ensemble des Français, l’Arc évoque plus le recuillement que le triomphe.






Politica de confidentialitate



DISTRIBUIE DOCUMENTUL

Comentarii


Vizualizari: 766
Importanta: rank

Comenteaza documentul:

Te rugam sa te autentifici sau sa iti faci cont pentru a putea comenta

Creaza cont nou

Termeni si conditii de utilizare | Contact
© SCRIGROUP 2022 . All rights reserved

Distribuie URL

Adauga cod HTML in site